Plus d’infos…

Maximoto - - RÉTRO -

• Des sites spé­cia­li­sés : www.AS3-rdx-club.com ; www.vj2t.fr ; http://www.ya­ma­parts.com ; www.old­parts­shop.com ; www.pe­lis­sier-joel.com • Des blogs : http://pe­lis­sier­joel.chez.com ; http://jl.da­li­gaud.free.fr ; http://vjmc.com • Des pré­pa­ra­tions : www.ya­ma­haAS3.com ; www.air­coo­led-rd.com ; http://www.emac-mo­to.com

• Un fo­rum : http://yam125idf.xooit.com • Des vi­déos : http://you­tu.be/EnZTZf17dmE ; http://you­tu.be/tQVX­qN77VA0 ; http://you­tu.be/ kieH8­my1FEw ; http://you­tu.be/ODH2nwWO-ds (A) ; http://you­tu.be/v_WH7xO­fo1Q (B) ; http://you­tu.be/ cGBD6Cp5w­ho (C) ; http://you­tu.be/zmS7pPPlwCg (D) sim­pli­ci­té du deux-temps, qu’ils di­saient…

L’AS de coeur

Tant pour des rai­sons es­thé­tiques que tech­niques, l’AS3 marque les es­prits. Elle sym­bo­lise le point de rup­ture entre les an­nées ro­cka­billy et les an­nées flo­wer po­wer ; sou­ligne le lien des six­ties vers les se­ven­ties. Un es­pace tem­po­rel al­lant de Charles de Gaulle à Va­lé­ry Gis­card d’Es­taing. Un pur et dur choc cultu­rel. Si l’on de­vait dé­si­gner dans sa li­gnée sa fa­vo­rite, l’YAS3 tranche le noeud gor­dien. Ses des­cen­dantes, avec moins de lustre, nous en­traînent vers l’ère contem­po­raine. Les RD sont frin­gantes cô­té per­for­mances et do­ta­tion tech­nique. Ce­pen­dant, le lustre perd un peu de sa su­perbe. Les LC (Li­quid Coo­led) re­do­re­ront le bla­son, sans que les 125 « à eau » de route tiennent tou­jours le haut du pa­vé. Le mou­ve­ment per­pé­tuel des ten­dances, la lé­gis­la­tion, ne rendent pas leurs des­ti­nées rec­ti­lignes. Cô­té trail, la 125 AT1, dès 1970, puis l’as­trale DTMX (1977), di­visent l’at­trac­ti­vi­té des unes et des autres. Preuve de l’in­fluence de l’AS3, à l’heure de dé­si­gner la ve­dette de la ru­brique, Pa­trick, notre sé­lec­teur en chef, ne cal­cule même pas une pim­pante YAS2 : « Ce­la ne me parle pas… ça ! » Aaaaarrrrggh !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.