Les cap­teurs sont au coeur de l’in­dus­trie du fu­tur en agroa­li­men­taire

Fil conduc­teur de la der­nière édi­tion du sa­lon CFIA, l’in­dus­trie du fu­tur re­pré­sente un mar­ché por­teur aus­si pour les fa­bri­cants de cap­teurs et de dé­tec­teurs, no­tam­ment en termes de sé­cu­ri­té pour les ro­bots. Et les mo­dèles au for­mat Io-link ont ain­si tout

Mesures - - Front Page - Cé­dric Lar­dière

Si la 21e édi­tion du sa­lon Car­re­four des four­nis­seurs de l’in­dus­trie agroa­li­men­taire (CFIA), qui s’est dé­rou­lée du 7 au 9 mars 2017 au Parc Ex­po Rennes Aé­ro­port (Ille-et-vi­laine), a été l’oc­ca­sion de mettre en avant les in­no­va­tions dans les do­maines de la ro­bo­ti­sa­tion, des automatismes, du contrôle de mou­ve­ment, etc. ( voir Me­sures n° 894), les fa­bri­cants, les dis­tri­bu­teurs et les so­cié­tés de ser­vices spé­cia­li­sés dans les cap­teurs, les dé­tec­teurs et autres sys­tèmes de me­sure étaient, eux aus­si, bel et bien pré­sents, avec de sur­croît une ri­bam­belle de nou­veau­tés. Même si un cer­tain nombre d’ex­po­sants pré­ci­saient qu’il fal­lait at­tendre soit la Foire de Ha­novre, qui al­lait se te­nir fin avril, soit In­ter­pack, autre sa­lon or­ga­ni­sé en Al­le­magne (dé­but mai à Düs­sel­dorf), pour dé­cou­vrir les pro­chaines in­no­va­tions. C’était no­tam­ment le cas du fran­çais Pre­cia Mo­len avec l’in­di­ca­teur de pe­sage i25 Touch ( voir Me­sures n° 894), de Lo­ma Sys­tems (groupe amé­ri­cain ITW), qui lan­ça dé­but mai la nou­velle gé­né­ra­tion de dé­tec­teurs de mé­taux (IQ4), ou d’eu­ro­therm (groupe fran­çais Sch­nei­der Elec­tric) avec les ré­gu­la­teurs pro­gram­mables EPC3000. Ou en­core des al­le­mands Bron­khorst ou Krohne avec res­pec­ti­ve­ment son pre­mier dé­bit­mètre à ul­tra­sons Es-flow et la gamme de trans­met­teurs de ni­veau ra­dar 24 et 80GHZ Op­ti­wave au mois de juin. En at­ten­dant le lan­ce­ment des îlots de van­ne­sair­line 8652 et 8653 à Ha­novre, l’al­le­mand Bür­kert pro­fi­tait du sa­lon CFIA pour pré­sen­ter le sys­tème d’au­to­ma­ti­sa­tion élec­tro­pneu­ma­tique modulaire Air­line SP 8647. « Dé­ve­lop­pé en par­te­na­riat avec Sie­mens, notre nou­veau mo­dèle est uti­li­sé pour in­té­grer di­rec­te­ment des vannes dans le sys­tème d’en­trées/sor­ties Si­man­tic ET 200SP. L’air­line SP 8647 se dis­tingue no­tam­ment de l’air­line 8644 par une nou­velle fonc­tion de diag­nos­tic qui per­met de re­mon­ter des in­for­ma­tions sur l’élec­tro­vanne, la pré­sence d’un dé­faut », ex­plique Yan­nick Croi­zer, in­gé­nieur tech­ni­co-com­mer­cial pour la ré­gion Bre­tagne-pays de Loire chez Bür­kert Con­tro­ma­tic France.

L’offre Io-link conti­nue à s’étof­fer

Son com­pa­triote Aven­tics, dont la gamme CCL de vé­rins pour l’agroa­li­men­taire et la phar­ma­ceu­tique fut dé­voi­lée lors de la Foire de Ha­novre, met­tait en avant le sys­tème de ven­touse par souf­flage NCT et l’îlot de dis­tri­bu­tion ES05. « Des­ti­né aux ap­pli­ca­tions simples, cet îlot est en­tiè­re­ment per­son­na­li­sable – l’as­sem­blage est on ne peut plus simple –, avec no­tam­ment les pi­lotes dis­so­ciés du dis­tri­bu­teur (ils sont in­té­grés à l’em­base). Le sys­tème AES (Ad­van­ced Elec­tro­nic Sys­tem), dé­sor­mais dis­po­nible, prend en charge tous les pro­to­coles de bus de ter­rain », in­dique Laurent Ca­qui­neau, in­gé­nieur tech­ni­co-com­mer­cial chez Aven­tics France. Dans le do­maine des vé­rins, le fran­çais Kuhn­keKae­cia a dé­ve­lop­pé une nou­velle gamme de vé­rins ISO 15552, de dia­mètre de 80 à 125 mm. Avec des flasques en in­ox, un tube pro­fi­lé en alu­mi­nium ano­di­sé et un ra­cleur sup-

plé­men­taire dé­mon­table grâce au nez in­ox vis­sé, ils sont des­ti­nés aux en­vi­ron­ne­ments par­ti­cu­liè­re­ment hos­tiles ou agres­sifs, mais af­fichent un ex­cellent rap­port qua­li­té/prix, se­lon la so­cié­té. Pour Sté­phane Po­tier, mar­ke­ting ma­na­ger France chez B&R Au­to­ma­tion, qui a été ra­che­té entre temps parl’ hel­vé­ti­co­sué­dois abb,«l’ in­dus­trie 4.0 est de plus en plus im­por­tante, mais les per­sonnes ne savent pas for­cé­ment prendre ce concept par le bon bout. » L’un des «bouts» pos­sibles est évi­dem­ment les cap­teurs, les dé­tec­teurs et autres équi­pe­ments du ter­rain. As­co Nu­ma­tics (groupe amé­ri­cain Emer­son Au­to­ma­tion So­lu­tions) pré­sen­tait sur le sa­lon CFIA l’îlot de dis­tri­bu­tion Io-link 580 et la vanne de ré­gu­la­tion de pres­sion pro­por­tion­nelle Io-link Sen­tro­nic. « La pre­mière brique, à sa­voir le ser­veur web, était dé­jà pré­sente de­puis sept, huit ans. Avec la deuxième brique (Io-link) il suf­fit de bran­cher l’îlot, de le “pro­gram­mer” via l’au­to­mate et il est opé­ra­tion­nel, d’où une grande sim­pli­ci­té d’in­té­gra­tion dans les ma­chines », ex­pli­queyan­nick Gué­nard, res­pon­sable des ventes Eu­rope pour les îlots de dis­tri­bu­tion d’as­co Nu­ma­tics. Sur le stand de l’al­le­mand Bal­luff, les vi­si­teurs pou­vaient se ren­sei­gner sur le Sa­fe­ty over Io-link. « Il s’agit du pre­mier sys­tème du mar­ché com­bi­nant l’au­to­ma­ti­sa­tion et la sé­cu­ri­té en un seul pro­duit, d’où une plus grande fa­ci­li­té d’in­té­gra­tion et une ré­duc­tion des coûts liés à la sé­cu­ri­té jus­qu’à PL e/ SIL 3 », af­firme Ch­ris­tophe Du­puy-salle, res­pon­sable tech­ni­co-com­mer­cial Grand Pa­ris chez Bal­luff France. Il est en ef­fet pos­sible de connec­ter des com­po­sants de sé­cu­ri­té de Bal­luff et d’autres fa­bri­cants sur le sys­tème, lui-même re­lié à un maître Io-link via une com­mu­ni­ca­tion sé­cu­ri­sée Pro­fi­safe (trans­mis­sion di­recte des don­nées re­le­vant de la sé­cu­ri­té au contrô­leur via une pro­cé­dure dite de tun­ne­ling). « Dans le cadre de l’in­dus­trie 4.0, nous dé­ve­lop­pons de plus en plus de ré­par­ti­teurs “in­tel­li­gents”, qui sont dé­sor­mais construits comme des au­to­mates avec des en­trées/sor­ties pa­ra­mé­trables, des fonc­tions lo­giques in­té­grées, une pro­gram­ma­tion en Co­de­sys, des com­mu­ni­ca­tions Ether­net, Io-link et RFID », in­dique Lio­nel Bal lan­ger, in­gé­nieur tech­ni­co­com­mer­cial pour l’ île-de- france chez Türck Ban­ner France. Par ailleurs, les autres nou­veau­tés de la so­cié­té sont le dé­tec­teur in­duc­tif IP69K Uprox + – il est noyé dans une ré­sine plus com­pacte et as­so­cié à un joint, évi­tant ain­si la ca­pil­la­ri­té et l’in­fil­tra­tion –, le cap­teur QS18 pour la dé­tec­tion d’ob­jets trans­pa­rents (pré­sence d’eau dans une bou­teille, par exemple), au for­mat plus pe­tit que ce­lui de la QS30, la série d’éclai­rage tu­bu­laire IP67/68/69K WLS27, etc.

Des dé­tec­teurs de sé­cu­ri­té, des ca­mé­ras…

Sur son stand, l’al­le­mand Sick avait ins­tal­lé une pla­te­forme col­la­bo­ra­tive avec un robot de son com­pa­triote Ku­ka pour mettre en avant ses so­lu­tions, telles que la nou­velle gé­né­ra­tion de scru­ta­teurs la­ser de sé­cu­ri­té mi­cros­can3. En com­plé­ment des mo­dèles S300 et S3000, ces nou­veaux scru­ta­teurs dis­posent de huit champs de pro­tec­tion (por­tée de 4 ou 5,5m) et de deux champs d’alarme (por­tée de 40m). Le fa­bri­cant pré­sen­tait éga­le­ment les ca­mé­ras de vi­sion 3D Tris­pec­tror 1000, dont la ver­sion 2 in­tègre de nou­veaux ou­tils (contrôle de pla­néi­té, lo­ca­li­sa­tion d’ob­jets, me­sure de dis­tance et d’angle), et Sa­fe­guard De­tec­tor pour les for­meuses de car­tons. Cer­ti­fié PL D/SIL 2, cet en­semble de cel­lules op­tiques à im­pul­sions Mul­ti­pulse et du sys­tème de com­mande de sé­cu­ri­té Flexi Soft per­met de ré­pondre à la norme NF EN 415-7. Il y avait éga­le­ment plé­thore de nou­veau­tés du cô­té de l’al­le­mand Bau­mer. Le té­lé­mètre la­ser avec «light sec­tion» Pos­con CM per­met de réa­li­ser des me­sures sur des cy­lindres (po­si­tion d’axe, dia­mètre et po­si­tions ex­té­rieures d’ob­jets cir­cu­laires), les co­deurs ab­so­lus EAL580, eux, af­fichent un for­mat très com­pact, avec une pro­fon­deur de mon­tage de 58 mm en ver­sion Ether­net. Si­gna­lons en­fin les mo­dèles Ve­ri­sens 700 et 800 des sé­ries XC (ob­jec­tif en sus) et XF (tout in­té­gré), des ca­mé­ras deux à trois fois plus ra­pides que les mo­dèles 100 et 200 et do­tées des pro­to­coles Ether­net/ip et Pro­fi­net, en plus de RS-485 et Ether­net, ain­si que l’élar­gis­se­ment de la gamme de dé­tec­teurs de ni­veau Cle­ver­le­vel avec des ver­sions à rac­cord cou­lis­sant (jus­qu’à 200mm), à col de re­froi­dis­se­ment (jus­qu’à +150°C). Tou­jours dans le do­maine de l’instrumentation de pro­cess, le suisse En­dress+hau­ser avait choi­si de mettre sur son stand sa nou­velle gé­né­ra­tion de cap­teurs de pres­sion com­pacts. « On trouve ain­si les mo­dèles Ce­ra­bar PMC11 et PMP11 (400 mbar à 40 bar re­la­tif), Ce­ra­bar PMC21 et PMP21 (400 mbar à 40 ou 400 bar re­la­tif et ab­so­lu), ain­si que les mo­dèles Ce­ra­bar PMP23 (400 mbar à 40 bar re­la­tif et ab­so­lu), Ce­ra­phant PTC31B, PTP33B (af­fi­cheur) et PTP31B (400 mbar à 400 bar re­la­tif et ab­so­lu) », liste Lau­rence Ma­ribe, chef de mar­ché Sciences de la vie chez En­dress+hau­ser France. À ce­la s’ajou­taient la sonde de conduc­ti­vi­té mul­ti­pôle CLS82D et l’en­re­gis­treur gra­phique Me­mo­graph M RSG45.

Que ce soit dans le do­maine de la ré­gu­la­tion (Air­line SP 8647 de Bür­kert), de la sé­cu­ri­té (Sa­fe­ty over Io-link de Bal­luff et mi­cros­can3 de Sick), de la dé­tec­tion, de la vi­sion (Ve­ri­sens 700 et 800 des sé­ries XC et XF de Bau­mer), etc., l’édi­tion 2017 du CF

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.