Plan de vol

VFR sous la p pluie d’Étampes à Pon­toise

Micro Simulateur - - SOMMAIRE - par Vé­ro­nique Rey­nier

Les mi­ni­ma pour vo­ler se­lon les règles du vol à vue ont été conçus pour per­mettre aux hé­li­co­ptères de pas­ser même quand le temps se gâte : 1 500 mètres ou 30 se­condes de vol de vi­si­bi­li­té ho­ri­zon­tale, hors des nuages et en vue du sol, sa­chant par ailleurs que la hau­teur mi­ni­male de sur­vol en l’ab­sence d’obs­tacle et d’ag­glo­mé­ra­tions est de 500 ft, ce n’est vrai­ment pas beau­coup. Mais at­ten­tion, ces mi­ni­ma ne sont va­lables qu’en es­pace aé­rien non contrô­lé. Dans les zones contrô­lées, ils passent à 1 500 ft de pla­fond et à 5 000 mètres de vi­si­bi­li­té ho­ri­zon­tale. Au-des­sous, vous êtes en « VFR spé­cial », avec des li­mites dif­fé­rentes se­lon les zones de contrôle.

Ce­la veut dire qu’au dé­part d’Étampes pas de sou­cis, puisque vous êtes en classe G, l’es­pace aé­rien non contrô­lé en France. Mais il faut ab­so­lu­ment vous as­su­rer qu’à Pon­toise, vous avez les mi­ni­ma de la CTR. Elles fi­gurent dans le dos­sier des cartes VAC de l’aé­ro­port, à la ru­brique Consignes par­ti­cu­lières :« En pré­sence d’IFR dans la CTR, avions et HEL VIS >= 3 000 m ». Les points de compte ren­du fa­cul­ta­tifs de­viennent obli­ga­toires. Mais com­ment sa­voir à l’ avance s’il y au­ra des avions sous ré­gime IFR à Pon­toise ? Sur un saut de puce comme le nôtre, le de­mi-tour ne de­vrait pas po­ser de pro­blèmes. Mais plus gé­né­ra­le­ment, il faut consi­dé­rer que les mi­ni­ma de­viennent une vi­si­bi­li­té de 3 000 mètres ; en l’ab­sence de men­tion dif­fé­rente, le pla­fond reste pour sa part à 1 500 ft.

La mé­téo : de la pluie, du vent, tout pour plaire

C’est une mé­téo de sai­son, mais peu en­ga­geante pour un vol de loi­sir, qu’il faut pro­gram­mer. Dans X-Plane, les condi­tions étant les mêmes pour tout le vol, il faut un pla­fond à 1 500 ft/sol, soit à 2 000 ft QNH dans la ré­gion, et une vi­si­bi­li­té de 3 000 m. In­utile de pro­gram­mer les al­ti­tudes su­pé­rieures, il n’est pas ques­tion de fran­chir la pre­mière couche nua­geuse. N’ou­bliez pas la pluie, avec des pré­ci­pi­ta­tions sou­te­nues, et le vent, qui se­ra d’ouest comme gé­né­ra­le­ment avec les per­tur­ba­tions au­tom­nales, avec 15 kt ra­fales à 25 kt ( fig. 1). Ces condi­tions sont as­sez ty­piques de l’au­tomne en ré­gion pa­ri­sienne.

Dans FS/P3D, il est pos­sible d’as­si­gner des va­leurs dif­fé­rentes à deux sta­tions mé­téo. Vous pou­vez par exemple « bâ­cher » to­ta­le­ment Tous­sus et Chartres (sta­tions les plus proches) et amé­lio­rer la si­tua­tion à Pon­toise, pour être aux mi­ni­ma en zone non contrô­lée à Étampes et ré­pondre aux exi­gences du VFR spé­cial en ar­ri­vant à des­ti­na­tion ( fig. 2). Le plus simple est sans doute de pro­gram­mer toutes les sta­tions avec ces don­nées, puis de sé­lec­tion­ner Pon­toise et d’y amé­lio­rer la vi­si­bi­li­té à 3 000 m. Mais at­ten­tion, du fait de la pluie, les va­leurs que vous ob­te­nez sont plus basses que

Fig. 1 : Dé­fi­ni­tion de la mé­téo dans X-Plane. Pluie, vent et pla­fond bas au pro­gramme.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.