Ne

Maximoto - - CONTACT -

le ca­chons pas, nous avions émis de sé­rieux doutes quant à la per­ti­nence de cet en­gin lorsque nous en avions dé­cou­vert les pre­mières in­for­ma­tions tech­niques. Sur un mar­ché où l’as­pect sta­tu­taire de la cy­lin­drée est le meilleur ar­gu­ment de vente, le fu­tur Tri­ci­ty et ses 125 cm3 seule­ment sem­blaient à nos yeux voués à un échec com­mer­cial pro­gram­mé. Comme tous les ju­ge­ments hâ­tifs, cette condam­na­tion avait été pro­non­cée sans autre forme de pro­cès, sans connaître tous les te­nants et abou­tis­sants de l’af­faire, et tant qu’on y était, sans même prendre le soin d’es­sayer l’en­gin en ques­tion ! Par­fois, ce genre de rac­cour­ci fa­cile tape dans le mille, mais pour le coup, là, on s’est four­ré le doigt dans l’oeil jus­qu’au coude. Bon, je n’irai pas jus­qu’à dire que l’es­sai du Tri­ci­ty (qui s’ap­pelle Tryp­tik quand il est si­glé MBK) fut une révélation, mais ma conscience pro­fes­sion­nelle m’in­cite tout de même à avouer que cette pre­mière prise de contact a été une vraie bonne sur­prise. Il faut tout d’abord bien sai­sir que le pre­mier trois-roues Ya­ma­ha est com­mer­cia­li­sé au ta­rif im­bat­table de 3 799 €, soit le prix d’un scoo­ter 125 tra­di­tion­nel digne de ce nom. On est donc loin des 6 300 € du Piag­gio MP3 Your­ban, des 7 000 € du Qua­dra 350, des 8 900 € du Peu­geot Me­tro­po­lis… et bien sûr à des an­nées-lu­mière de la star du seg­ment, le MP3 500, qui s’af­fiche à 9 700 € ! Alors, vous me ré­tor­que­rez que le Ya­ma­ha dis­pose juste d’un mo­no­cy­lindre deux sou­papes de 125 cm3 qui, outre son ali­men­ta­tion par in­jec­tion élec­tro­nique et son re­froi­dis­se­ment li­quide, dé­ve­loppe la mo­deste puis­sance de 11 che­vaux et pla­fonne à 110 km/h avec le vent dans le dos. Oui, vous avez tout à fait rai­son, le Tri­ci­ty ne joue pas dans la même cour que les autres trois-roues… et c’est jus­te­ment ce

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.