Pré­ser­ver la co­lonne ver­té­brale : des so­lu­tions pour sou­la­ger le dos

Le mal de dos concerne 4 per­sonnes sur 5 à un mo­ment ou à un autre de la vie. Ce « mal du siècle » consti­tue même le se­cond mo­tif de consul­ta­tion en mé­de­cine gé­né­rale.

Maxi Hors-série Santé - - SOM­MAIRE - Par Laure Es­pieu

« La co­lonne ver­té­brale est consti­tuée d’ar­ti­cu­la­tions, de ver­tèbres os­seuses, de li­ga

ments et de muscles. C’est une chaîne ar­ti­cu­laire com­plexe, au centre de la­quelle on trouve les disques in­ter­ver­té­braux. Sans disques, la co­lonne se­rait ri­gide. C’est ce qui lui per­met d’être mo­bile. Mais les disques sont fra­giles et sou­mis à la dé­gé­né­res­cence. C’est donc de là que viennent 80 % des problèmes », ex­plique le Dr Yves De­ma­rais,

rhu­ma­to­logue et an­cien res­pon­sable du centre de san­té de l’Ins­ti­tut na­tio­nal du sport, de l’ex­per­tise et de la per­for­mance ( In­sep). Deux zones vont être par­ti­cu­liè­re­ment vul­né­rables : les lom­baires et les cer­vi­cales, car ce sont celles qui bougent le plus. Le fait de mo­bi­li­ser tou­jours les mêmes char­nières va fi­nir par

po­ser pro­blème. « Les disques fonc­tionnent un peu comme un amor­tis­seur. Lors­qu’ils ne jouent plus leur rôle, la pres­sion s’exerce sur l’os et en­traîne des dou­leurs dans les dif­fé­rentes struc­tures. À un stade plus sé­vère, un disque peut se dé­chi­rer, li­bé­rant des ma­tières qui vont alors pous­ser sur des par­ties in­ner­vées : c’est la her­nie dis­cale. Lorsque la her­nie fi­nit par tou­cher le nerf, on parle de scia­tique ou de cru­ral­gie », ex­plique le mé­de­cin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.