Chuck Yea­ger’s Air Com­bat ( 1991)

Micro Simulateur - - SIMU’LOISIR -

Pro­gramme al­lé­chant : trois époques du com­bat aé­rien, des ru­di­ments de cock­pit vir­tuel, des ap­pa­reils mo­dé­li­sés en 3D… Il y avait de quoi sé­duire les pi­lotes vir­tuels, une ca­té­go­rie nais­sante de joueurs en 1991 !

El l e m’avait fait rê­ver cette boîte de jeu, alors que j e ve­nais d’ac­qué­rir mon pre­mier PC ( 386 SX 25 avec 4 Mo de Ram). Mais mes moyens l i mi­tés d’étu­diant m’in­ter­di­saient de trop me dis­per­ser ; l’hé­si­ta­tion entre Chuck Yea­ger’s Air Com­bat d’Elec­tro­nic Arts et Se­cret Wea­pons of the Luft­waffe de Lu­casArts avait fi­na­le­ment pen­ché en fa­veur du der­nier. Je ne l’ai ja­mais re­gret­té puisque, plus de vingt ans après, il m’ar­rive en­core deux ou trois fois par mois d’ac­com­plir une mis­sion de cam­pagne au- des­sus du Reich. Mal­gré tout, le si­mu­la­teur por­tant l’es­tam­pille de la lé­gende de l’avia­tion ( le pre­mier à fran­chir « vo­lon­tai­re­ment » le mur du son et à y sur­vivre) de­meu­rait nim­bé d’une au­ra de mys­tère : trois époques du com­bat aé­rien re­pré­sen­tées, des dé­fis his­to­riques et des gra­phismes à la pointe de la tech­no­lo­gie ( pour l’époque !). Que va­lai­ti l vrai­ment ? Plus de vingt ans après, i l fal­lait que j e sache…

Trois époques

Le lo­gi­ciel est de­puis pas­sé dans le do­maine des aban­don­wares, ces ap­pli­ca­tions dont les édi­teurs ont re­non­cé aux droits d’ex­ploi­ta­tion. On peut donc le té­lé­char­ger gratuitement et lé­ga­le­ment, comme nous l’avons fait de­puis le site in­con­tour­nable www. aban­do­nia. com ( ru­brique si­mu­la­tion, seu­le­ment 1,4 Mo à té­lé­char­ger !). Le pro­gramme d’ori­gine avait un sys­tème de pro­tec­tion à base de ques­tions tech­niques sur les ap­pa­reils du jeu ( quelle est la masse maxi­male d’un B- 29C ? La hau­teur d’un F- 105 ?) dont l es ré­ponses fi­gu­raient au sein du manuel… heu­reu­se­ment re­pro­duit au for­mat texte dans l’ar­chive du jeu. CYAC est évi­dem­ment com­pa­tible avec DosBox, le seul sou­ci ren­con­tré ayant rap­port avec l ’in­ter­face au­dio, par­ti­cu­liè­re­ment mal réus­sie ( mais vi­si­ble­ment, c’était dé­jà une cri­tique au mo­ment de l a sor­tie du si­mu­la­teur).

Comme très sou­vent pour les lo­gi­ciels du dé­but des an­nées 90, l’in­ter­face est mi­ni­ma­liste et pré­sente l ’ avan­tage de l a clar­té. M i s s i o n s h i s t o r i q u e s , édi­teur de scé­na­rio, vol d’es­sai, der­nière mis­sion ef­fec­tuée et une op­tion de vi­sion­nage d’un film ( en fait, un vol sau­ve­gar­dé). Pas de me­nu de pa­ra­mé­trage, le joys­tick est re­con­nu et ca­li­bré au­to­ma­ti­que­ment. Pas de le­çon par­ti­cu­lière non plus, l’op­tion vol d’es­sai est là pour dé­cou­vrir les six ap­pa­reils pi­lo­tables. Et c’est l a pre­mière sur­prise, car CYAC couvre trois conflits et donc pré­sente des ap­pa­reils ra­di­ca­le­ment dif­fé­rents. Du cô­té amé­ri­cain, on peut prendre l es com­mandes d’un P- 51D de l a Se­conde Guerre mon­diale, d’un F- 86E sor­ti du ciel de Co­rée ou d’un F- 4E en­ga­gé au Viet­nam. En face, l es ad­ver­saires his­to­riques sont aus­si re­pro­duits : l e Fw- 190 A8 de la Luft­waffe, le MiG- 15 nord- co­réen ou l e MiG- 21MF four­ni par l ’ URSS au Nord- Viet­nam. Du pis­ton au ré­ac­teur, de la mi­trailleuse au mis­sile, l’évo­lu­tion est sur­pre­nante au sein d’un seul si­mu­la­teur. Ce­la sous- en­tend un nombre im­por­tant de com­mandes à maî­tri­ser, de­puis le ré­glage de ré­gime mo­teur jus­qu’à l’éjection de leurre ther­mique en pas­sant par l ’ ac­ti­va­tion des vo­lets, l a sor­tie du train ou l e dé­clen­che­ment de l a post­com­bus­tion. Évi­dem­ment, tous l es ap­pa­reils

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.