Mon mo­no­mo­teur au mi­lieu des li­ners

Ar­ri­vée en VFR sur Mé­ri­gnac

Micro Simulateur - - PRATIQUE - ParVé­ro­ni­queRey­nier

In­sé­rer un pe­tit avion lent dans un tra­fic d’avions de ligne n’est pas une opé­ra­tion ai­sée et beau­coup de pi­lotes pri­vés pré­fèrent ne pas se frot­ter aux aé­ro­ports ré­gio­naux qui leur sont pour­tant ou­verts. Mais la si­mu­la­tion est un bon moyen de mieux com­prendre et mieux gé­rer ce type d’ar­ri­vée.

La co­ha­bi­ta­tion des mo­no­mo­teurs de club vo­lant se­lon les règles du vol à vue et des avions de ligne en IFR est plus cou­rante qu’on pour­rait le croire et consti­tue, outre-At­lan­tique, le quo­ti­dien des pi­lotes comme des contrô­leurs (vous pou­vez en voir un bon exemple sur la chaîne de Vincent Ba­zi­lio sur Youtube, « Is there an ins­truc­tor on board »). Seuls deux aé­ro­ports, en France, sont interdits aux « pe­tits avions » : Or­ly et Rois­sy. Même Tou­louse-Bla­gnac, dont le tra­fic est as­sez char­gé, est ac­ces­sible à tous, de même que Lyon-Saint-Exu­pé­ry, Nice ou Mé­ri­gnac. Les taxes d’aé­ro­port sont en gé­né­ral fixées à des ni­veaux éle­vés pour dé­cou­ra­ger les pi­lotes d’aé­ro-club, mais pour qui veut bien cas­ser sa ti­re­lire, vo­ler avec les « grands » est tout à fait pos­sible. Quelques pla­te­formes, comme Nice, re­streignent l’ac­cès aux VFR sur cer­taines plages ho­raires, ce qui est men­tion­né sur les cartes VAC. Le plan de vol pré­sen­té ici a été réa­li­sé avec et sans la scène de Mé­ri­gnac tout juste sor­tie par France VFR (voir p. 43) pour FS X/P3D et sans scène du tout dans X-Plane.

L’es­pace aé­rien au­tour de Bor­deaux-Mé­ri­gnac

Au ni­veau de l’es­pace aé­rien, c’est éga­le­ment au­tour des aé­ro­ports pa­ri­siens qu’il existe des res­tric­tions avec une classe A en forme de py­ra­mide in­ver­sée lais­sant pro­gres­si­ve­ment de plus en plus de place au vol de loi­sir, au fur et à me­sure que vous vous éloi­gnez de la ca­pi­tale. Les pi­lotes d’hé­li­co­ptères, même s’ils dis­posent d’iti­né­raires dé­ro­ga­toires leur per­met­tant de tra­ver­ser une par­tie de cette zone, sont lo­gés à la même en­seigne et tout aus­si dé­li­cats à gé­rer du fait de leur faible vi­tesse. Au­tour des aé­ro­ports ré­gio­naux les plus im­por­tants, on trouve des classes d’es­pace aé­rien de type C et D, de ma­nière à gé­rer la sé­pa­ra­tion entre les avions en IFR et ceux en VFR ou en VFR spé­cial, dans les­quels on ne peut en­trer sans clai­rance du contrôle. At­ten­tion, l’ATC in­té­gré à FS/P3D comme à X-Plane ne connaît au­cune de ces sub­ti­li­tés et ne traite le VFR qu’au dé­part et à l’ar­ri­vée. Seul un vol en ré­seau avec un contrôle

Fig. 1 : L’es­pace aé­rien au­tour de Mé­ri­gnac sur la carte VFR au 500 000e de la FFA. (Source FFA)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.