Avey­ron : les li­bel­lules géantes de Cal­der

Evé­ne­ment au mu­sée Sou­lages de Ro­dez (Avey­ron) avec une re­mar­quable ex­po­si­tion consa­crée à Alexandre Cal­der (1898-1976), l'un des plus grands sculp­teurs du XXE siècle.

Massif Central Patrimoine - - Dossier / Spécial Vacances -

Créa­teur des cé­lèbres sculp­tures en mou­ve­ment, no­tam­ment le mo­bile, il est le « roi du fil de fer » qui in­ven­ta la sculp­ture en fil de fer avant-guerre et qui construi­sit mo­des­te­ment un cirque mi­nia­ture pour l'ad­mi­ra­tion du­quel toute l'avant-garde vint. Pour ins­crire en­suite na­tu­rel­le­ment son oeuvre dans ce monde de l'art pa­ri­sien de grandes fi­gures abs­traites comme Mon­drian, Lé­ger et Arp. On lui doit des sculp­tures mé­tal­liques mo­nu­men­tales dans le monde.

Un monde dé­li­cat

Entre 60 et 80 pièces ra­re­ment ex­po­sées. Des mo­biles, sta­biles, sculp­tures en « fil de fer », des gouaches, des des- sins pro­ve­nant du Centre Pom­pi­dou, de la Cal­der Foun­da­tion (New York), de la Fon­da­tion Maeght, de mu­sées, de col­lec­tions pri­vées. Mais éga­le­ment de ga­le­ries dont Maeght pour une pièce mo­nu­men­tale pla­cée dans le jar­din du mu­sée Sou­lages. Et bien sûr ces fa­meux por­traits de l'ar­tiste réa­li­sés par de grands pho­to­graphes comme Ugo Mu­las, Gilles Ehr­mann, Marc Vaux ou An­dré Ker­tesz. Salle après salle, l'ex­po­si­tion re­trace en touches thé­ma­tiques une car­rière pleine et in­no­va­trice, de 1925 à 1976, dans un es­prit pé­da­go­gique adap­té à tous les pu­blics. Alexandre Cal­der est l'un des maîtres in­con­tes­tés de la sculp­ture mon­diale, des plus pe­tites aux plus grandes

di­men­sions. Le titre de l'ex­po­si­tion, Cal­der, for­ge­ron de géantes li­bel­lules

ex­prime en un rac­cour­ci poé­tique (un em­prunt à An­dré Mas­son), un oxy­more. La lé­gè­re­té, l'aé­rien, et le mé­tal que l'on as­semble. A la fois un monde dé­li­cat, son in­sta­bi­li­té entre ciel et terre, les moyens de trou­ver le pré­cieux équi­libre tout en exal­tant le mou­ve­ment. Mais aus­si une ex­pres­sion de mé­tal, duc­tile et in­ven­tif, des in­ven­tions, de la ré­cu­pé­ra­tion et des cou­leurs. Les har­mo­nies de ces mou­ve­ments ra­mènent à la mu­sique que Cal­der ai­mait par­ti­cu­liè­re­ment, comme en té­moigne son in­té­rêt pour celle de son ami Ed­gar Va­rèse. C

Mo­bile, c. 1949 Cal­der Alexan­der (1898-1976) © 2017 Cal­der Foun­da­tion New York / ADAGP, Pa­ris Mu­sée Na­tio­nal d’art mo­derne, Centre Pom­pi­dou, Pa­ris – AM1993-59 Pho­to © Centre Pom­pi­dou, MNAM-CCI, Dist.rmn-grand Pa­lais / Phi­lippe Mi­geat

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.