Le pro­fes­sion­nel li­mi­té…

Micro Simulateur - - LA UNE - Ré­dac­teur en chef

Pa­ra­doxe : c’est ce qui ex­prime le mieux la si­tua­tion des uti­li­sa­teurs de Flight Si­mu­la­tor X en 2014. D’un cô­té, les ex­ten­sions sont tou­jours plus per­fec­tion­nées, plus proches de la réa­li­té. Ce n’est pas que l’as­pect gra­phique qui est concer­né, on par­vient dé­sor­mais à re­pro­duire tous les sys­tèmes em­bar­qués ( et leur fonc­tion­ne­ment), et même à re­trans­crire les étapes de préparation de vol jus­qu’à la vi­site de l’ap­pa­reil et son en­tre­tien. La si­mu­la­tion de vol ne se ré­sume plus seu­le­ment à bou­ger un manche à ba­lai pour consta­ter ce qui se passe à l’écran, mais à rai­son­ner comme le fait un vrai pi­lote. Dans le pré­sent nu­mé­ro, le test du Pi­per PA28 Che­ro­kee ac­com­pa­gné du mo­dule Ac­cu- sim pu­blié par A2A Si­mu­la­tions est em­blé­ma­tique de cette ten­dance à tou­jours se rap­pro­cher de la réa­li­té du terrain. D’autres édi­teurs suivent ce che­min : on pense aux li­ners de PMDG ou Ma­jes­tic Soft­ware, aux dé­cors tou­jours plus pré­cis… Même X- Plane s’y met, en de­ve­nant un sup­port pour des ap­pli­ca­tions de ni­veau pro­fes­sion­nel. C’est le cas de l’Air­bus A320 de QPAC, qui n’était pas des­ti­né ini­tia­le­ment à de­ve­nir une ex­ten­sion payante mais juste un sup­port de dé­ve­lop­pe­ment pour in­gé­nieurs.

Et le pa­ra­doxe, dans tout ça ? C’est que FS X a at­teint ses li­mites struc­tu­relles. Conçu il y a huit ans dé­jà, alors que 3 Go de mé­moire en 64 bits était le sum­mum ima­gi­nable et que les bi­blio­thèques d’ex­ten­sions étaient en­core ba­sées sur ce qui se fai­sait dans FS 9, il se sent dé­sor­mais à l’étroit. Mais peut- on vrai­ment le blâ­mer ? Ce se­rait comme re­pro­cher à une voi­ture des an­nées 40 de ne pas res­pec­ter les normes an­ti­pol­lu­tion ac­tuelles ! Alors dans l’at­tente d’une hy­po­thé­tique re­lève, les uti­li­sa­teurs doivent se conten­ter de com­pro­mis entre la qua­li­té des ex­ten­sions et les ca­pa­ci­tés du lo­gi­ciel. Ne bou­dons pas notre plai­sir pour au­tant : mal­gré ses li­mi­ta­tions, FS X est en­core en me­sure de nous pro­cu­rer de très bons mo­ments Et le conte­nu de ce nu­mé­ro es­ti­val de­vrait vous en convaincre !

Em­ma­nuel Blan­chard

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.