3 ques­tions à...

PDG du spé­cia­liste de l'ex­per­tise re­traite France Re­traite

Mes Finances - - ÉCLAIRAGE - fran­çoise Klein­bauer,

« Les er­reurs vont de­ve­nir plus fré­quentes »

quelle est la nou­veau­té ins­tau­rée par le dé­cret sur la mu­tua­li­sa­tion des re­traites de Faible mon­tant ?

Ce dé­cret du 30 dé­cembre 2015 per­met à un re­trai­té qui a co­ti­sé à un ré­gime ne lui ac­cor­dant qu’un faible ni­veau de droits de re­grou­per cette pen­sion avec sa re­traite de base prin­ci­pale. Con­crè­te­ment, si la pen­sion dans un de ses ré­gimes est in­fé­rieure à 200 eu­ros par an, c’est le ré­gime où il a co­ti­sé le plus long­temps qui as­su­re­ra le ver­se­ment de cette pe­tite pen­sion sup­plé­men­taire. Cette mu­tua­li­sa­tion des pen­sions de faible mon­tant s’ap­plique à tous les ré­gimes de base, y com­pris ceux de la fonc­tion pu­blique et les ré­gimes dits « spé­ciaux » comme ce­lui de la SNCF ou de la RATP. En re­vanche, les ré­gimes com­plé­men­taires, tels l’arr­co, l’agirc ou l’ir­can­tec, ne sont pas concer­nés.

quel est l’avan­tage pour le re­trai­té ?

Grâce à cette mu­tua­li­sa­tion, les pen­sions de faibles mon­tants se­ront re­grou­pées au­près d’un seul or­ga­nisme payeur : le re­trai­té dis­po­se­ra ain­si plus fa­ci­le­ment d’une vi­sion glo­bale du re­ve­nu men­suel qu’il per­çoit de la part de ses ré­gimes de re­traite de base. Il est im­por­tant de pré­ci­ser que le dé­cret ne fait pas ré­fé­rence aux pen­sions de ré­ver­sion at­tri­buées aux conjoints sur­vi­vants : ce se­ra peu­têtre une pro­chaine étape, plus com­plexe à mettre en place car les condi­tions de ré­ver­sion ne sont pas les mêmes pour tous les ré­gimes.

la mu­tua­li­sa­tion ne Va-t-elle pas de­ve­nir Ca­duque avec la Fu­ture li­qui­da­tion unique des re­traites ?

Non, les deux me­sures sont plu­tôt com­plé­men­taires. La li­qui­da­tion unique in­ter­vient avant le dé­part à la re­traite et joue sur le mode de cal­cul des droits. Elle per­met aux po­ly-pen­sion­nés af­fi­liés à des ré­gimes ali­gnés (Cnav – MSA – RSI) de bé­né­fi­cier d’une pen­sion cal­cu­lée sur leurs 25 meilleures an­nées de car­rière, tous ré­gimes confon­dus et non au pro­ra­ta de leur du­rée d’af­fi­lia­tion à cha­cun des ré­gimes. La mu­tua­li­sa­tion concerne, elle, le ver­se­ment de la pen­sion, et per­met de ra­tio­na­li­ser le nombre d’or­ga­nismes qui vont as­su­rer le paie­ment de la re­traite de base. Elle in­ter­vient après le cal­cul des droits dé­fi­ni­tifs. Ces deux me­sures servent un même ob­jec­tif : ra­tio­na­li­ser et sim­pli­fier les règles afin de pou­voir pro­gres­si­ve­ment im­po­ser un gui­chet unique de re­traite. Tou­te­fois, tant que les droits au­ront été ac­quis au­près de caisses dif­fé­rentes, gé­rées avec des règles spé­ci­fiques, je ne peux que re­com­man­der aux fu­turs re­trai­tés d’être ex­trê­me­ment vi­gi­lants. Les er­reurs vont de­ve­nir plus fré­quentes car les conseillers re­traite ne vont pas tou­jours bien maî­tri­ser les règles des ré­gimes qui ne sont pas les leurs.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.