L’ÉCO­NOME EST AU­VER­GNAT

L’ob­jet d’ici C’est en 1927 que Victor Pou­zet a ré­vo­lu­tion­né le monde de l’éplu­chage en in­ven­tant un us­ten­sile de cui­sine mon­dia­le­ment con­nu : l’éco­nome.

Massif Central Patrimoine - - Art De Vivre / Savoir-faire - Textes / Vé­ro­nique Feuer­stein / Pho­tos / Fran­cis Campagnoni /

Il est de­ve­nu un ob­jet quo­ti­dien de toutes les cui­sines. En 2017, il fê­te­ra ses qua­tre­vingt-dix ans. L’éco­nome est né dans le bas­sin de Thiers (Puy-de-dôme). C’est en 1927 que Victor Pou­zet, fa­bri­cant de sabres à Thiers et pro­prié­taire de la so­cié­té Éco­nome, in­vente un ob­jet ré­vo­lu­tion­naire, un épluche-lé­gumes my­thique pas­sé à la pos­té­ri­té. Sa no­to­rié­té est telle que le mot Éco­nome est pas­sé dans le lan­gage com­mun. Victor Pou­zet fa­bri­quait des baïon­nettes. Si celles-ci étaient en­core em­ployées sur les champs de ba­taille de la Grande guerre, elles tom­bèrent peu à peu en désué­tude au pro­fit de la mi­trailleuse, plus ap­pro­priée au com­bat à dis­tance. Victor Pou­zet dut très vite trou­ver une nou­velle idée pour faire tour­ner son en­tre­prise. « Victor Pou­zet fut contraint de s’adap­ter car il était sur un mar­ché qui était en train de pé­ri­cli­ter. Il a dû in­no­ver comme on dit au­jourd’hui » sou­ligne Guillaume Thé­rias, res­pon­sable du site Thé­rias-l’éco­nome. C’est ain­si qu’est né l’éco­nome, « le tré­sor de la mé­na­gère », comme le men­tion­naient les ré­clames de l’époque, qui pro­met­taient de faire ga­gner 30 % de temps à la mé­na­gère et 30 % de pulpe de pommes de terre. Au­jourd’hui, plus per­sonne ne sait comment ce concept no­va­teur s’im­po­sa. Était-ce parce que Victor Pou­zet était Au­ver­gnat et qu’il n’était pas dans cette ré­gion dans l’ha­bi­tude de gas­piller ? Ou vou­lait-il faire ga­gner du temps aux femmes dans leurs cor­vées d’éplu­chage ? On l’ignore... A la fin des an­nées cin­quante, le bre­vet de l’éco­nome tombe dans le do­maine pu­blic, et sus­cite de nom­breuses co­pies, d’abord à Thiers, puis en Chine. La so­cié­té de Victor Pou­zet qui s’était re­po­sée sur cette gé­niale in­ven­tion, connaît des dif­fi­cul­tés. Elle se­ra ra­che­tée dans les an­nées 60 par la cou­tel­le­rie Thé­rias, spé­cia­li­sée dans les cou­teaux de poche et de cui­sine. Mille fois co­pié, ja­mais éga­lé, l’éco­nome est tou­jours fa­bri­qué dans les règles de l’art. Pro­duit à la main, il né­ces­site vingt-cinq opé­ra­tions. Il est équi­pé de deux lames ra­soir en acier in­oxy­dable. Le manche est en bois de hêtre na­tu­rel ou peint avec un ver­nis po­ly­uré­thane qui passe au lave-vais­selle dans tous les co­lo­ris à la mode. Il peut être aus­si en plas­tique ou en in­ox. « Un éco­nome est un pro­duit haut de gamme. Il se dis­tingue de la concur­rence par le choix de l’acier, par le trai­te­ment ther­mique qui per­met d’ob­te­nir une du­re­té de la lame et par l’émou­ture qui donne la fi­nesse à la lame et son tran­chant » sou­ligne Guillaume Thé­rias. Les pâles co­pies chi­noises de moindre qua­li­té peuvent se rha­biller. D’ailleurs, la marque n’est-elle pas de­ve­nue adhé­rente, en 2006, d’es­prit de Thiers, un la­bel qui ga­ran­tit l’ori­gine du cou­teau et la qua­li­té de l’acier. L’en­tre­prise en fa­brique 50.000 à 100.000 exem­plaires par an et ex­porte 30 % de son chiffre d’af­faires de deux mil­lions d’eu­ros, au Ja­pon, aux États-unis et en Eu­rope. Pour le re­con­naître, c’est simple, il doit fi­gu­rer trois pa­ra­pluies ou­verts ain­si que le mot Éco­nome. Il est com­mer­cia­li­sé chez Ha­bi­tat et dans les ma­ga­sins spé­cia­li­sés, ain­si qu’un peu en grande dis­tri­bu­tion. Son pro­chain an­ni­ver­saire se­ra peut-être l’oc­ca­sion de faire une grosse opé­ra­tion mar­ke­ting sur­tout que, de­puis 2015, l’éco­nome ap­par­tient à Guy De­grenne, un groupe im­por­tant des arts de la table.

J

Ex­po­si­tions de pein­tures / Concerts les mer­cre­dis et spec­tacle équestre les ven­dre­dis en été Il­lu­mi­na­tions : les week-ends en mai, juin et sep­tembre, tous les jours en juillet et août

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.