3 ques­tions

À ni­co­las bos­troem, co-fon­da­teur d’al­go­fly, com­pa­ra­teur de vols

Mes Finances - - PRATIQUE -

1 le prix d’un billet peut-il chan­ger en fonc­tion du moyen de paie­ment uti­li­sé ?

De­puis quelques an­nées, les agences de voyage nouent des par­te­na­riats avec des groupes ban­caires pour pro­po­ser des ré­duc­tions à condi­tion que vous ré­gliez avec cer­taines cartes. C’est en réa­li­té une tech­nique com­mer­ciale bien ro­dée per­met­tant aux voya­gistes de re­mon­ter dans les ré­sul­tats des com­pa­ra­teurs. Le prin­cipe est simple : au lieu d’af­fi­cher un vol Pa­ris New-york à 500 eu­ros comme la plu­part de ses concur­rents, une agence le pro­pose à 470 eu­ros. La baisse de 30 eu­ros étant due à la pro­mo­tion liée au moyen de paie­ment.

2 com­ment peut-on connaître cette condi­tion ?

Ne vous ar­rê­tez pas au ta­rif an­non­cé mais re­gar­dez bien les in­for­ma­tions écrites en pe­tits ca­rac­tères sur le site du voya­giste.

Elles pré­cisent que le prix af­fi­ché est ce­lui le plus bas pro­po­sé si vous ré­glez avec une carte par­ti­cu­lière. il s’agit sou­vent de la Vi­sa Dé­bit, Mas­ter­card Via­buy Pre­paid ou en­core Vi­sa En­tro­pay.

3 ces cartes sont peu uti­li­sées…

oui et c’est vo­lon­taire ! Comme les ti­tu­laires de ces cartes sont rares, les agences de voyage ont peu de risques de vendre les billets au prix le plus bas. D’au­tant plus que le cal­cul n’est pas tou­jours ga­gnant. Par exemple pour une Vi­sa En­tro­pay, carte vir­tuelle à nu­mé­ro unique, vous de­vez ou­vrir un compte en ligne. or, pour cha­cun de vos vi­re­ments, En­tro­pay re­tient 4,95%. Ain­si, si vous dé­po­sez 1.000 eu­ros, vous dé­pen­sez réel­le­ment 1.049,5 eu­ros. Pour réel­le­ment faire des éco­no­mies sur le prix de votre billet, la ré­duc­tion pro­po­sée doit être su­pé­rieure à 50 eu­ros.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.