La Grèce dans X- Plane 10

Un petit air de va­cances…

Micro Simulateur - - SOMMAIRE - par An­nick Pey­re­morte

Quand un si­mu­la­teur sert à pro­lon­ger l’été, c’est bon pour le mo­ral ! La sor­tie de la scène de My­ko­nos par Ae­ro­soft et de nom­breux aé­ro­ports grecs sur l’es­pace free­ware de X-Plane.org est une ex­cel­lente mo­ti­va­tion pour ex­plo­rer la Grèce au ras de l’eau ou de plus haut…

La Grèce de X-Plane par dé­faut est très pauvre, même dans la der­nière ver­sion 10.25 du si­mu­la­teur. Il n’y a pas de bâ­ti­ment dans les aé­ro­ports, ni de mai­sons autres que gé­né­riques et de style amé­ri­cain. Seuls sont res­pec­tés les tra­cés des routes ré­cu­pé­rés d’OpenS­treet­Map, l a base de don­nées com­mu­nau­taire de re­pères géo­gra­phiques mon­diaux. Il faut donc ajou­ter tous les élé­ments qui vont per­son­na­li­ser ce pays dans le dos­sier Cus­tom Sce­ne­ry.

Le re­lief (mesh) peut res­ter le même. Mais si vous pos­sé­dez un or­di­na­teur suf­fi­sam­ment puis­sant, vous pou­vez aug­men­ter sa pré­ci- sion, en par­ti­cu­lier pour les îles. Pour ce­la, il faut ré­cu­pé­rer sur le site www.al­pi­lotx.net ce­lui d’An­dras Fa­bian, X-Plane 10 HD Mesh Sce­ne­ry v2. Au be­soin, il fau­dra le re­nom­mer pour le po­ser en bas de la liste des scènes per­son­na­li­sées. Le lo­gi­ciel Wold2X­plane per­met d’ajou­ter des bâ­ti­ments adap­tés et meuble le pay­sage de fa­çon un peu plus « cou­leur lo­cale ».

Il ne reste qu’à ré­cu­pé­rer et ins­tal­ler tous les aé­ro­ports de Grèce au­près de X-plane.org. La grande ma­jo­ri­té date de moins d’un an et est donc com­pa­tible avec X-Plane 10. C’est aus­si le cas du fi­chier plus an­cien Ae­gean_S­mall_Air­ports, grâce au­quel on peut pro­fi­ter d’aé­ro­dromes in­su­laires plus pe­tits ! Cer­tains aé­ro­ports, en par­ti­cu­lier les plus ré­cents, ont be­soin de la pré­sence de li­brai­ries men­tion­nées sur leur page de té­lé­char­ge­ment. Il ne faut pas ou­blier de les ins­tal­ler si l’on veut voir ap­pa­raître les ob­jets ap­pe­lés par les scènes en ques­tion ! Dans les op­tions de ren­du, on op­ti­mise les af­fi­chages de fa­çon à pou­voir sé­lec­tion­ner la ré­so­lu­tion maxi­male et la case HDR, plus gour­mandes en fra­me­rate. La case « Run­ways fol­low terrain contours » reste dé­co­chée. Ne vous pri­vez pas

de la mé­téo réelle qui per­met très sou­vent le VFR dans ce pays, voire l’uti­li­sa­tion d’hy­dra­vions. Si votre or­di­na­teur l’au­to­rise, quelques avions AI met­tront aus­si un peu de vie dans les aé­ro­ports. Se­lon votre ins­pi­ra­tion, le vôtre peut chan­ger de taille au gré de vos dif­fé­rents vols. Avec tout ce mon­tage, le lan­ce­ment du si­mu­la­teur est plus long, mais notre pa­tience se­ra ré­com­pen­sée !

Le Bot­tlang Trip Kit reste le do­cu­ment conseillé pour na­vi­guer en Grèce, mais il faut dé­bour­ser quelques di­zaines d’eu­ros pour l’ob­te­nir. In­ter­net peut vous ap­por­ter les ren­sei­gne­ments né­ces­saires sur des sites comme Sky­vec­tor, et ceux re­pro­dui­sant les cartes routières, voire Google Earth. En ré­cu­pé­rant les bonnes fré­quences, vous pou­vez consul­ter la mé­téo sur les grands aé­ro­ports. Tout est prêt pour le voyage !

LLa GG­rè­ceè ddu NNordd

On com­mence à Athènes Elef­the­rios Ve­ni­ze­los comme il se doit. L’aé­ro­port a deux pistes pa­ral­lèles entre les­quelles se trouvent toutes les pas­se­relles. Les prin­ci­paux bâ­ti­ments sont mo­dé­li­sés, pas­sa­gers et fret, mais les avions sta­tiques sont rares. On découvre les ter­mi­naux, la tour de contrôle et des han­gars dont l’un ap­par­tient à Olym­pic Avia­tion. Le sur­vol de la ville est sans in­té­rêt (en plus d’être in­ter­dit !), les mo­nu­ments cé­lèbres n’étant pas re­pré­sen­tés. Avis aux créa­teurs ! Les vols se suc­cèdent, en­tre­cou­pés par des pauses de ca­fé grec, évi­dem­ment. Ils pri­vi­lé­gient les scènes mo­dé­li­sées : Ke­fa­lo­nia, Ker­ky­ra, Ioannina, Tes­sa­lo­ni­ki, Ka­va­la, Alexan­dro­pou­lis. Pour les trois îles du nord, Lim­nos, My­ti­lène et Skia­thos, on peut prendre un hy­dra­vion. Le re­tour à Athènes se fait via l’hydrobase de Ma­ra­thon té­lé­char­gée sur http://xpfr.org.

La na­vi­ga­tion uti­lise NDB et VOR très sou­vent équi­pés de DME. Mais il est pos­sible de vo­ler en VFR grâce à la forme des côtes, des routes et sur­vols d’aé­ro­dromes, voire quelques champs d’éo­liennes qui servent de re­pères. Il faut suf­fi­sam­ment grim­per le long des mon­tagnes, même sur cer­taines îles comme Sa­mo­thrace dont le som­met Fen­ga­ri culmine à 5 200 ft. Et les vents sont forts en al­ti­tude !

Les ob­jets des aé­ro­ports de moyenne im­por­tance sont bien re­pré­sen­tés, avions sta­tiques à la li­vrée d’Ae­gean Air­lines, pas­se­relles mo­biles, trains de ba­gages, voi­tures de pom­piers ou re­morques aux cou­leurs d’Olym­pic Air. On dis­tingue même les cra­que­lures du gou­dron au ni­veau du sol et de pe­tits rangs d’herbe 3D sur le ga­zon ! Les voi­tures et les cars rem­plissent les par­kings, les dra­peaux de tous pays flottent au gré du vent grâce au plug-in et à la li­brai­rie ins­tal­lés. De nuit, éclai­rées par de puis­sants ré­ver­bères, on aper­çoit les voi­tures qui cir­culent sur les routes aux alen­tours. L’im­mer­sion est au ren­dez-vous !

LGMK My­ko­nos

La pre­mière étape vrai­ment ma­ri­time concerne My­ko­nos, scène réa­li­sée par Ica­rus De­ve­lop­ment Team. Elle s’ac­quiert sur le site d’Ae­ro­soft pour un peu moins de 20 eu­ros et c’est la ver­sion téléchargeable qui a été tes­tée. Une fois ins­tal­lée, elle oc­cupe 1,8 Go et se dé­com­pose en trois dos­siers : aé­ro­port, île et mesh. Un do­cu­ment PDF en an­glais ou al­le­mand sur dix-huit pages l’ac­com­pagne, avec quelques conseils de confi­gu­ra­tion et des ren­sei­gne­ments sur l’aé­ro­port réel. Cinq dé­parts sont pos-

sibles, les textures sont très réa­listes et les si­gna­li­sa­tions cor­rectes pour les deux pistes 16 et 34. Les véhicules sont ani­més grâce au plug-in GroundT­raf­fic de Mar­gi­nal. La pré­sence de col­lines et de la ville de Cho­ra corse l’at­ter­ris­sage. Mais ce que l’on voit en pre­mier dans le vil­lage en face en ar­ri­vant dans le par­king, c’est un mou­lin ! Tout au­tour, des pe­tites mai­sons blanches et bleues de style cy­cla­dique, quelques pins ou oliviers, des cha­pelles avec un toit rouge donnent le ton. De nuit, l’île en­tière est illu­mi­née !

Les îles du sud

Une fois que l’avion a re­dé­col­lé, on aper­çoit quelques voi­liers et pa­que­bots dans l’eau. Les sauts de puce en hé­li­co­ptère ou petit avion d’une île à l’autre passent par Sy­ros, Mi­los, Pa­ros, Naxos et San­to­rin. Puis on ex­plore les trois aé­ro­ports de Crète ain­si que Kar­pa­thos, As­ti­pa­lia, Kos, Ka­lym­nos, Le­ros, Sa­mos et Ika­ria.

Chaque île a sa forme par­ti­cu­lière. Seule la piste de Pa­ros pré­sente un petit dé­faut de ni­veau qui ne gêne pas le vol. Les si­gna­li­sa­tions au sol et les pan­neaux sont bien re­pré­sen­tés. Les dé­parts se comptent entre 1 et 5. Non seu­le­ment les bâ­ti­ments d’aé­ro­ports sont mo­dé­li­sés, mais aus­si les pe­tites mai­sons in­ven­to­riées sur OSM, comme celles d’Ada­man­tas sur l’île de Mi­los, dont les fa­çades ne sont pas blanches, mais plus conti­nen­tales. Kos pré­sente une herbe plus vraie que na­ture, une église toute proche de l’aé­ro­port et un mou­lin aux ailes ani­mées.

San­to­rin, dont j e pré­fère des deux scènes celle mo­dé­li­sée par Tbg, mé­rite d’y pas­ser du temps. C’est l’oc­ca­sion d’y re­pro­duire un des tours d’hé­li­co­ptère pro­po­sés aux tou­ristes. On dé­colle plein sud pour survoler l es ins­tal­la­tions mi­li­taires, puis Ka­ma­ri bien four­nie en bâ­ti­ments cu­biques et une église. La route ser­pente sur le flanc de l ’an­cien vol­can, puis Mes­sa­ria au centre de l’île et de l’autre cô­té du crois­sant, Fi­ra et son église sont elles aus­si en 3D. Un pa­que­bot fait face à la côte. En Crète, on re­marque le nou­vel aé­ro­port de Cha­nia, à la fois ci­vil et mi­li­taire. At­ten­tion en at­ter­ris­sant piste 29, la sor­tie est d’abord mi­li­taire, comme en té­moigne l’ins­crip­tion NO EN­TRY sur le taxi­way ! Le re­tour sur Athènes passe de nou­veau par My­ko­nos pour tes­ter toutes les pistes. Comme la ten­dance ac­tuelle est aux voyages à la carte, n’hé­si­tez pas à faire vous­même votre iti­né­raire et amu­sez­vous !

De pe­tites mai­sons blanches et bleues sont po­sées sur toute l’île de My­ko­nos au­tour de l’aé­ro­port.

En haut : En Crète, la par­tie mi­li­taire de Cha­nia cô­toie la par­tie ci­vile. Ci-des­sus : L’at­ter­ris­sage sur Skia­thos passe au-des­sus des pa­ra­sols. Ci-des­sous :

L’aé­ro­port de Cor­fou ou Ker­ky­ra, en­tou­ré d’eau.

À Athènes, les pas­se­relles sont réel­le­ment bleues ! Ci-des­sus (gauche) : Dé­jau­geage sur l’hydrobase de Ma­ra­thon.. Ci-des­sus (droite) : L’aé­ro­port de Sy­ros s’ap­pelle Vi­ke­las en l’hon­neur d’un poète grec.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.