Choi­sir les bons lo­gi­ciels pour son PC

Com­ment dé­tec­ter l’ac­ti­vi­té de son pro­ces­seur, com­ment mieux ti­rer par ti de son or­di­na­teur ? Voi­ci quelques idées.

Micro Pratique - - SOMMAIRE - Da­mien La­bou­rot

Au dé­but des an­nées 2000, nous as­sis­tions à une course fré­né­tique à la fré­quence la plus éle­vée entre In­tel et AMD, cha­cun des deux s’ar­mant tou­jours plus. Et après cette course achar­née, les deux ac­teurs ont fait d’autres choix, plus rai­son­nables, pour of frir de meilleures per for­mances. De­puis quelque temps, on ob­ser ve que c’est la mul­ti­pli­ca­tion des coeurs au sein du pro­ces­seur qui ali­mente le match entre les deux par ties pre­nantes. Ain­si, que l’on re­garde les plus gros Core i9 ou Ry­zen Th­rea­drip­per, on se re­trouve avec un maxi­mum de 18 coeurs pour les pre­miers et 16 dans les autres. À ce­la s’ajoutent les fonc­tions de SMT (Hy­per threa­ding) qui font que notre PC dis­pose de 36 ou 32 fils coeurs « lo­giques » à ali­men­ter. De même, le mi­lieu ou l’en­trée de gamme voient aus­si le nombre de coeurs grim­per en flèche. Ce­la touche donc presque tout le monde. Et les lo­gi­ciels dans tout ça ? Si les fa­bri­cants de CPU of frent de plus en plus de coeurs à nos PC, les lo­gi­ciels doivent en ti­rer par ti et c’est sou­vent là que le bat blesse, car tous n’ont pas les ap­ti­tudes à user mas­si­ve­ment d’au­tant de coeurs. Cer­tains ex­cellent dans le do­maine, no­tam­ment ceux dont l’usage prin­ci­pal se tourne vers les pro­fes­sion­nels, mais ce n’est tou­jours pas la règle. Reste alors à sa­voir com­ment dé­tec­ter quels sont ceux qui ont toutes les ap­ti­tudes à ex­ploi­ter le ma­té­riel dis­po­nible et ceux à pros­crire car peu ef fi­caces.

1 Dé­tec­tez la conso du pro­ces­seur

La pre­mière étape va donc consis­ter à re­gar­der le com­por te­ment de votre PC lors­qu’il est mis à rude épreuve. Pour ce faire, il suf fit de lan­cer le ges­tion­naire de tâches (CTRL + MAJ + Echap) et de cli­quer sur Plus de dé­tails. En­suite, al­lez dans l’on­glet Per for­mances puis Pro­ces­seur. Dans la par tie droite de la fe­nêtre, un gra­phique de temps se réa­lise en temps réel. Faites un clic droit des­sus. Sé­lec­tion­nez Mo­di­fier le gra­phique en pro­ces­seurs lo­giques. Il se­ra alors dé­cou­pé en par tie en fonc­tion du nombre de coeurs. En­suite, vous re­tour­nez en haut de la fe­nêtre dans Op­tions et sé­lec­tion­nez Tou­jours vi­sible. Ce­la per­met­tra de voir le com­por te­ment de votre pro­ces­seur même lorsque la tâche est exé­cu­tée. No­tez que si vous faites un dou­ble­clic sur le gra­phique, le mode com­pact se­ra alors exé­cu­té avec uni­que­ment le gra­phique.

2 Lan­cez vos ap­pli­ca­tions

Main­te­nant, lan­cez les ap­pli­ca­tions que vous uti­li­sez le plus fré­quem­ment, une par une, pour dé­tec­ter leur com-

por te­ment sur votre ma­chine. Vous ver­rez alors com­ment elles agissent et leur im­pact. Pour que votre lo­gi­ciel soit le plus ef­fi­cace pos­sible, il faut que le CPU soit à son maxi­mum : tous les coeurs ac­tifs et à 100 % de charge. Votre gra­phique de­vra alors être de cou­leur uni­forme.

3 Com­pa­rez les lo­gi­ciels dans leurs ana­lyses

Si vous ne sa­vez pas trop com­ment faire votre choix entre deux lo­gi­ciels aux fonc­tions iden­tiques, ce type d’ana­lyse vous don­ne­ra alors des pistes sé­rieuses, car un lo­gi­ciel peut être beau­coup plus ef fi­cace qu’un autre. Il suf fit alors de ré­pé­ter l’ana­lyse avec cha­cun.

4 Le mo­ni­teur de res­sources

Pour al­ler plus loin, il existe un autre ou­til au sein de Win­dows qui est ca­pable d’ana­ly­ser votre sys­tème plus pré­ci­sé­ment que le ges­tion­naire de tâches : le mo­ni­teur de res­sources. Il est ain­si ca­pable de dé­tec­ter le nombre de fils d’exé­cu­tion (threads) lan­cés par chaque lo­gi­ciel. On le re­trouve en fai­sant la com­bi­nai­son Win+S puis en ta­pant mo­ni­teur de res­sources. Ren­dez-vous en­suite dans Mo­ni­teur puis Dé­mar­rer l’ana­lyse. Lan­cez votre lo­gi­ciel et re­cher­chez pen­dant que la ma­chine s’exé­cute le nom de l’exé­cu­table. Ici, dans notre exemple, c’est Ci­ne­bench. Il prend 17 fils d’exé­cu­tion, consomme 92 % des res­sources pro­ces­seur et, comme on peut le voir sur le gra­phique à droite, il prend tout ce qui est dis­po­nible. Une fois l’ana­lyse fi­nie, cli­quez sur Mo­ni­teur, Ar­rê­ter l’ana­lyse.

5 Un lo­gi­ciel n’est pas à 100%... Que faire ?

Vous ob­ser ve­rez alors le com­por­te­ment de votre ma­chine dans ses moindres dé­tails, no­tam­ment du pro­ces­seur. Dans la ma­jeure par tie des cas, vous ver­rez que les lo­gi­ciels n’ex­ploitent pas 100 % des ca­pa­ci­tés de votre ma­chine. Sont-ils pour tant à je­ter ? Non. Mais s’ils n’uti­lisent qu’un à deux coeurs alors que vous en dis­po­sez de huit… ce ne se­ra pas très ef fi­cace. Et vous per­drez donc du temps à les uti­li­ser. Dans cer tains cas, c’est un autre com­po­sant qui peut mettre votre CPU en pause. Par exemple, s’il y a de gros ac­cès au disque dur ou que la mé­moire est pleine. C’est le cas des ou­tils dé­diés à la vi­déo ou les antivirus. Leurs per for­mances ne re­posent pas seule­ment sur le pro­ces­seur, mais aus­si sur la mé­moire, le sto­ckage, etc. Le ges­tion­naire de tâches ou le mo­ni­teur de res­sources vous per­met­tront jus­te­ment d’ana­ly­ser ces autres com­po­sants qui in­fluent aus­si sur les per for­mances glo­bales de votre ma­chine.

2

1

Dans­sa­ver­sion­la plus­per­for­mante, leCo­rei9peut grim­per­jus­qu’à 18coeur­set36­fils d’exé­cu­tion. Les­lo­gi­ciel­sont in­té­rê­tà­suivre…

4

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.