Su­per-besse

Un vaste ter­rain de jeux Ni­chée dans le cirque de la Biche, Su­per-besse est une va­leur sûre du tou­risme au­ver­gnat. Avec un pa­no­ra­ma gran­diose sur le San­cy, la sta­tion et ses nom­breuses at­trac­tions n’ont rien à en­vier aux usines à ski al­pines.

Massif Central Patrimoine - - Dossier / Destination Neige - Texte / Vé­ro­nique Feuer­stein / Pho­to / Thier­ry Lindauer /

Pen­dant long­temps, les hi­vers ont été ri­gou­reux au San­cy. Les dé­pla­ce­ments étaient pé­rilleux, un dicton lo­cal ne dé­cla­rait-il pas « la croix Mo­rand garde son homme tous les ans » ! C’est grâce à l’ab­bé Blot que les pre­miers skis ap­pa­rurent d’abord à Besse, qui consacre d’ailleurs un mu­sée à cette fa­bu­leuse his­toire, puis à Su­per-besse. Le prêtre avait dé­cou­vert le ski en Al­le­magne, lors d’un sé­jour lin­guis­tique. Il l’in­tro­dui­sit dans cette pe­tite com­mune de mon­tagne en 1902. Son ob­jec­tif était de per­mettre aux ha­bi­tants iso­lés par la neige de se dé­pla­cer en hi­ver. Si, au dé­part, les Bes­sards se mo­quèrent de l’ab­bé dé­va­lant les pentes, sou­tane au vent, ils chaus­sèrent vite à leur tour des skis. Il faut dire que la dif­fu­sion de cette nou­velle pra­tique avait été aus­si en­cou­ra­gée dans les écoles, par l’ins­ti­tu­teur Tixier. Dé­sor­mais, la neige ne fut plus un han­di­cap mais de­vint une chance. Elle per­mit d’ac­cueillir des ama­teurs de ski du­rant toute la pé­riode hi­ver­nale. La fa­mille Mi­che­lin contri­bua à cet es­sor en ve­nant chaque hi­ver à Besse et en pre­nant part à la créa­tion du ski club de Besse en 1911, au cô­té de l’ab­bé Blot. Mais ce n’est qu’en 1961, que la so­cié­té ano­nyme Pa­vin-san­cy ap­pa­rut sous l’im­pul­sion de Ger­main Gau­thier, éle­veur de Sa­lers ; de Mau­rice Mi­chy, com­mer­çant ; de Re­né Chi­bret, chef d’en­tre­prise, de Pierre Bous­si­gnac ; de Claude Wolff, ex­pert-comp­table... Le 21 dé­cembre 1961, la sta­tion est inau­gu­rée avec quatre pistes, trois té­lé­skis et une té­lé­ca­bine deux places. En 1988, la so­cié­té est ven­due à la com­mune de Besse qui est tou­jours pro­prié­taire des re­mon­tées mé­ca­niques ; une so­cié­té d’éco­no­mie mixte, dont la com­mune est ac­tion­naire à 90 %, a en charge la ges­tion du site.

Idée gi­vrée

Ac­cueil

: l’igloo en fa­mille

C’est l’ac­ti­vi­té idéale à faire avec des en­fants. Ac­com­pa­gné d’un guide qui en­seigne les ru­di­ments de la construc­tion d’un igloo, on construit sa pe­tite mai­son de glace. Un mer­veilleux sou­ve­nir en pers­pec­tive. Pro­gramme et ins­crip­tions au­près des of­fices de tou­risme du mas­sif du San­cy. Dès 7 ans, du­rée 2 h 30/3 h. www.san­cy.com

: le snows­coot

Il y a beau­coup de ma­nières de pro­fi­ter de la pou­dreuse et ce n’est pas Sté­phane Cour­tial qui vous di­ra le contraire. Cham­pion du monde de snows­coot, il fait par­ta­ger sa pas­sion à tous les ama­teurs de sen­sa­tions fortes. Ap­pa­ru dans les an­nées 90, le snows­coot est une dis­ci­pline qui s’ins­pire du BMX. Pour se for­mer, rien de plus simple, il suf­fit de pas­ser la porte de Centsix snows­coot, la ré­fé­rence sur le ter­ri­toire en la ma­tière. En plus de la lo­ca­tion de ma­té­riel et de l’ini­tia­tion à la pra­tique, Centsix snows­coot pro­duit ses propres mo­dèles et a lan­cé en dé­cembre 2015 un nou­veau snows­coot qui s’adapte même à des hommes d’1,90 m. Un évé­ne­ment se­ra or­ga­ni­sé en mars : le Free­style snows­coot week du­rant le­quels deux cham­pions de la dis­ci­pline, Ni­co­las Pillin et An­to­ni Villo­ni, forment trois cham­pions de BMX et trois cham­pions de VTT free­style. www.cent­sixs­nows­coot.fr

: un nou­vel es­pace

Le sec­teur Ma­da­let de Su­per-besse de­vient un nou­vel es­pace d’ac­cueil dans la sta­tion. Ins­tal­lé dans un bâ­ti­ment rénové avec une ex­ten­sion mo­derne, il offre de nom­breux ser­vices : caisses de re­mon­tées mé­ca­niques et de ski de fond, salles hors sac, com­merces...

Les coins des en­fants

Les en­fants sont fans de struc­tures gon­flables et de jeux de toutes sortes. A Su­per-besse, ils ne trou­ve­ront pas le temps de s’en­nuyer. Ils pour­ront par­tir à l’as­saut de la da­meuse, et du scoo­ter des neiges ou au centre lu­do spor­tif Les Her­mines pour se li­vrer à toutes sortes de par­cours acro­ba­tiques. Et bien sûr, ils pour­ront faire un grand clas­sique dont l’en­goue­ment ne se dément pas : de la luge.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.