Les spec­tro­sco­pies ICP af­fichent tous leurs po­ten­tiels

Mesures - - Som­maire -

Que ce soit L’ICP-OES, dite « op­tique », ou L’ICP-MS cou­plée à la spec­tro­mé­trie de masse, la spec­tro­sco­pie à plas­ma à cou­plage in­duc­tif (ICP) a lar­ge­ment sup­plan­té, dans les la­bo­ra­toires, la mé­thode d’ab­sorp­tion ato­mique pour réa­li­ser des ana­lyses élé­men­taires. Ses atouts : meilleures sen­si­bi­li­té et ré­so­lu­tion, grande vi­tesse d’ana­lyse. Les axes de dé­ve­lop­pe­ment portent au­jourd’hui plus sur la ré­duc­tion de consom­ma­tion en gaz, re­cherche d’éco­no­mies oblige, la sim­pli­ci­té d’uti­li­sa­tion et la ré­duc­tion des di­men­sions des ap­pa­reils.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.