Ma­chine de test

Micro Simulateur - - EXTENSION -

routes, les lignes à haute ten­sion et les voies fer­rées où des trains ani­més cir­culent.

Les aé­ro­ports mo­dé­li­sés sont en ma­jo­ri­té de pe­tits aé­ro­dromes pour l’avia­tion gé­né­rale, avec un peu de taxis aé­riens et de tra­fic mi­li­taire. Il y manque quel­que­fois des places de dé­part, mais dans l’en­semble, ils sont tout à fait opé­ra­tion­nels. Des han­gars et quelques avions sta­tiques, sur­tout des mo­no­mo­teurs, leur ap­portent du réa­lisme.

La proxi­mi­té des mon­tagnes se tra­duit par une al­ti­tude plus éle­vée pour les aé­ro­ports. Cer­tains sortent du lot parce qu’ils ont des ob­jets mieux réa­li­sés et des tex­tures de meilleure dé­fi­ni­tion. On peut même y dis­tin­guer des pan­neaux sur les portes des han­gars ! La si­gna­li­sa­tion au sol, les pan­neaux de piste et de rou­lage sont bien res­pec­tés et plu­sieurs places de dé­part sont bien nom­mées, au par­king ou au point d’ar­rêt. Cer­tains aé­ro­dromes ré­gio­naux sont agré­men­tés de bâ­ti­ments et de nom­breux ob­jets comme un pe­tit banc pour faire une pause, des voi­tures, trac­teurs, bi­dons et ci­ternes de car­bu­rant. Les Cess­na et autres Bee­ch­craft aux li­vrées mul­ti­co­lores sont bien ran­gés sur le par­king. À Hi­cko­ry, une col­lec­tion d’avions sta­tiques an­ciens rap­pelle l’exis­tence de son mu­sée de l’avia­tion. À Foo­thil­ls, quelques abris ou­verts sont pro­po­sés. Ashe­ville est la der­nière étape pour faire le plein avant Moun­tain Air (qui n’a pas de car­bu­rant), et l’abor­der par l’ouest comme pré­co­ni­sé.

2NC0 Moun­tain Air

Le cap est mis au 025 juste après le dé­col­lage et on grimpe jus­qu’à 5 500 ft. En lon­geant la val­lée de Cane Ri­ver, juste au-des­sus d’une fa­laise, on re­père alors très fa­ci­le­ment la piste, car les cou­leurs de la scène sont plus claires que le pay­sage en­vi­ron­nant. Pour une Pro­ces­seur In­tel i7 3960X 3,3 GHz Carte mère Asus P9X79 PRO 16 Go Ram DDR3-2133 Disque SSD 128 Go + 2xHD 1 To Carte gra­phique GTX580 3 Go + 6200LE, 2 écrans 26” Logitech G940 + G510, Track IR pro4 Win­dows 7 64 bits fois, c’est un avan­tage !

Dé­fi pour les pi­lotes du fait de sa si­tua­tion au som­met de la mon­tagne Sli­ckrock à 4 432 ft, cet al­ti­port pré­sente une piste en as­phalte 14/32 bor­dée d’un par­king. Il vaut mieux avoir dé­jà une ex­pé­rience du vol lent et des dé­col­lages et at­ter­ris­sages courts, et être prêt pour une re­mise de gaz ou un dé­tour­ne­ment sur Ashe­ville si be­soin !

On an­nonce sa po­si­tion sur la fré­quence 122.725 (Moun­tain Air Uni­com), de jour puis­qu’en VFR uni­que­ment, puis le pas­sage de chaque étape du cir­cuit. On vole en vent ar­rière à 5 500 ft en des­cente à 500 ft/mn, étape de base à droite pour une vue plus dé­ga­gée, der­nier vi­rage puis fi­nale à 4 700 ft. Après avoir vé­ri­fié la va­cui­té de la piste 32, on y at­ter­rit en es­sayant de gar­der le cap mal­gré le vent, puis on la re­monte jus­qu’au par­king. Une pe­tite pause se­ra bienvenue pour jouer au golf ou au ten­nis et ad­mi­rer les ob­jets sta­tiques po­sés sur le ter­rain (gol­feurs, cad­dies, voi­tu­rettes). Dor­mir dans un de ses re­fuges de luxe mo­dé­li­sés sur le cô­té de la piste, aux murs en verre trans­pa­rent, per­met de pro­fi­ter des tex­tures de nuit, au rythme des branches des arbres ba­lan­cées par le vent. Il se­ra temps en­suite de re­dé­col­ler. Pour ce faire, on re­monte le long de la piste 14 pour faire de­mi-tour et la des­cendre pour avoir de l’élan. On re­joint en­suite la ci­vi­li­sa­tion et un grand aé­ro­port, Char­lotte Dou­glas In­ter­na­tio­nal. Quinze Ramp Start y sont bien ré­par­tis, y com­pris une place de­vant le mu­sée de l’avia­tion, et les bâ­ti­ments conformes. De là, nous pou­vons re­joindre Paris !

En haut : La piste en pente de Moun­tain Air et ses re­fuges de luxe. En bas : L’at­ter­ris­sage s’est bien pas­sé, la pis­cine et le court de ten­nis nous at­tendent !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.