LE LIT­CHI Exo­tique et chic !

On pro­fite des fêtes pour se ré­ga­ler de ce pe­tit fruit rare, fra­gile, à la sa­veur dé­li­cate et en­voû­tante.

Maxi Cuisine - - Mieux Connaître -

Un long voyage

Ori­gi­naire de Chine, on l’offre là-bas comme porte-bon­heur au mo­ment du Nou­vel An. Bien im­plan­té dans les îles de l’océan In­dien (Ma­da­gas­car, Réu­nion, Mau­rice), il y est ré­col­té en dé­cem­bre­jan­vier et ar­rive sur nos étals pile pour les fêtes de fin d’an­née ! Plus rare les autres mois, on peut le trou­ver dans les bou­tiques asia­tiques, en pro­ve­nance de Thaï­lande no­tam­ment.

Bien le choi­sir

Rose et ferme, son écorce ne doit pas être molle ni cra­que­lée. Il ne se garde pas plus de 2 jours à tem­pé­ra­ture am­biante, car il s’as­sèche vite. Dans le bas du ré­fri­gé­ra­teur en re­vanche, il se conserve fa­ci­le­ment 3 jours de plus. Le top, c’est le lit­chi ven­du at­ta­ché à sa branche : signe qu’il est frais et n’a pas été trop ma­ni­pu­lé, il se conserve aus­si mieux ain­si. Mais il est sou­vent un peu plus cher. À ré­ser­ver pour les grandes oc­ca­sions. D’au­tant que ses jo­lies branches font leur pe­tit ef­fet sur le des­sus de la cor­beille de fruits.

On s’en ré­gale…

Cro­qué cru tout sim­ple­ment, c’est comme ça qu’il est le plus épa­tant : ra­fraî­chis­sant, onc­tueux, avec des notes de mus­cat et de rose qui font voya­ger les pa­pilles. On peut aus­si le glis­ser dans les des­serts : mousse au cho­co­lat blanc, tar­te­lette fram­boise-lit­chi, sa­lade par­fu­mée à l’eau de rose. On peut le cuire mais ra­pi­de­ment pour ne pas brus­quer ses arômes, ni dé­truire com­plè­te­ment la vi­ta­mine C dont il est gor­gé. Re­ve­nu au beurre avec de la cas­so­nade, il ac­com­pagne les vo­lailles. Pi­qué en bro­chettes, il se ma­rie aux gam­bas et au ba­si­lic.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.