« 2017 n’au­ra été qu’une an­née de tran­si­tion pour le Ce­tiat »

Mal­gré le re­cul de son chiffre d’af­faires, le Centre tech­nique des in­dus­tries aé­rau­liques et ther­miques (Ce­tiat) en­vi­sage de belles pers­pec­tives en 2018.

Mesures - - Sommaire - Cé­dric Lar­dière (*) Les deux autres pres­ta­tions sont les es­sais (26,9 %) et la for­ma­tion (4,3 %).

Dans un contexte éco­no­mique et po­li­tique mou­vant, 2017 a été une an­née de tran­si­tion pour le Centre tech­nique des in­dus­tries aé­rau­liques et ther­miques (Ce­tiat), an­née ca­rac­té­ri­sée par un ra­len­tis­se­ment de l’en­semble des ac­ti­vi­tés, no­tam­ment au pre­mier se­mestre, et par une re­prise sur la fin de l’an­née. « Après avoir connu cinq ans de crois­sance conti­nue, nous avons en­re­gis­tré en 2017, an­née d’élec­tions pré­si­den­tielles, un re­cul de 3,3 % par rap­port à l’exer­cice fis­cal pré­cé­dent (et même de 7 % par rap­port aux ob­jec­tifs fixés) de notre chiffre d’af­faires, qui s’élève à 12,7 mil­lions d’eu­ros », an- nonce Ber­nard Bran­don, di­rec­teur gé­né­ral du Ce­tiat. L’ac­ti­vi­té mar­chande a su­bi une baisse lé­gè­re­ment plus forte que le re­cul gé­né­ral, la plu­part des sec­teurs d’ac­ti­vi­té (no­tam­ment les es­sais et la cer­ti­fi­ca­tion) étant concer- nés. Les en­tre­prises ont en ef­fet dé­ve­lop­pé moins de nou­veaux pro­duits pour se concen­trer sur l’ac­ti­vi­té in­dus­trielle. Si les études, qui re­pré­sentent 32,5 % des pres­ta­tions(*) (abon­de­ments com­pris), ont elles aus­si connu une lé­gère baisse, l’ac­ti­vi­té d’éta­lon­nages (36,3 % des pres­ta­tions) a conti­nué sa crois­sance de l’ordre de 2 à 3% sur 2017. « Par­mi les trois axes thé­ma­tiques du contrat de per­for­mance 20162019, seule la Qua­li­té des en­vi­ron­ne­ments in­té­rieurs – les autres sont Ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique et ré­duc­tion des im­pacts en­vi­ron­ne­men­taux et Sys­tèmes et ré­seaux – est res­tée peu prise en compte par les ac­teurs du bâ­ti­ment, faute de ré­gle­men­ta­tion no­tam­ment. Les ré­flexions en cours doivent in­té­grer cette dis­pa­ri­té », constate Laurent Mou­chet, pré­sident du Ce­tiat.

Créa­tion de la pla­te­forme d’ani­ma­tion Al­lice

Mais ces ré­sul­tats contras­tés ne li­mitent nul­le­ment la ca­pa­ci­té d’in­ves­tis­se­ment et d’ou­ver­ture du Ce­tiat. Le centre tech­nique se dote ain­si de moyens pour pro­po­ser et dé­ve­lop­per ses com­pé­tences dans de nou­veaux sec­teurs in­dus­triels, tels que ceux de la cé­ra­mique ou du plas­tique, ain­si que de pour­suivre ses ac­ti­vi­tés à l’in­ter­na­tio­nal dans le do­maine des es­sais de cer­ti­fi­ca­tion ( voir Mesures n° 887). « Nous conti­nuons à in­ves­tir près de 10 % de notre chiffre d’af­faires, soit 1,326 M€, dans des déve- lop­pe­ments comme le trans­fert de la pla­te­forme Be­le­nos de Nîmes à Villeur­banne, ce qui va per­mettre la pour­suite des pro­grammes en­ga­gés dans le do­maine du so­laire ther­mique, l’amé­lio­ra­tion de nos moyens tech­niques avec de nou­veaux sys­tèmes de contrôle-com­mande, l’in­ves­tis­se­ment dans la me­sure de puis­sance élec­trique et une pla­te­forme CTA (Cen­trale de trai­te­ment de l’air) », ex­plique Ber­nard Bran­don. En plus de ces dif­fé­rents dé­ve­lop­pe­ments, la re­prise éco­no­mique, no­tam­ment dans le sec­teur du bâ­ti­ment, et les nom­breuses pres­ta­tions d’études si­gnées lors du se­cond se­mestre 2017 peuvent au­gu­rer de belles pers­pec­tives pour 2018. « Cette dy­na­mique nous amène à pen­ser que 2017 n’au­ra été qu’une an­née de tran­si­tion et que 2018 mar­que­ra une nou­velle étape de dé­ve­lop­pe­ment grâce à la so­li­di­té de notre mo­dèle et à notre si­tua­tion fi­nan­cière saine », af­firme Laurent Mou­chet. Et de nom­breux pro­jets ver­ront le jour, à l’ins­tar du contrat de per­for­mance 2020/2023 et de la créa­tion avec quatre autres par­te­naires d’al­lice ( voir Mesures n° 906). Cette nou­velle struc­ture d’ani­ma­tion in­dé­pen­dante a pour ob­jec­tif de struc­tu­rer la fi­lière de l’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique dans l’in­dus­trie et de fa­vo­ri­ser l’in­no­va­tion dans ce do­maine.

Nous conti­nuons à in­ves­tir près de 10 % de notre chiffre d’af­faires dans des dé­ve­lop­pe­ments, comme […] l’in­ves­tis­se­ment dans la me­sure de puis­sance

CTA. ” élec­trique et une pla­te­forme Ber­nard Bran­don, di­rec­teur gé­né­ral du Ce­tiat

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.