BMW

Maximoto - - RENCONTRE -

est l’une des rares marques, si ce n’est la seule, à faire par­fois par­ta­ger le travail des as du crayon­né. La pré­sen­ta­tion du Concept Road­ster en mai der­nier, lors du concours d’élé­gance de la Villa d’Este, sur les rives du lac de Côme, nous donne l’op­por­tu­ni­té de com­prendre un peu plus ce qui se tri­cote du cô­té de Mu­nich. Donc, pe­tit à pe­tit et de fa­çon très pro­gres­sive, ce la­beur de coulisses, ra­re­ment sous les feux de la rampe, BMW le rend vi­sible. Dans la pers­pec­tive du mil­lé­sime 2015, l’in­ter­lo­cu­teur le plus avi­sé est Ed­gar Hein­rich, en charge du de­si­gn de BMW Mo­tor­rad. Nous l’avons ex­trait d’une tor­peur trans­al­pine du cô­té des Apen­nins, quelque part entre Flo­rence et Bo­logne : « J’ai voya­gé dans pas mal de par­ties du monde, mais mon voyage pré­fé­ré est tou­jours le coeur de l’Ita­lie. L’Apen­nin du nord au sud, d’est en ouest. Par­faites routes si­nueuses, presque au­cune ligne droite, peu de tra­fic rou­tier, sur­tout le beau temps, un ac­cueil tou­jours agréable, des nour­ri­tures qui ne le sont pas moins, la cul­ture par­tout… sans ou­blier en­fin un ca­fé conve­nable. » Ce grand per­son­nage, père de trois en­fants, en fin connais­seur de la Re­nais­sance, sait vivre. On l’ima­gine plus en bottes sous le ca­gnard ita­lien qu’en san­dales Bir­ken­stock. Ju­nior puis se­nior de­si­gner, di­rec­teur du de­si­gn en 2005, pur pro­duit BMW, il cha­peaute fi­na­le­ment les quatre dé­par­te­ments du ser­vice. Le dé­part sou­dain de l’Amé­ri­cain Da­vid Robb, en charge du de­si­gn jus­qu’au dé­but 2012, l’a di­rec­te­ment pro­pul­sé à la tête de ce dé­par­te­ment stra­té­gique.

Tra­vaux ma­nuels et in­tel­lec­tuels

Ed­gar Hein­rich est un touche-à-tout. Bien avant de se lais­ser ten­ter par l’ar­chi­tec­ture, puis de glis­ser dé­fi­ni­ti­ve­ment vers le des­sin in­dus­triel, aux cô­tés de son frère, il fait de la bi­douille des deux-roues et autres vé­hi­cules, sa marque de fa­brique. Après avoir sol­li­ci­té quelques in­dus­triels, dont BMW, pour me­ner à bien son pro­jet de fin d’études, il est in­vi­té à le pré­sen­ter à Klaus Vol­ker Ge­vert, à l’époque grand ma­ni­tou du de­si­gn au sein de la firme ba­va­roise. À la dif­fé­rence de ses aco­lytes d’études et de leurs ma­quettes mi­nia­tures, Ed­gar pré­sente un pro­to­type à l’échelle 1. Ou comment dé­cro­cher un contrat free lance… et se voir em­bau­ché douze mois plus tard ! Sa dé­gaine – bras de che­mise plus que cra­vate ajus­tée – est aussi celle d’Ola Ste­negärd, son ad­joint. Cet autre bri­co­leur prag­ma­tique, bar­bu et ta­toué comme un cor­saire Viking, at­teste la phy­sio­no­mie cos­mo­po­lite de ce team. Ces deux-là trim­ballent un vé­cu com­mun à tra­vers leur rap­port à la créa­tion. « Nos

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.