LFBD Bor­deaux-Mé­ri­gnac

Le sixième aé­ro­port de France

Micro Simulateur - - EXTENSION - ParEm­ma­nuelB­lan­chard

L’Aqui­taine vous ouvre ses portes : pour com­plé­ter son dé­cor ré­gio­nal, France VFR fait hon­neur au prin­ci­pal aé­ro­port de la zone avec un dé­cor qui laisse en­tre­voir de mul­tiples pos­si­bi­li­tés d’ex­ploi­ta­tion.

aé­ro­port de Bor­deaux– Mé­ri­gnac a ac­cueilli l’an pas­sé près de 5 mil­lions de pas­sa­gers, fai­sant de cette pla­te­forme aé­ro­por­tuaire la sixième de l’Hexa­gone. Mais c’est là le ré­sul­tat d’un long pro­ces­sus, la pre­mière ins­tal­la­tion aé­ro­nau­tique da­tant d’avant la Pre­mière Guerre mon­diale ! Ra­va­gé en 1945, re­cons­truit et trans­for­mé en base de l’OTAN, l’aé­ro­port a fait d’abord l’ob­jet d’un im­por­tant pro­gramme de mo­der­ni­sa­tion à la fin des an­nées 50, puis en 1995 (avec une nou­velle tour de contrôle des­si­née par Phi­lippe Starck). Dé­char­gé des obli­ga­tions mi­li­taires, LFBD n’en conserve pas moins des équi­pe­ments qui rap­pellent son pas­sé et ses mul­tiples ac­ti­vi­tés : Das­sault Avia­tion y a une usine d’as­sem­blage, EADS y pos­sède des ate­liers, et c’est à Bor­deauxMé­ri­gnac qu’est ba­sé l’Air­bus A310-304 Zé­ro G em­ployé par la re­cherche spa­tiale. L’ac­ti­vi­té pas­sa­gers a connu une baisse im­por­tante du­rant les an­nées 2008-2010 mais se re­lève pe­tit à pe­tit avec un tra­fic en hausse. Bor­deaux- Mé­ri­gnac ac­cueille évi­dem­ment des vols in­té­rieurs ré­gu­liers de­puis toute la mé­tro­pole, ain­si que des vols in­ter­na­tio­naux à des­ti­na­tion de l’Eu­rope (Londres, Am­ster­dam, Zu­rich, Rome, Ma­drid…) ain­si que vers l’Afrique du Nord et même Montréal ! C’est sur­tout à l’ex­plo­sion du marché low cost qui a per­mis à l’aé­ro­port de re­ga­gner de l’im­por­tance, à tel point qu’un troi­sième ter­mi­nal s’est ou­vert spé­cia­le­ment pour ces trans­por­teurs. Le Billi (Bor­deaux Illi­co) re­con­nais­sable à ses bâ­ti­ments noirs zé­brés de blanc est conçu pour flui­di­fier les mou­ve­ments de pas­sa­gers et li­mi­ter les coûts, afin de ré­pondre aux exi­gences des com­pa­gnies pour les­quelles chaque mi­nute ga­gnée est un gain po­ten­tiel… Le fret re­pré­sente aus­si un sec­teur en ex­pan­sion, le transporteur DHL y pos­sède une pla­te­forme de ré­par­ti­tion ; tou­jours pour l’as­pect lo­gis­tique, l’ONG Mé­de­cins sans Fron­tières em­ploie LFBD comme prin­ci­pale pla­te­forme de dé­part pour les ex­pé­di­tions hu­ma­ni­taires. Enfin quelques es­paces dé­vo­lus à l’avia­tion gé­né­rale et aux voi­lures tour­nantes achè-

Pas­se­relles, conte­neurs, si­gna­li­sa­tion : il ne manque rien.

Un es­pace de l’aé­ro­port est ré­ser­vé au fret, voire aux trans­por­teurs hu­ma­ni­taires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.