AS­TUCES

Maxi Cuisine - - Sommaire - Par Fran­çoise de La Fo­rest

Viande par­faite

Si vous avez des steaks trop fermes, faites-les « ma­tu­rer » à l’abri de l’air (qui oxyde et fait tour­ner) en les cou­vrant d’huile vé­gé­tale neutre ou par­fu­mée. La viande peut ain­si se gar­der au frais plu­sieurs jours et, bo­nus, elle se­ra tendre et sa­vou­reuse.

Re­le­ver une soupe

Faites re­ve­nir un oi­gnon, avec les pe­lures, jus­qu’à ce que le tout soit do­ré et grillé. Ajou­té ain­si aux in­gré­dients, il ap­porte un sa­vou­reux par­fum. Mais il faut fil­trer la soupe.

Froid ou chaud ?

On se de­mande sou­vent s’il faut cuire les lé­gumes en dé­mar­rant à l’eau froide ou bouillante. Voi­ci un re­père : hor­mis les ca­rottes, la cuis­son de tout ce qui pousse sous la terre dé­bute à l’eau froide, et de tout ce qui pousse à l’air libre dans l’eau en ébul­li­tion.

Des oeufs po­chés fa­ciles

Pour que le jaune reste so­li­daire du blanc, cas­sez chaque oeuf sur un fond de vi­naigre avant de le ver­ser dans l’eau bouillante.

Soupe au caillou

Une as­tuce pay­sanne an­ces­trale… ou pré­his­to­rique ? On ajoute à la soupe un gros ga­let (propre !) qui, avec une ébul­li­tion lente et pro­lon­gée, va se ba­la­der et pi­lon­ner les lé­gumes. Pour avoir une anec­dote à ra­con­ter au dî­ner…

Na­tu­rel­le­ment sa­lé

L’eau ga­zeuse est un li­quide de gé­nie pour cuire les lé­gumes, en par­ti­cu­lier si elle est riche en so­dium : elle fixe la cou­leur, les rend plus sa­vou­reux, amé­liore leur di­ges­ti­bi­li­té et les sale. Pas mal pour de l’eau…

Antigaspi

Ne je­tez plus les pa­rures de chou-fleur : les feuilles et tiges émin­cées sont par­faites pour cor­ser le goût des soupes. Concer­nant le tro­gnon, on le fait cuire à la va­peur ou à l’eau et on le sert avec une sauce cré­meuse. Fon­dant et dé­li­cieux.

Du bon sucre va­nillé

On connaît la mé­thode de la gousse glis­sée dans

1 kg de sucre pour le par­fu­mer. Mais, pour boos­ter vrai­ment la sa­veur, il faut émin­cer et mixer la gousse (qui doit être très sèche).

Mi­jo­té trop sa­lé

Vous avez eu la main lourde sur le sel ? Fouet­tez du vi­naigre de cidre avec une quan­ti­té équi­va­lente de sucre en poudre. Ajou­tez le mé­lange pro­gres­si­ve­ment, jus­qu’à ce que le plat se ré­équi­libre. Bien do­sé, l’ap­port de sucre est in­dé­tec­table.

Dans le bon sens

Sou­vent, en pe­lant sa ba­nane, on abîme la chair en l’écra­sant, sauf si l’on en­taille la peau, cô­té at­tache, avec un cou­teau. Mais nous nous trom­pons ! Les singes, eux, pèlent leur ba­nane en par­tant de l’autre cô­té, et ça fonc­tionne bien mieux. Il suf­fit de pin­cer lé­gè­re­ment la peau avant.

Riz trop cuit

Rin­cez-le sous l’eau froide pour sé­pa­rer les grains, puis chauf­fez-le quelques mi­nutes à la poêle, sans ajout de ma­tière grasse. Il ne se­ra pas par­fait, mais vous ne le jet­te­rez pas.

Club-sand­wich mi­nute

Pour les toas­ter sur une seule face en évi­tant le pas­sage sur le gril ou au four, col­lez 2 tranches l’une contre l’autre et in­sé­rez-les dans une fente du grille­pain. Ex­té­rieur grillé, in­té­rieur moel­leux !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.