Le gé­né­ra­teur vise la pu­re­té des si­gnaux RF et mi­cro-ondes

Rohde & Sch­warz a dé­ve­lop­pé un gé­né­ra­teur de si­gnaux ana­lo­giques avec le bruit de phase le plus faible du mar­ché, as­so­cié à une puis­sance de sor­tie en­core plus éle­vée.

Mesures - - Sommaire - Cé­dric Lar­dière

Dans les do­maines de l’aé­ro­nau­tique et de la Dé­fense, ain­si que des com­mu­ni­ca­tions sans fil, mais aus­si des se­mi-conduc­teurs, la de­mande du mar­ché est forte et en crois­sance pour le test des ra­dars et des com­po­sants, en par­ti­cu­lier aux fré­quences su­pé­rieures à 13,5GHZ. C’est évi­dem­ment le cas pour la gé­né­ra­tion des si­gnaux ana­lo­giques où les exi­gences des ra­da­ristes et des fa­bri­cants de CAN et de CNA, pour ne prendre que ces deux exemples, sont très fortes en termes de per­for­mances. « Les CNA et CAN à la pointe de la tech­no­lo­gie né­ces­sitent des si­gnaux ab­so­lu­ment purs, avec un bruit de phase et une lar­geur bande les plus faibles pos­sible », constate Cy­ril Fom­bonne, res­pon­sable pro­duits chez Rohde & Sch­warz France. Fort de ce constat, le fa­bri­cant al­le­mand a dé­ve­lop­pé le gé­né­ra­teur de si­gnaux mi­cro-ondes et ana­lo­giques RF SMA100B. « Ce mo­dèle haut de gamme,suc­ces­seur du SMA100A, af­fiche des per­for­mances re­cord en termes de bruit de phase, d’har­mo­niques et de puis­sance de sor­tie », an­nonce Cy­ril Fom­bonne. Grâce à cette pu­re­té spec­trale, les uti­li­sa­teurs sont ca­pables de vé­ri­fier la per­for­mance réelle de leurs dis­po­si­tifs sous test, sans que la source de si­gnal n’af­fecte les ré­sul­tats. « Il s’agit aus­si de se dé­mar­quer de la concur­rence », ajoute-t-il. Le bruit de phase SSB du SMA100B at­teint donc -135dbc/hz (-139dbc/hz ty­pique) à 20 khz d’une por­teuse de 1 GHZ (si­gnal conti­nu, ni­veau de 10dbm) et -115dbc/hz (-119dbc/ Hz ty­pique) avec une por­teuse de 10GHZ, ou même -147dbc/hz (-152dbc/hz ty­pique) à 10 khz d’une por­teuse de 1GHZ (mêmes condi­tions) et -128dbc/hz (-132dbc/hz ty­pique) avec une por­teuse de 10GHZ avec l’op­tion B711. À titre de com­pa­rai­son, le bruit de phase SSB du N5183B (sé­rie MXG X) de l’amé­ri­cain Key­sight Tech­no­lo­gies, s’élève à - 130 dbc/hz (- 134 dbc/hz me­su­ré) à 20 khz d’une por­teuse de 1 GHZ (si­gnal conti­nu, ni­veau de 10 dbm) et -113dbc/hz (-116dbc/hz me­su­ré) avec une por­teuse de 10 GHZ, ou alors à -139dbc/hz (-146dbc/hz me­su­ré) à 10 khz d’une por­teuse de 1GHZ et -119dbc/ Hz (- 129 dbc/hz me­su­ré) avec une por­teuse de 10GHZ avec l’op­tion UNY.

Jus­qu’à -152 dbc/hz pour le bruit de phase

Re­ve­nons au gé­né­ra­teur SMA100B. Rohde &Sch­warz in­dique éga­le­ment le bruit en large bande, qui est in­fé­rieur à - 155 dbc/hz à 10 MHZ d’une por­teuse de 1 GHZ et -150 dbc/hz à 30 MHZ d’une por­teuse de 10 GHZ (si­gnal conti­nu et puis­sance de 10 dbm) ou, avec l’op­tion B711, res­pec­ti­ve­ment - 157 dbc/hz et - 154 dbc/hz. En ce qui concerne les har­mo­niques et les non-har­mo­niques, elles sont res­pec­ti­ve­ment in­fé­rieures à - 60 dbc, entre 10MHZ et 6GHZ et pour une puis­sance de +10dbm, et à -74dbc (-82dbc avec l’op­tion B711), à 10khz d’une por­teuse entre 6 et 12GHZ. Par­mi les autres spé­ci­fi­ca­tions de la nou­velle pla­te­forme, men­tion­nons la pré­sence d’un at­té­nua­teur élec­tro­nique jus­qu’à 20GHZ –le SMA100B est dis­po­nible avec une gamme de fré­quence de 8 khz à 3, 6, 12,75 ou 20GHZ se­lon l’op­tion – et une puis­sance de sor­tie RF maxi­male de +40dbm. « L’at­té­nua­teur élec­tro­nique per­met d’al­lon­ger la du­rée de vie de l’ap­pa­reil, ce qui est sur­tout ap­pré­cié en pro­duc­tion et en qua­li­fi­ca­tion CEM », pré­cise Cy­ril Fom­bonne. Quant à la puis­sance, elle s’étend de - 145 à + 20 dbm en stan­dard, pour les mo­dèles 3 et 6GHZ, ou +19dbm en stan­dard pour les mo­dèles 12,75 et 20GHZ et monte jus­qu’à +35 ou +40dbm au-de­là de 1 MHZ, se­lon les op­tions High Out­put Po­wer (K31 ou K33) pour les deux pre­miers mo­dèles et Ul­tra High Out­put Po­wer (B32 ou B34) pour les deux autres mo­dèles. « Le SMA100B est par ailleurs le seul gé­né­ra­teur de si­gnaux du mar­ché pou­vant four­nir si­mul­ta­né­ment un se­cond si­gnal d’hor­loge syn­chro­ni­sé, tou­jours très pur et confi­gu­rable in­dé­pen­dam­ment, jus­qu’à une fré­quence de 3 ou 6 GHZ », ajoute Cyr il Fom­bonne. En­fin, Rohde & Sch­warz a fait un gros tra­vail sur l’in­ter­face uti­li­sa­teur, l’er­go­no­mie re­vê­tant une im­por­tance fon­da­men­tale en ana­lyse de spectre. Ce­la se tra­duit par la pré­sence d’un écran cou­leur tac­tile 5 ou 7 pouces (res­pec­ti­ve­ment pour les mo­dèles 2U et 3U, ce der­nier dis­po­sant des connec­teurs en face avant), une in­ter­face op­ti­mi­sée pour le tac­tile, une prise en main ra­pide avec un bloc par fonc­tion, par exemple, etc.

Avec le gé­né­ra­teur de si­gnaux mi­cro-ondes et ana­lo­giques RF SMA100B, Rohde & Sch­warz a mis la bar­rière en termes de pu­re­té spec­trale très haut. Mais il s’agit d’une obli­ga­tion pour ré­pondre aux ap­pli­ca­tions de test des ra­dars et des CAN/CNA de nou­velle gé

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.