De la ri­gueur, oui mais…

Maximoto - - MATCH -

Dès le pre­mier contact de votre au­guste pos­té­rieur avec la Triumph, vous per­ce­vez le sé­rieux de cette cliente. L’ar­gu­ment de son poids conte­nu (183 kg) ne se­rait que poudre aux yeux sans de bonnes liai­sons au sol, une juste ré­par­ti­tion des masses et une po­si­tion de conduite na­tu­relle. Ma­niable en ville, équi­li­brée, plus confor­table que ses concur­rentes, la Triumph ac­croît son em­prise. Bien dif­fi­cile de trou­ver la faille. Son agi­li­té est au moins aus­si pré­cieuse que le tra­vail de ses sus­pen­sions. Ef­fi­caces sur les pe­tites ir­ré­gu­la­ri­tés et très bien amor­ties sur les plus grosses com­pres­sions. Ce type d’équi­pe­ment est im­mé­dia­te­ment ap­pré­ciable, y com­pris au quo­ti­dien. Motricité, qua­li­té et pré­ci­sion du gui­dage, la Street R fait la dif­fé­rence. Se­lon le rythme adop­té, la si­nuo­si­té de la route et la na­ture du re­vê­te­ment, le po­ten­tiel du bi­nôme Ka­wa­sa­ki/Du­ca­ti de­vient va­riable. La ri­gueur dont est ca­pable la Z1000 ne peut rien contre son iner­tie. Aus­si com­pacte soit-elle, ce n’est pas un vé­lo. Plus la ca­dence s’élève, plus il convient de s’ap­pli­quer pour l’em­me­ner. Le ta­bleau s’as­som­brit un tan­ti­net lorsque le bi­tume perd en qua­li­té. Cô­té sus­pen­sions, on ai­me­rait une plus grande pro­gres­si­vi­té. Son mo­teur in­fa­ti­gable prend le pas sur sa te­nue de route. La Ka­wa­sa­ki pré­fère les grandes courbes ra­pides pour mettre en avant sa sta­bi­li­té sur l’angle. C’est plein angle, sans ar­rière-pen­sée, lorsque les tra­jec­toires sont évi­dentes, qu’une Z donne le meilleur d’el­le­même. La Du­ca­ti n’est pas en manque de sta­bi­li­té non plus. Plus que la Ka­wa­sa­ki, elle souffre

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.