La ma­gie du flat-six !

Maximoto - - PANORAMA POWER CRUISERS -

Si la Gold nous étonne à chaque fois par son équi­libre, cette F6C brille en­core da­van­tage par sa fa­ci­li­té d’uti­li­sa­tion grâce à sa selle étroite ra­bais­sée de 6 mm et sur­tout à son poids in­fé­rieur (80 ki­los de moins que la ver­sion air­bag !). N’al­lez pas croire non plus qu’il s’agit d’un poids plume, avec 341 ki­los tous pleins faits, elle rend près de 110 ki­los à l’ath­lé­tique Du­ca­ti, mais elle est tout de même moins lourde que la Triumph. Avec la Hon­da, il suf­fit d’en­clen­cher la pre­mière, de lâ­cher l’em­brayage, et c’est par­ti ; même pas be­soin d’ac­cé­lé­rer, la dis­po­ni­bi­li­té du flat-six s’oc­cupe du reste. Ex­tra­or­di­nai­re­ment ma­niable pour une ma­chine de cette en­ver­gure, elle se montre agile avec son centre de gra­vi­té ul­tra-bas qui lui per­met de pas­ser qua­si­ment sans ef­fort d’un angle à l’autre. Ajou­tez cette ma­nière in­com­pa­rable de sur­vo­ler la route comme un tapis vo­lant, ain­si qu’un frei­nage ABS-Dual CBS puis­sant, en­du­rant, do­sable, et vous com­pre­nez comment la F6C est la seule à pou­voir concur­ren­cer en dy­na­mique le Diavel. Au moins sur quelques vi­rages… car après, son iner­tie im­por­tante fi­nit ir­ré­mé­dia­ble­ment par vous ra­me­ner à la rai­son. Mais c’est bien peu de chose face à l’atout nu­mé­ro 1 de cette moto : son fa­bu­leux six-cy­lindres ! Son ca­rac­tère n’est peut-être pas aussi ex­tra­ver­ti que ce­lui de ses concur­rentes et ses per­for­mances ap­pa­raissent moins éle­vées que celles des avions de chasse de de­vant, mais il offre un agré­ment d’uti­li­sa­tion tout sim­ple­ment in­éga­lable. Il re­prend avec velouté dès les plus bas ré­gimes, se montre en­suite suave jus­qu’à 4 000 tr/min et en­fin éner­gique au-des­sus. Cette force de la na­ture passe vo­lon­tiers d’un ca­rac­tère très onc­tueux à ra­geur, et in­ver­se­ment. On a beau le connaître par coeur, re­prendre ses com­mandes re­nou­velle à chaque fois une expérience sen­so­rielle unique ! Alors, bien sûr, on n’au­rait rien contre une so­no­ri­té plus af­fir­mée, fa­çon Porsche Tur­bo, et du rab d’al­longe pour ta­qui­ner da­van­tage le Diavel et la Vmax, avant de se dire à quoi bon ? Car ce ca­na­pé rou­lant est cons­tam­ment ré­jouis­sant à conduire et vous place dans une am­biance de luxe, de calme et de vo­lup­té in­ouïe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.