La guerre des ondes

Les contre-me­sures élec­tro­niques dans DCS

Micro Simulateur - - PRATIQUE - ParEm­ma­nuelB­lan­chard

Comme tout lo­gi­ciel de si­mu­la­tion sé­rieux, DCS World in­tègre des élé­ments de guerre élec­tro­nique : sys­tèmes d’alerte, leurres et sur­tout na­celles de brouillage. Nous avons vou­lu sa­voir si ces der­niers équi­pe­ments étaient ef­fi­caces…

La guerre élec­tro­nique est de­ve­nue une com­po­sante es­sen­tielle du com­bat aé­rien mo­derne. Le concept est ap­pa­ru du­rant la Se­conde Guerre mon­diale, se­lon l’éternel prin­cipe d’al­ter­nance entre me­sures et contre-me­sures : les Bri­tan­niques avaient l e ra­dar, les Al­le­mands ima­gi­nèrent des brouilleurs pour sup­plan­ter l eur ad­ver­saire, l es Al­liés in­ven­tèrent des sys­tèmes plus puis­sants, et ain­si de suite… Avec l e temps, l es tech­niques se sont dé­ve­lop­pées, d’au­tant plus que l’ap­pa­ri­tion des mis­siles et des sys­tèmes de conduite de tir ont mis à mal la toute puis­sance de l’avia­tion. Au­jourd’hui, les ap­pa­reils même mo­destes em­barquent des équi­pe­ments de brouillage pour as­su­rer leur sur­vie face aux mis­siles sol-air (SAM) et aux in­ter­cep­teurs en­ne­mis. Fal­con 4 avait bien in­té­gré cet as­pect de la guerre mo­derne, avec une ef­fi­ca­ci­té non né­gli­geable sur le champ de ba­taille vir­tuel. Res­tait à sa­voir si DCS si­mu­lait cor­rec­te­ment ces sys­tèmes so­phis­ti­qués. Pour com­prendre la guerre élec­tro­nique, il faut d’abord com­prendre les ra­dars. En sim­pli­fiant à l’ex­trême (les pu­ristes et in­gé­nieurs en élec­tro­nique nous par­don­ne­ront ces rac­cour­cis), un ra­dar est un équi­pe­ment qui en­voie un fais­ceau d’ondes ra­dio. Lors­qu’une de ces ondes frappe un obs­tacle, elle est ré­flé­chie et re­part dans l’autre sens (comme une balle de ten­nis lan­cée contre un mur). L’an­tenne ré­cep­trice du ra­dar est ca­pable de dé­tec­ter une par­tie de ces ondes de ré­flexion et iden­ti­fie l’obs­tacle (on dit l’écho), soit la cible dans le cas qui nous in­té­resse. Évi­dem­ment, de nom­breux pa­ra­mètres entrent en compte dans ce pro­ces­sus : si­gnal ra­dar conti­nu ou à im­pul­sions, fré­quences d’émis­sion… Mais dans les prin­cipes de fonc­tion­ne­ment, on re­trouve tou­jours ces gé­né­ra­li­tés, aus­si bien pour les ins­tal­la­tions ra­dar au sol que celles em­bar­quées sur des aé­ro­nefs.

Le brouillage élec­tro­nique consiste à per­tur­ber l’émis­sion et la ré­cep­tion des ondes par les an­tennes du ra­dar, c’est ce qu’on ap­pelle les contre-me­sures élec­tro­niques ou CME. Deux mé­thodes prin­ci­pales s’op­posent : • le bar­rage : il per­turbe les ondes à proxi-

Un peu de théo­rie

Le A-10C ne part ja­mais en mis­sion sans sa na­celle ex­terne – ici une AN/ALQ 184 sous l’aile gauche.

Le F-15C n’a pas be­soin de na­celles de brouillage, ses équi­pe­ments CME sont in­té­grés et les an­tennes dis­po­sées au som­met des deux dé­rives.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.