Super Gué­pard 912

Un ULM bien fran­çais

Micro Simulateur - - EXTENSION -

Construit dans l’Avey­ron par Aéro Ser­vices, le Super Gué­pard est un ULM aile haute très ap­pré­cié des clubs et des par­ti­cu­liers pour son agré­ment de pi­lo­tage et ses coûts. Il s’élance dans FS X avec brio, tel qu’il est ex­ploi­té par l’aéro-club de Till-Cha­tel.

Le Super Gué­pard est très re­pré­sen­ta­tif de la fa­mille des ULM trois axes, qui res­semblent en tout point à des mo­no­mo­teurs lé­gers mais conservent tous les avan­tages de la clas­si­fi­ca­tion ULM, no­tam­ment l’ac­cès aux très nom­breux ter­rains dé­diés à ces ma­chines et l’ab­sence ou presque de contraintes ré­gle­men­taires hors de l’es­pace aé­rien contrô­lé. Son construc­teur, Aéro Ser­vices, qui a ajou­té le nom de son mo­dèle fé­tiche, le Gué­pard, au sien, le dé­cline en plu­sieurs op­tions de mo­to­ri­sa­tion. C’est celle équi­pée du Ro­tax 912 qui est pré­sen­tée par OldPat dans son add-on, avec un train tri­cycle – il peut aus­si être do­té d’un train clas­sique – et avec une struc­ture tubes et toiles.

L’add-on peut être téléchargé sur Flight­sim ou Sim­via­tion, les liens sont don­nés sur le site de l’au­teur. Une fois l’ar­chive ré­cu­pé­rée, il ne reste qu’à dé­com­pac­ter l’unique dos­sier « gue­pard » dans SimOb­jects/Air­planes. At­ten­tion, avec cer­taines ré­so­lu­tions d’écran, dont la nôtre en HD (1 920 x 1 080), une bande noire ap­pa­raît en bas. Pour la sup­pri­mer, il faut édi­ter le fi­chier pa­nel.cfg de l’ap­pa­reil et sup­pri­mer ou mettre en com­men­taire la ligne « child_3d=1 » (voir nos cap­tures).

Ul­tra­lé­ger mais

ul­tra-ro­buste

Bi­place côte à côte, l e Super Gué­pard offre une ca­bine éton­nam­ment spa­cieuse. Ce­la ne l’em­pêche pas de res­ter dans les clous à la pe­sée, prin­ci­pale contrainte du type ULM, grâce à sa cel­lule tu­bu­laire en acier au chrome et sa voi­lure en Da­cron, ré­pu­tée pour sa so­li­di­té même en cas d’im­pact un peu violent avec le sol. Le mo­dèle 3D res-

pecte la sil­houette ca­rac­té­ris­tique de l’ap­pa­reil, avec une cer­taine éco­no­mie en po­ly­gones qui le rend très per­for­mant, mais par­fois un peu fruste en très haute ré­so­lu­tion. Ce­pen­dant, il reste agréable à re­gar­der dans son unique li­vrée de l’aéro-club de Till-Cha­tel dont les dé­co­ra­tions sou­lignent es­thé­ti­que­ment la cel­lule. C’est du reste une par­ti­ci­pa­tion au concours de pix du mois der­nier qui a at­ti­ré notre at­ten­tion sur cet add-on !

L’équi­pe­ment à bord est ce­lui des ap­pa­reils réels et de la plu­part des ULM trois axes ac­tuels : cô­té pi­lote, un va­rio­mètre et un al­ti­mètre en­cadrent l’ané­mo­mètre, sous le­quel se trouvent le compte-tours mo­teur et la bille. Cô­té pas­sa­ger ou ins­truc­teur, on trouve les ins­tru­ments mo­teur ha­bi­tuels. Le GPS 500 de FS X est in­té­gré au centre du ta­bleau de bord, la ra­dio, le trans­pon­deur, les in­ter­rup­teurs ma­gné­tos et le dé­mar­reur à clé sont sur la con­sole cen­trale. Le com­pen­sa­teur est une sorte de ma­ni­velle as­sez pra­tique entre les deux sièges, de­vant la com­mande de vo­lets mé­ca­nique. L’en­semble est re­pro­duit avec au­tant de pré­ci­sion qu’à l’ex­té­rieur et le même ni­veau de dé­tail con­cer­nant les po­ly­gones, avec des textures stan­dard et dis­crètes. L’ins­tal­la­tion dans un ULM réel de ce type donne les mêmes sen­sa­tions de so­brié­té.

Fa­cile et agréable

à pi­lo­ter

Dès la vi­site pré­vol, la mise en oeuvre du Super Gué­pard est fa­ci­li­tée par les check-lists pré­sentes sur la ta­blette, qui re­prennent le conte­nu du manuel de vol réel, et un ta­bleau de per­for­mances et ca­rac­té­ris­tiques très com­plet. Le dé­mar­rage en cold and dark est une for­ma­li­té, il ne reste qu’à at­ten-

dre pa­tiem­ment que le mo­teur ait at­teint une tem­pé­ra­ture d’au moins 50° pour rou­ler, ce qu’il fait très ai­sé­ment sans for­cer sur les pa­lon­niers. Avec un cran de vo­lets, l’ap­pa­reil dé­colle tout seul à 70 km/h et monte gen­ti­ment à 90 km/h puis 100 km/h une fois les vo­lets ren­trés, avec un va­rio très cor­rect pour un ul­tra­lé­ger.

Le pre­mier res­sen­ti, une fois en l’air, est une grande fa­ci­li­té d’évo­lu­tion, conforme aux im­pres­sions des uti­li­sa­teurs du Gué­pard réel. Le dé­cro­chage est clas­sique, avec abat­tée et dé­part sur une aile à contrer au pa­lon­nier, alors que les tests de l’ap­pa­reil réel parlent de très grande sy­mé­trie dans cette si­tua­tion. Le vol pla­né est agréable, avec une fi­nesse as­sez stan­dard de 12. Bille et sy­mé­trie sont bien re­trans­crites, la di­rec­tion ef­fi­cace mais li­mi­tée en dé­bat­te­ment cor­res­pond à ce que men­tionnent les es­sais en vol du mo­dèle réel.

La vi­tesse de croi­sière est un des points faibles de l’ap­pa­reil : dif­fi­cile d’at­teindre les 150 km/h pour­tant pro­mis par la fiche de ré­fé­rence. Mais il est pos­sible que le sou­ci ré­side dans le fonc­tion­ne­ment du compte-tours de l’add-on, qui a ten­dance à af­fi­cher le maxi­mum même à puis­sance éco­no­mique. En ne te­nant pas compte de ces in­di­ca­tions, nous avons pu ob­te­nir 140 km/h ma­nette des gaz aux trois quarts.

Le plus amu­sant, c’est de se po­ser, dans un mou­choir de poche qui plus est. Le Gué­pard est un spé­cia­liste de la glis­sade et ses nom­breux bra­quages de vo­lets (quatre crans) per­mettent d’avoir une vi­tesse vrai­ment ré­duite en fi­nale si né­ces­saire : 70 km/h. Dans cette der­nière confi­gu­ra­tion, l’at­ter­ris­sage peut se faire en cent mètres !

Mer­ci à OldPat pour ce dé­li­cieux ULM sans pré­ten­tion mais très sym­pa­thique, tout à fait adap­té à la pro­me­nade dans les plus belles scènes na­tu­relles comme à une séance de glis­sades et at­ter­ris­sages à l’an­cienne. À ce pro­pos, à quand la ver­sion train clas­sique ?

Juste ce qu’il faut pour s’amu­ser en l’air.

Ci-des­sus : Un petit sou­ci de ré­so­lu­tion à cor­ri­ger… … en com­men­tant cette ligne dans le fi­chier air­craft.cfg ( ci-contre).

Avec les vo­lets à 100 %, il peut se po­ser sur cent mètres.

Un vrai plai­sir en glis­sade.

Les vues FS X sont au ren­dez-vous.

En haut : Vue de la con­sole cen­trale, pour ne pas ra­ter le dé­mar­rage. En bas : Équi­pé de ma­nière stan­dard pour un ULM, avec une bonne in­té­gra­tion du GPS FS X.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.