aug­men­ter ses pen­sions obli­ga­toires

Mes Finances - - DOSSIER -

Une fois at­teint l’âge mi­ni­mum de dé­part à la re­traite (de 60 à 62 ans d’ici 2017), les fran­çais sont libres de quit­ter la vie ac­tive quand bon leur semble. or, tra­vailler une ou deux an­nées de plus peut, dans cer­tains cas, per­mettre d’amé­lio­rer sen­si­ble­ment ses pen­sions obli­ga­toires. pour per­ce­voir une re­traite de base com­plète, c’est-à-dire sans abat­te­ment, il faut en ef­fet jus­ti­fier d’un nombre dé­fi­ni de tri­mestres qui va­rie en fonc­tion de la date de nais­sance. si la du­rée d’as­su­rance de­man­dée n’est pas res­pec­tée, le mon­tant de la pen­sion de base est abais­sé de 1,25% par tri­mestre man­quant. il est pos­sible de ra­che­ter des tri­mestres de co­ti­sa­tion sous cer­taines condi­tions. l’opé­ra­tion est tou­te­fois coû­teuse, a for­tio­ri si l’as­su­ré est proche de la re­traite. le mieux est donc de dé­ca­ler son dé­part. voire de tra­vailler plus long­temps que né­ces­saire. la re­traite de base est ma­jo­rée de 1,25% par tri­mestre co­ti­sé au-de­là de la du­rée d’as­su­rance. en jouant ain­si les pro­lon­ga­tions, l’as­su­ré ac­quiert éga­le­ment des points sup­plé­men­taires au ré­gime com­plé­men­taire, ce qui va aug­men­ter sa pen­sion to­tale.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.