la bière De Metz se fait mous­ser

Maxi Cuisine - - Balade Gourmande -

La Meuse était la pre­mière ré­gion bras­si­cole de France avec de nom­breuses bras­se­ries mais l’in­dus­tria­li­sa­tion et les deux guerres mon­diales ont eu rai­son de cette tra­di­tion. Avec la mode ac­tuelle des mi­cro-bras­se­ries, la ré­gion sort de sa tor­peur. Au­jourd’hui, ils sont une ving­taine de mi­cro-bras­seurs et par­mi eux, Jean-si­mon Re­naud, jeune en­tre­pre­neur. à la fa­bri­ca­tion par un en­core plus jeune et dy­na­mique Ben­ja­min, ils ont lan­cé, en 2014, la Bière de Metz, cer­ti­fiée bio, ar­ti­sa­nale et lo­cale. « Tout du moins fron­ta­lière ! Le hou­blon vient d’al­sace, les malts d’allemagne et la le­vure, sans OGM, de Bel­gique », pré­cise Jean-si­mon. Elle se dé­cline en dif­fé­rentes ver­sions : blonde, blanche, am­brée – à l’in­croyable goût de miel en fin de bouche – et brune.

Par ailleurs, Ben­ja­min joue les al­chi­mistes en per­ma­nence, toute l’an­née : « Je crée éga­le­ment des bières spé­ciales pour dy­na­mi­ser notre gamme ; l’idée est d’en faire six par an comme la blonde au gin­gembre, la blanche aux agrumes ou en­core la rousse d’hi­ver, co­riandre et étoile de ba­diane. » Et Jean­si­mon, amu­sé, d’ajou­ter : « Moi, je goûte et je cri­tique. » Quant à leurs pro­duits, ils sont dis­tri­bués lo­ca­le­ment : « Plus c’est proche, mieux c’est. On reste dans le lo­ca­vore. On va même jusqu’à cap­su­ler et éti­que­ter à la main. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.