En­dress+hau­ser inau­gure un cam­pus en ban­lieue lyon­naise

En plus de comporter un es­pace dé­dié à la for­ma­tion, ce nou­veau bâ­ti­ment, si­tué à Saint-priest, réunit les équipes com­mer­ciales de la fi­liale fran­çaise et de Kai­ser Op­ti­cal Sys­tems.

Mesures - - Sommaire - Cé­dric Lar­dière

L’inau­gu­ra­tion du nou­veau bâ­ti­ment du groupe suisse En­dress+hau­ser à SaintP­riest, dans la ban­lieue lyon­naise (Rhône), le 27 sep­tembre der­nier, au­rait pu être juste une inau­gu­ra­tion de plus –le groupe dis­pose rien que ces der­niers mois de nou­veaux bâ­ti­ments à Green­wood dans l’in­dia­na (États-unis), à Shah Alam près de Kua­la Lum­pur (Ma­lai­sie), à San­tia­go (Chi­li) et à Bruxelles (Bel­gique). Mais c’était sans comp­ter sur le re­grou­pe­ment des équipes d’en­dress+hau­ser et de Kai­ser Op­ti­cal Sys­tems, ain­si que sur l’ins­tal­la­tion d’un cam­pus de for­ma­tion. C’est en ef­fet en pré­sence de re­pré­sen­tants des deux so­cié- tés, des em­ployés, de clients, de par­te­naires et de Gilles Gas­con, le maire de SaintP­riest, que Mat­thias Al­ten­dorf, CEO du groupe En­dress+hau­ser, Klaus En­dress, pré­sident du con­seil de sur­veillance du groupe, Laurent Mul­ley, di­rec­teur gé­né­ral d’en­dress+hau­ser France, et Bru­no Le­nain, res­pon­sable des opé­ra­tions pour l’eu­rope chez Kai­ser Op­ti­cal Sys­tems, ont inau­gu­ré la nou­velle agence lyon­naise d’en­dress+hau­ser France et du siège eu­ro­péen de Kai­ser Op­ti­cal Sys­tems, so­cié­té ra­che­tée en 2013 par le suisse. Re­pré­sen­tant un in­ves­tis­se­ment de 4,9 mil­lions d’eu­ros, ce bâ­ti­ment nou­vel­le­ment ou­vert réunit les deux so­cié­tés sur une sur­face de 1500m2, avec des bu­reaux, une zone de sto­ckage et un es­pace dé­dié à la for­ma­tion. « Ce cam­pus re­grou­pant nos forces com­mer­ciales, les ac­ti­vi­tés d’ana­lyse de Kai­ser Op­ti­cal Sys­tems et un centre de for­ma­tion pour pré­sen­ter les der­nières tech­no­lo­gies à nos clients n’au­rait pas pu voir le jour sans le sou­tien du groupe », rap­pelle Urs En­dress, le pré­cé­dent Pdg d’en­dress+hau­ser France et l’ac­tuel am­bas­sa­deur du groupe, dont la mo­des­tie em­pêche de pré­ci­ser son rôle, a prio­ri très ac­tif, dans la concep­tion du bâ­ti­ment.

Une longue col­la­bo­ra­tion avec la France

Ce qui fai­sait dire à Bru­no Le­nain, que « le suc­cès d’une en­tre­prise re­pose sur la va­leur des hommes et des femmes », et donc no­tam­ment sur la qua­li­té de vie et de tra­vail. Pour Mat­thias Al­ten­dorf, « l’une des

pierres an­gu­laires de notre stra­té­gie est d’ac­com­pa­gner nos clients dans leurs ap­pli­ca­tions de contrôle de la­bo­ra­toire et de pro­cess. La proxi­mi­té d’en­dress+hau­ser et de Kai­ser Op­ti­cal Sys­tems à Lyon illustre les pro­grès que nous réa­li­sons dans la mise en oeuvre de cette stra­té­gie. Et c’est aus­si un jour spé­cial car il s’agit de pour­suivre une longue col­la­bo­ra­tion avec les clients fran­çais (plus de 55 ans) ». Avec une su­per­fi­cie to­tale d ’ e nv i r o n 7 000 m², En­dress+hau­ser pré­voit d’ores et dé­jà d’agran­dir son cam­pus dans les an­nées à ve­nir. Et le groupe a les moyens de ses am­bi­tions. Il a en ef­fet réa­li­sé, en 2016, un c hiffre d’af­faires de 2,139 mil­liards d’eu­ros, certes en re­cul de 0,2% par rap­port à 2015 en rai­son des ef­fets de va­ria­tion des taux de change, mais en pro­gres­sion de 2,1% en mon­naie lo­cale, et des ré­sul­tats d’ex­ploi­ta­tion (EBIT) à 216M€ (-14,2%). Ce­la n’a pas em­pê­ché En­dress+hau­ser d’in­ves­tir en 2016 148,8M€ dans des bâ­ti­ments, des ma­chines et des ins­tal­la­tions, sans comp­ter des dé­penses en R&D s’éle­vant à 7,8 % du chiffre d’af­faires. « Nous avons réa­li­sé en France un chiffre d’af­faires de 87,497 M€ (+ 3,4 % par rap­port à 2015), une crois­sance su­pé­rieure à celle du mar­ché. Le mar­ché fran­çais to­tal, qui est es­ti­mé entre 250 et 300 M€, a en ef­fet été lé­gè­re­ment en re­trait sur cette pé­riode, se­lon le Gi­me­lec », an­non­çait Laurent Mul­ley lors de la confé­rence de presse an­nuelle de la fi­liale fran­çaise. Au ni­veau mon­dial, l’in­dus­trie de l’au­to­ma­ti­sa­tion des pro­cess s’est dé­ve­lop­pée en des­sous de la moyenne, et les sec­teurs tels que l’agroa­li­men­taire, la phar­ma­ceu­tique, l’en­vi­ron­ne­ment et l’éner­gie ont af­fi­ché un dé­ve­lop­pe­ment po­si­tif. Les ventes ont néan­moins été en re­trait sur les mar­chés cy­cliques (pé­trole et gaz, chi­mie, si­dé­rur­gie et ma­tières pre­mières).

Re­grou­pe­ment des ac­ti­vi­tés IIOT

Pour faire face aux dé­fis de la nu­mé­ri­sa­tion, le groupe suisse a par ailleurs re­grou­pé plu­sieurs de ses ac­ti­vi­tés en une nou­velle fi­liale si­tuée à Fri­bourg-en-bris­gau (Al­le­magne). Elle au­ra pour ob­jec­tif de dé­ve­lop­per ex­clu­si­ve­ment les pro­duits, les so­lu­tions et les ser­vices en lien avec l’in­ter­net des ob­jets in­dus­triels (IIOT). Par­mi les dé­ve­lop­pe­ments dé­ci­dés en 2016, on trouve la créa­tion d’une start-up ber­li­noise pour ex­plo­rer de nou­veaux flux nu­mé­riques, l’ac­qui­si­tion de Sen­sac­tion ( voir en­ca­dré ci-contre) et le dés­in­ves­tis­se­ment dans Fi­nesse So­lu­tions, qui a été ra­che­té par le groupe amé­ri­cain Ther­mo Fi­sher Scien­ti­fic en fé­vrier 2017. « En­fin, la dy­na­mique a été forte en France et pour le groupe sur les cinq pre­miers mois de l’an­née 2017, sur la même ten­dance que la fin 2016 », in­dique Laurent Mul­ley. Compte te­nu des com­mandes su­pé­rieures aux pré­vi­sions, le groupe vise cette an­née une crois­sance à un chiffre, mal­gré les in­cer­ti­tudes po­li­tiques gran­dis­santes par­tout dans le monde. Et En­dress+hau­ser mise, d’ici 2020, sur sept axes stra­té­giques qui s’ar­ti­culent no­tam­ment au­tour du ren­for­ce­ment de son ré­seau in­ter­na­tio­nal – les gros pro­jets sont de plus en plus sou­vent gé­rés au ni­veau mon­dial, d’où la né­ces­si­té d’une struc­ture ad hoc pour être trans­pa­rente vis-à-vis des in­dus­triels –, l’ac­cé­lé­ra­tion du dé­ve­lop­pe­ment des com­pé­tences nu­mé­riques, de l’amé­lio­ra­tion de l’ali­gne­ment de son offre.

De gauche à droite : Bru­no Le­nain, res­pon­sable des opé­ra­tions pour l’eu­rope chez Kai­ser Op­ti­cal Sys­tems, Laurent Mul­ley, di­rec­teur gé­né­ral d’en­dress+hau­ser France, Gilles Gas­con, maire de Saint-priest, Klaus En­dress, pré­sident du con­seil de sur­veillance d’en­dress+hau­ser, Mat­thias Al­ten­dorf, CEO du groupe En­dress+hau­ser, Tim Har­ri­son, CEO de Kai­ser Op­ti­cal Sys­tems, et Serge Chey­nel, di­rec­teur des ventes de l’agence Est d’en­dress+hau­ser France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.