MEL et MMEL : in­op or not in­op ?

Micro Simulateur - - PRATIQUE -

Un

avion peut ef­fec­tuer son vol même si cer­tains équi­pe­ments ne fonc­tionnent pas, tout dé­pend de l’im­por­tance du pro­blème et des sys­tèmes af­fec­tés. Pour que le pi­lote dis­pose de toutes les in­for­ma­tions né­ces­saires, chaque construc­teur dé­fi­nit une MMEL (Mas­ter Mi­ni­mum Equip­ment List) qui liste chaque sys­tème, fonc­tion ou équi­pe­ment pou­vant être in­opé­rant (in­op) tem­po­rai­re­ment, dans cer­taines condi­tions, tout en of­frant un ni­veau ac­cep­table de sé­cu­ri­té. Les équi­pe­ments sans im­pact sur la sé­cu­ri­té du vol, comme ceux du gal­ley ou des pas­sa­gers, n’y fi­gurent pas. À par­tir de cette MMEL, chaque com­pa­gnie ou opé­ra­teur dé­fi­nit sa MEL (Mi­ni­mum Equip­ment List), qui ne peut pas être moins res­tric­tive que la MMEL. Par ailleurs, cette to­lé­rance ne peut être que tem­po­raire et les élé­ments dé­fec­tueux doivent être ré­pa­rés au plus tôt. Elle fait l’ob­jet d’un do­cu­ment vi­sé par les au­to­ri­tés aé­ro­nau­tiques et conte­nant les items concer­nés et les pro­cé­dures à suivre, pu­blié dans le manuel de main­te­nance de l’ap­pa­reil (AMM ou Air­craft Main­te­nance Manual). La consul­ta­tion de la page STS (Sta­tut) de l’ECAM, dis­po­nible uni­que­ment dans l’A320 QPAC, vous per­met de sa­voir quels équi­pe­ments sont in­op avant le vol.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.