Elle a du mal à se mettre au tra­vail

Si ce­la oc­ca­sionne beau­coup de fric­tions entre vous, il y a des moyens d’y re­mé­dier…

Maxi - - Psycho -

On le sait, l’ado­les­cence est une pé­riode de grands chan­ge­ments et l’école se prête par­fois peu aux bou­le­ver­se­ments qui se jouent chez nos en­fants. L’école n’est pas for­cé­ment leur prio­ri­té et il est dif­fi­cile de trou­ver les bons mots pour les mo­ti­ver. Tou­te­fois, l’heure des de­voirs ne doit pas ri­mer avec ten­sions à la mai­son. Si votre in­quié­tude de­vant son manque d’in­té­rêt pour l’école est com­pré­hen­sible, sa­chez que des mots trop durs à son en­contre peuvent cris­tal­li­ser le conflit en gé­né­rant une plus grosse ré­sis­tance de sa part. L’obli­ger à al­ler tra­vailler – et l’in­fan­ti­li­ser – n’est donc pas la bonne mé­thode. Adop­tez plu­tôt une at­ti­tude bien­veillante et com­pré­hen­sive en l’ame­nant à s’in­ter­ro­ger sur ses forces, ses réus­sites et ses en­vies. « Tu n’as pas en­vie de tra­vailler, mais qu’est-ce qui pour­rait faire que ce­la t’in­té­resse ? Y a-t-il une thé­ma­tique qui te plaît da­van­tage et pour­quoi ? Est-ce parce qu’elle est plus claire, mieux en­sei­gnée ? Qu’est-ce qui fait qu’en maths, ça fonc­tionne bien, alors qu’en fran­çais, ce n’est pas le cas ? » Gui­dez­la pour qu’elle ana­lyse la si­tua­tion. Ex­po­sez-lui aus­si vos craintes concer­nant son cur­sus sco­laire,

mais sur­tout mon­trez-lui que vous ai­me­riez la sen­tir à l’aise au quo­ti­dien dans cet exer­cice. « Que pour­rions-nous mettre en place qui t’ai­de­rait à avan­cer ? » Fiches et ré­su­més, cartes men­tales (Mind Map­ping), aide de votre part, prises de notes sur or­di­na­teur, cours par­ti­cu­liers de sou­tien sco­laire, échanges en an­glais dans un contexte as­so­cia­tif, il existe un large éven­tail de so­lu­tions pour l’ai­der à pro­gres­ser, mais c’est à elle de dé­ci­der la­quelle lui convient le mieux. C’est ain­si que vous la res­pon­sa­bi­li­se­rez et l’amè­ne­rez à prendre conscience du fait qu’elle joue son ave­nir. Si vrai­ment vous vous sen­tez dé­pas­sée et qu’elle ne vous écoute pas, pro­po­sez-lui de faire in­ter­ve­nir un tiers. Coach, so­phro­logue et thé­ra­peute spé­cia­li­sé dans l’ac­com­pa­gne­ment sco­laire peuvent ai­der.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.