Se mus­cler pour en­tre­te­nir la mé­ca­nique

Maxi Hors-série Santé - - EN PLEINE SANTÉ -

Pour sou­te­nir la co­lonne, la mus­cu­la­ture joue un rôle es­sen­tiel. Les muscles pro­fonds ac­co­lés à la co­lonne la pro­tègent en la ren­dant plus ri­gide lors­qu’ils se contractent. Ils li­mitent ain­si les dés­équi­libres qui en­traînent une contrainte sup­plé­men­taire sur les disques in­ter­ver­té­braux. Les ab­do­mi­naux sont eux

aus­si très pré­cieux. En se ser­rant, ils ré­duisent le vo­lume de la ca­vi­té ab­do­mi­nale, ce qui fait aug­men­ter la pres­sion dans l’ab­do­men et, par contre-ap­pui, sou­lage la pres­sion sur la co­lonne. L’ac­ti­vi­té phy­sique pré­serve. « Le sport est bé­né­fique lors­qu’il est bien adap­té », rap­pelle le Dr De­ma­rais, ce qui si­gni­fie res­ter en mou­ve­ment, mais avec échauf­fe­ment et pro­gres­si­vi­té de l’ef­fort. Une pra­tique trop vio­lente, trop in­ten­sive ou mal en­ca­drée peut être un fac­teur de lé­sions et lais­ser des traces. Le corps est mar­qué par la ré­pé­ti­tion des chocs. « Lorsque les dou­leurs ap­pa­raissent, il est re­com­man­dé de conti­nuer à bou­ger dès lors que la souf­france le per­met. C’est ce qui ai­de­ra le corps à s’adap­ter. Il faut donc tendre vers cet ob­jec­tif le plus vite pos­sible. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.