Mi­né­rale, de source ou du ro­bi­net, quelle dif­fé­rence ?

Maxi Hors-série Santé - - EN PLEINE SANTÉ -

Une

eau mi­né­rale na­tu­relle, plate ou ga­zeuse, a tou­jours une source sou­ter­raine. Con­trai­re­ment à l’eau de source, elle aus­si sou­ter­raine, la com­po si­tion en mi­né­raux de l’eau mi­né­rale doit être stable. L’Aca­dé­mie de mé­de­cine et le mi­nis­tère de la San­té sont les seuls or­ga­nismes à pou­voir ac­cor­der à une eau l’ap­pel­la­tion « mi­né­rale na­tu­relle » après avis et exa­men de ses bé­né ces pour la san­té. Concer­nant l’eau du ro­bi­net, pa­ra­doxa­le­ment, c’est l’une des plus sur­veillées. Cap­tées dans une source sou­ter­raine, su­per­fi­cielle, voire des­sa­lée quand il s’agit de l’eau de mer, ces eaux su­bissent tou­jours un trai­te­ment de po­ta­bi­li­sa­tion. Des ana­lyses consul­tables par les consom­ma­teurs in­diquent pré­ci­sé­ment les ré­sul­tats des contrôles sa­ni­taires : So­li­da­rites-sante.gouv.fr, ru­brique « San­té et en­vi­ron­ne­ment », puis « Eaux ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.