Pour les fêtes De fin D’an­née,

Mes Finances - - PRATIQUE -

vous pré­voyez de faire vos achats en ligne ? Même si un grand nombre de sites mar­chands ont fait de gros ef­forts de sécurité ces der­nières an­nées, il est in­dis­pen­sable de res­ter vi­gi­lant. pour évi­ter les dé­con­ve­nues,

des ré­flexes simples existent.

Fi­ni la co­hue dans les ma­ga­sins. Cette an­née, vous avez dé­ci­dé de réa­li­ser la plu­part de vos achats sur In­ter­net. Et vous n’êtes pas seul à avoir fait ce choix. D’après une étude Mé­dia­mé­trie/ne­tra­tings réa­li­sée en par­te­na­riat avec la fé­dé­ra­tion de e-com­merce et de vente à dis­tance (Fe­vad), 30 mil­lions d’in­ter­nautes comptent ache­ter leurs ca­deaux en ligne cette an­née. Au mo­ment de vous lan­cer, soyez at­ten­tif sur un point : la sécurité. « Comme on met une alarme pour em­pê­cher les cam­brio­lages, il existe plu­sieurs pré­cau­tions à prendre pour évi­ter les risques en cas d’achat en ligne. Ce ne sont pas des ac­tions lourdes, ce sont des ré­flexes de bon sens », pré­vient an­neCa­the­rine Derck, di­rec­trice du centre d’in­for­ma­tion ban­caire au sein de la fé­dé­ra­tion ban­caire fran­çaise.

VÉ­RI­FIEZ le SITE du Com­mer­çant

Lorsque que vous na­vi­guez sur un site, vé­ri­fiez d’abord s’il est sûr. Vous avez pour ce­la plu­sieurs moyens. Re­gar­dez si l’en­tre­prise a une adresse phy­sique, s’il est pos­sible de la contac­ter et quelles sont les ga­ran­ties de li­vrai­son. « Si vous avez un doute, ap­pe­lez le nu­mé­ro de té­lé­phone in­di­qué sur le site », pré­co­nise la Fe­vad. Contrô­lez aus­si que les condi­tions gé­né­rales de vente sont ré­di­gées de ma­nière li­sible et com­pré­hen­sible. Une autre as­tuce peut être d’es­sayer de mo­di­fier les co­or­don­nées per­son­nelles que vous en­trez sur le site. Si ces chan­ge­ments sont pos­sibles, c’est le signe que vous avez vrai­ment af­faire à un site in­ter­net et pas à une simple vi­trine der­rière la­quelle se cache une ar­naque.

pru­dence avec LES Cour­riers ÉLEC­TRO­NIQUES

En cette pé­riode de fin d’an­née, votre boîte e-mail peut être rem­plie de cour­riers vous pro­po­sant un pro­duit qui vous in­té­resse à un prix dé­fiant toute concur­rence. Là aus­si mé­fiance. « Si vous re­ce­vez un email en pro­ve­nance d’un ma­ga­sin où vous ne vous êtes ja­mais en­re­gis­tré, soyez vi­gi­lant », alerte alexan­der vuk­ce­vic, di­rec­teur du la­bo­ra­toire an­ti­vi­rus Avi­ra. « S’il y a un nombre in­quié­tant de fautes d’or­tho­graphe dans le mes­sage, c’est sou­vent le signe d’un manque de sécurité », ajoute-t-il. « Sur­tout, ne cli­quez pas di­rec­te­ment sur le lien pro­po­sé dans le mail », aver­tit Anne-ca­the­rine Derck. Mieux vaut se rendre di­rec­te­ment sur le site of­fi­ciel du com­mer­çant. Si pour bé­né­fi­cier de l’offre pro­mo­tion­nelle, vous de­vez four­nir les iden­ti­fiants et les codes que vous uti­li­sez pour consul­ter vos comptes en ligne, fuyez ! Au­cun site ne doit ré­cla­mer ce genre d’in­for­ma­tions.

VI­GI­LANCE ac­crue au mo­ment du PAIE­MENT

l’étape du paie­ment est celle où le risque de fraude est le plus im­por­tant. Alors pre­nez votre temps. « Au mo­ment où vous don­nez des in­for­ma­tions per­son­nelles, as­su­rez-vous que L’URL de la page com­mence par https afin de dé­po­ser vos don­nées en sécurité »,

pré­co­nise Alexan­der Vuk­ce­vic. un ca­de­nas ou une clé qui si­gni­fient que les in­for­ma­tions de cette page sont pro­té­gées et cryp­tées doit aus­si ap­pa­raître. Cer­tains sites pro­posent en plus un sys­tème dit « 3D Se­cure ». Il est vi­sible grâce aux lo­gos « Ve­ri­fied by Vi­sa » et « Mas­tercard Se­cu­re­code ». Au mo­ment du paie­ment, en plus de ren­trer votre nom, votre nu­mé­ro de carte et les trois chiffres de votre cryp­to­gramme, une fe­nêtre s’ouvre avec le lo­go de votre banque. Un code confi­den­tiel à usage unique est alors en­voyé sur votre por­table. Vous de­vez im­pé­ra­ti­ve­ment le ren­trer pour fi­na­li­ser votre achat. En­fin, si cer­tains sites vous pro­posent de mé­mo­ri­ser vos co­or­don­nées ban­caires, dé­co­cher cette case. Vous évi­te­rez que ces in­for­ma­tions per­son­nelles ne res­tent dans les bases de don­nées du ven­deur.

RÉ­AGIS­SEZ VITE

En cas de doute, n’hé­si­tez pas à ap­pe­ler votre banque et faites op­po­si­tion. Autre con­seil : re­gar­dez au moins une à deux fois par se­maine vos re­le­vés de compte pour vé­ri­fier qu’il n’y a au­cun mou­ve­ment sus­pect. Au moindre dé­bit que vous ne com­pre­nez pas, aler­tez votre ban­quier. En ré­agis­sant vite, vous li­mi­te­rez ain­si le risque d’es­cro­que­rie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.