Road mo­vie

Maximoto - - DUELS -

Har­ley-Da­vid­son est pré­ve­nu, Mo­to Guz­zi et Triumph ont sor­ti

l’ar­tille­rie lourde !

L’ita­lienne est aus­si la plus na­tu­relle de prise en main, avec des poi­gnées qui tombent doit com­po­ser avec ses di­men­sions XXL, la dif­fé­rence est fla­grante. Mais je ne vais pas vous men­tir, ces mas­to­dontes ne sont clai­re­ment pas à leur avan­tage dans l’étroi­tesse de l’en­fer ur­bain. Leurs charmes trans­pa­raissent quand l’ho­ri­zon se dé­gage, pré­ci­sé­ment au mo­ment où d’autres vous tannent le cuir. Elles ré­vèlent alors tout leur sens, tout leur po­ten­tiel. Pour nous, ce se­ra di­rec­tion les la­cets de la Seine vers Les An­de­lys, Châ­teau Gaillard, La Ro­cheGuyon… Cap à l’ouest, là où la route s’en­vi­sage de ma­nière se­reine, tran­quille, les pieds en avant, le nez au vent et les idées larges. Larges comme la plage d’uti­li­sa­tion de leur bicylindre. On di­ra ce que l’on vou­dra, que c’était mieux avant, à l’époque des gros car­bus, mais la gé­né­ra­li­sa­tion de l’in­jec­tion a per­mis d’amé­lio­rer consi­dé­ra­ble­ment la sou­plesse de ce type de mé­ca­nique dans les bas ré­gimes. Sur le bon rap­port, les deux blocs ac­ceptent de re­prendre sur un fi­let de gaz sans trop de ré­pro­ba­tion. Les pre­mières vi­tesses semblent presque su­per­flues. En ef­fet, ces gros twins ac­ceptent de sor­tir des épingles sans ma­ni­fes­ter de mé­con­ten­te­ment et il est même pos­sible de dé­mar­rer en se­conde sans mal­trai­ter les em­brayages. Il faut dire que ques­tion couple, il y a tout ce qu’il faut là où il faut. Avec un avan­tage tou­te­fois pour la Com­man­der, qui re­ven­dique 3,1 mkg de plus grâce à sa cy­lin­drée su­pé­rieure (1 699 contre 1 380 cm3). Pour­tant, l’an­glaise n’en tire pas par­ti en termes de per­for­mances. La faute à son iner­tie mé­ca­nique bien plus im­por­tante et à un manque cruel d’al­longe : à 5 500 tr/min, la Com­man­der a tout dit, alors qu’il reste en­core 1 000 tr/min au twin trans­ver­sal de la Ca­li­for­nia pour s’ex­pri­mer plei­ne­ment. Mais vous me di­rez que sur un cus­tom, les per­for­mances pures passent au se­cond plan, ce qui compte, c’est le ca­rac­tère, la per­son­na­li­té, le tem­pé­ra­ment !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.