En­tre­prises — La bonne image de Mi­che­lin — Fon­taine d’am­boise elle Coule de­puis 500 ANS

En Vrac...

Massif Central Patrimoine - - Actualités -

Se­lon le ba­ro­mètre Pos­ter­nak-ifop 2015 sur la per­cep­tion de trente grandes en­tre­prises, Mi­che­lin est la pré­fé­rée des Fran­çais (88 %), de­vant Ci­troën et Yves-ro­cher, loin de­vant Re­nault et Air­bus (sep­tième et hui­tième). La ma­nu­fac­ture de Cler­mont-fer­rand avait dé­jà oc­cu­pé la pre­mière place en 2006. Les Fran­çais sa­luent la réus­site in­ter­na­tio­nale du géant mon­dial du pneu et les moins de 35 ans ap­pré­cient son at­trac­ti­vi­té. Of­ferte en 1515 par l’évêque d’am­boise à la ville de Cler­mont-fer­rand, la fon­taine dite d’am­boise est née de la main du sculp­teur Cha­tard. En cinq siècles, elle a beau­coup voya­gé dans la ca­pi­tale du Puyde-dôme, pas­sant de la place de la Vic­toire, alors jar­dins de l’évê­ché, à la place De­lille deux siècles plus tard, puis à l’angle du bou­le­vard Tru­daine et de l’ave­nue Car­not. Elle coule dé­sor­mais des jours se­reins du haut de la place de la Po­terne. Ce mo­nu­ment ico­no­claste et flam­boyant mé­ri­tait bien un an­ni­ver­saire par­ti­cu­lier pour fê­ter ses 500 ans. C’est fait : l’une des plus ori­gi­nales et des plus belles fon­taines de Cler­montFer­rand, d’ins­pi­ra­tion go­thique où se mêlent sa­cré et fan­tas­tique, a eu droit à une fête aus­si in­so­lite et ba­roque qu’elle. Un bain de jou­vence in­édit entre sons et lu­mières.

Ma­jes­tueuse en toute sai­son, dans le centre de Cler­mont-fer­rand.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.