Comme

Maximoto - - ESSAI HONDA CBR650F -

ce fut le cas pour la CB600F Hor­net, la nouvelle CB650F a droit à sa dé­cli­nai­son spor­tive. Le qua­li­fi­ca­tif ne re­vêt ici que peu de sens puisque les dif­fé­rences entre la CBR650F et la ver­sion de base sont lé­gères. Soit un ha­billage en­glo­bant le mo­teur et des bra­ce­lets à la place du gui­don. Si l’on peut de prime abord s’in­ter­ro­ger sur la per­ti­nence d’une telle va­riante sur une base com­mune, la ré­ponse est pour­tant as­sez simple : voi­ci l’op­por­tu­ni­té pour le construc­teur d’élar­gir sa gamme, donc le pa­nel de clients po­ten­tiels, à moindres coûts. On ima­gine ai­sé­ment le jeune mo­tard im­pé­tueux, peu agui­ché par la plas­tique du road­ster, cé­der à celle de la CBR650F. Car, oui, cette der­nière est éli­gible au per­mis A2. Le kit de bri­dage 35 kW est ven­du 132 €, mon­tage com­pris. Bref, vous l’au­rez sai­si, ce n’est qu’une af­faire de style… et de prix. Il vous fau­dra dé­bour­ser 1 100 € de plus pour ac­qué­rir la ver­sion « spor­tive » de la CB650. Si le ca­ré­nage aug­mente lé­gè­re­ment le poids (trois pe­tits ki­los), ce n’est pas la mo­di­fi­ca­tion ayant le plus d’im­pact sur l’en­semble, à l’in­verse des de­mi-gui­dons. Ceux-ci ont pour consé­quence de sen­si­ble­ment in­cli­ner la po­si­tion de conduite. Pour au­tant, l’ap­pui sur les poi­gnets reste peu pro­non­cé et les jambes ne sont pas exa­gé­ré­ment re­pliées. Le pi­lote a donc da­van­tage Ané­mique, il ne dé­gage au­cun ca­rac­tère sans saveur

avec ABS

Fee­ling l’im­pres­sion de che­vau­cher un road­ster qu’une spor­tive. Une bonne chose con­cer­nant l’ac­ces­si­bi­li­té et la prise en main de la ja­po­naise. Elles n’en sont que sim­pli­fiées. No­tam­ment grâce aus­si à une selle fine et bien fichue. Dès les pre­miers tours de roues, la ma­nia­bi­li­té de la CBR650F bluffe. Lé­gère et in­tui­tive lorsque de pe­tites ma­noeuvres sont né­ces­saires, la Hon­da est ce­pen­dant han­di­ca­pée par son grand rayon de bra­quage. Pas de quoi tou­te­fois per­tur­ber l’agi­li­té na­tu­relle de cette ma­chine ne dé­ve­lop­pant que très peu d’iner­tie lors des chan­ge­ments d’angle. De plus, la ri­gi­di­té du cadre et les sus­pen­sions fermes offrent une bonne te­nue de route dans les por­tions si­nueuses. En re­vanche, on note avec une pointe de dé­cep­tion l’ab­sence d’une

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.