Faut-il res­ter chez son FAI ?

Micro Pratique - - COURRIER -

Notre opé­ra­teur In­ter­net Free nous pose un pro­blème. Nous avons re­çu le mes­sage joint ain­si que des re­lances té­lé­pho­niques nous me­na­çant d’une cou­pure à la fin juin. Il faut vous dire qu’étant re­trai­tée de France Té­lé­com, mon épouse ne paie pas d’abon­ne­ment à la ligne fixe. Le tech­ni­cien in­for­ma­tique qui nous épaule pense qu’il s’agit d’un chan­tage com­mer­cial et nous conseille de ne rien faire. Etes-vous au cou­rant de cette pra­tique et qu’en pen­sez-vous ? Jean Claude D.

RÉ­PONSE

À la lec­ture de la pièce jointe à votre mail, nous com­pre­nons que Free vous in­vite à bas­cu­ler vers l’offre FreeBox On­ly puisque vous êtes en offre IPADSL non dé­grou­pé. Si, dans le même do­cu­ment, l’opé­ra­teur sou­ligne qu’à par­tir de fin 2018, France Té­lé­com ces­se­ra la pro­duc­tion des lignes ana­lo­giques IPADSL, ce qui est vrai, ce­la ne veut pas dire que l’opé­ra­teur his­to­rique va in­ter­rompre votre ligne. Cette opé­ra­tion de Free vise à bas­cu­ler ses uti­li­sa­teurs vers l’offre FreeBox On­ly avec une re­mise de 50 €, ce qui cor­res­pond aux coûts de mi­gra­tion dans le cas d’un uti­li­sa­teur IPADSL clas­sique soit conser­vant la ligne France Té­lé­com comme vous mi­grant vers cette offre. C’est une offre com­mer­ciale et non une obli­ga­tion de mi­gra­tion, vous pou­vez donc res­ter en l’état. En ef­fet, avec un abon­ne­ment gra­tuit France Té­lé­com, le pas­sage sur une offre qui per­met de se pas­ser de cet abon­ne­ment ne va rien vous rap­por­ter. Si le for­cing de votre opé­ra­teur ac­tuel pour un chan­ge­ment d’offre ne vous convient pas et en de­hors de tout en­ga­ge­ment, vous pou­vez aus­si pen­ser à chan­ger d’opé­ra­teur In­ter­net.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.