POUR TROUVER UN BILLET D'AVION BON MARCHÉ

la trans­pa­rence est loin d'être la norme sur in­ter­net concer­nant les prix des billets d'avion.

Mes Finances - - SOMMAIRE -

Opo­do, edreams, Bra­vo­fly, Go­voyages, Last­mi­nute… Les com­pa­ra­teurs en ligne pour dé­ni­cher des billets d’avion au meilleur prix se mul­ti­plient sur In­ter­net. Mais le ta­rif af­fi­ché au dé­part est ra­re­ment ce­lui payé à l’ar­ri­vée. Des as­tuces peuvent tou­te­fois per­mettre d’évi­ter ce genre de dé­con­ve­nue.

Pour s'y re­trou­ver dans la jungle des ta­rifs et ne pas payer de frais sup­plé­men­taires lors de la ré­ser­va­tion d'un vol, l'in­ter­naute doit faire preuve de vi­gi­lance.

Après les agences et les com­pa­ra­teurs de vols, vient le tour des com­pa­gnies low cost. La Di­rec­tion gé­né­rale de la concur­rence, de la consom­ma­tion et de la ré­pres­sion des fraudes (DGCCRF) a de nou­veau épin­glé des ac­teurs du sec­teur aé­rien sur in­ter­net. Et une fois de plus, l'opa­ci­té des prix et les sur­coûts de der­nière mi­nute sont en cause. Dans les ré­sul­tats de son en­quête me­née l'an pas­sé, Ber­cy es­time que 9 com­pa­gnies à bas coûts sur 13 ont don­né à leurs clients « une in­for­ma­tion dé­loyale ». Plus d'une fois sur deux, la DGCCRF a re­le­vé un écart de plus de 10% entre le prix af­fi­ché sur la page d'ac­cueil et ce­lui pré­le­vé à la fin de la ré­ser­va­tion.

Obli­ga­tion D'af­fi­cher le « vrai prix »

Un rè­gle­ment eu­ro­péen en date du 24 sep­tembre 2008 im­pose pour­tant que le prix dé­fi­ni­tif à payer par le client soit tou­jours in­di­qué, « toutes taxes, re­de­vances et charges com­prises ». Ne pas af­fi­cher le prix fi­nal dès le dé­but de la ré­ser­va­tion est donc illé­gal. « Les com­pa­gnies et les agences jouent sur le fait qu'il n'y a pas as­sez de contrôles de la DGCCRF et que les consom­ma­teurs ne sai­sissent pas la Jus­tice », ex­plique Au­drey Pe­ni­guel, ju­riste à la Fé­dé­ra­tion na­tio­nale des usa­gers de trans­ports pu­blics (FNAUT). D'au­tant que se pose gé­né­ra­le­ment le pro­blème de la preuve. « On ne peut pas faire grand-chose si le consom­ma­teur n'a pas fait de cap­tures d'écran avec les prix des billets au dé­part. »

choi­sir sa carte De Paie­ment

La vi­gi­lance est donc de mise pour que la re­cherche de billets bon marché et la com­pa­rai­son entre les vols ne s'avèrent pas vaines. Tout d'abord, le consom­ma­teur doit avoir à l'es­prit que les prix sont gé­né­ra­le­ment af­fi­chés sans ba­gage à mettre en soute. il doit en­suite vé­ri­fier que les cases liées aux as­su­rances, comme la ga­ran­tie an­nu­la­tion, ne soient pas co­chées, sauf s'il sou­haite en sous­crire une. Elles fe­ront grim­per la fac­ture à l’ar­ri­vée.

En­fin, les ta­rifs va­rient par­fois en fonc­tion de la carte de paie­ment uti­li­sée, les com­pa­gnies aé­riennes et les agences de voyages pas­sant des ac­cords avec les banques pour pro­po­ser des offres pro­mo­tion­nelles aux voya­geurs. Seules des cartes peu ré­pan­dues donnent ac­cès à ces ré­duc­tions. Pour dis­po­ser di­rec­te­ment du « bon » prix, l'in­ter­naute peut fil­trer ses re­cherches en fonc­tion de la carte qu'il pos­sède. Cette fonc­tion­na­li­té n'existe ce­pen­dant pas chez tous les com­pa­ra­teurs de vols. Skys­can­ner se contente par exemple d'un « contrôle qua­li­té sur les cartes ban­caires », pré­cise le res­pon­sable France du site bri­tan­nique, Jo­na­than Se­pulchre, sans don­ner plus de pré­ci­sions. Sur Kayak et Li­li­go, le moyen de paie­ment peut être sé­lec­tion­né une fois la re­cherche de billets lan­cée.

se rendre Di­rec­te­ment sur Les sites Des com­pa­gnies

Par­mi une liste de conseils pu­bliés sur son site le 20 avril 2016, l'ins­ti­tut na­tio­nal de la consom­ma­tion (INC) re­com­mande éga­le­ment de ne pas hé­si­ter « à cher­cher son billet di­rec­te­ment sur le site de la com­pa­gnie aé­rienne ». L'INC sous-en­tend que de meilleurs prix que ceux af­fi­chés par les com­pa­ra­teurs peuvent ain­si être dé­ni­chés. L'ac­ti­vi­té des sites de com­pa­rai­son des prix est néan­moins de plus en plus en­ca­drée. À par­tir du 1er juillet 2016, ils se­ront obli­gés de pré­ci­ser les cri­tères de clas­se­ment des vols, mais aus­si les liens contrac­tuels qui les lient à d'autres pro­fes­sion­nels, comme les com­pa­gnies aé­riennes ou les agences de voyage. La loi de mars 2014 re­la­tive à la consom­ma­tion im­po­sait dé­jà aux com­pa­ra­teurs « une obli­ga­tion d'in­for­ma­tion loyale, claire et trans­pa­rente ».

OPTER Pour un aé­ro­port de proxi­mi­té

D'autres as­tuces per­mettent en­core de trouver des billets moins chers, comme ef­fec­tuer une es­cale ou passer par des com­pa­gnies à bas coûts, tels que Tran­sa­via ou Rya­nair. Jo­na­than Se­pulchre conseille éga­le­ment de faire sys­té­ma­ti­que­ment des re­cherches pour des billets al­ler-re­tour, les prix étant par­fois moins éle­vés que pour un al­ler simple. Bien sûr, prendre ses billets très à l'avance quand on part en haute sai­son est re­com­man­dé pour s'en ti­rer au meilleur prix, tout comme évi­ter si pos­sible les pé­riodes de va­cances sco­laires et les week-ends. Se­lon le di­rec­teur gé­né­ral de Li­li­go, Ma­rio Ga­vi­ra, l'in­ter­naute peut lui-même cher­cher la route pour les vols in­ter­con­ti­nen­taux avec es­cale. « Pour al­ler à Rio au dé­part de Pa­ris, le consom­ma­teur peut par exemple re­gar­der les vols Pa­ris-franc­fort, puis les Franc­fort-rio. » Avec la com­pa­gnie al­le­mande Luf­than­sa, une es­cale est ef­fec­tuée dans cette ville : prendre des billets pour cette des­ti­na­tion puis ré­ser­ver un Franc­fort-rio peut ain­si s'avé­rer moins oné­reux que de re­cher­cher un Pa­ris-rio. Pour les moyen-cour­riers, l'in­ter­naute a in­té­rêt à re­gar­der du cô­té des aé­ro­ports de proxi­mi­té, comme ce­lui de Beau­vais dans l'oise. Les vols au dé­part de ces plus pe­tites struc­tures sont gé­né­ra­le­ment moins coû­teux. Dans ce cas, « il est pré­fé­rable d'in­clure les frais de trans­port pour se rendre à l'aé­ro­port et le par­king », sou­ligne John-lee Saez, le di­rec­teur gé­né­ral de Kayak en France. Au­tant de conseils à suivre pour s'en­vo­ler au meilleur prix.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.