L’A320 en pro­fon­deur

L’at­ter­ris­sage, l’ap­proche in­ter­rom­pue et l’ar­ri­vée au par­king

Micro Simulateur - - PRATIQUE - ParVé­ro­ni­queRey­nier

Nous voi­ci ar­ri­vés au terme de notre voyage en A320. Il est temps de re­trou­ver le contact avec le sol, même s’il faut s’y re­prendre à plu­sieurs fois, et de dé­bar­quer pas­sa­gers et fret. C’est avec ce cha­pitre que s’achève notre sa­ga Air­bus.

étude des pro­cé­dures nor­males du FCTM se ter­mine par l’at­ter­ris­sage, l’ap­proche in­ter­rom­pue et l’ar­rêt des ré­ac­teurs. Nous avions évo­qué, au cha­pitre 11, le dé­rou­le­ment d’un at­ter­ris­sage en tout au­to­ma­tique mais, dès lors que la météo le per­met, c’est en ma­nuel que l’A320 re­joint le sol. Il est éga­le­ment très im­por­tant de pra­ti­quer l’ap­proche in­ter­rom­pue, car vou­loir se po­ser à tout prix est ac­ci­den­to­gène. Évi­dem­ment, il n’est pas sou­hai­table de re­par­tir à peine ar­ri­vé, sauf en tour de piste où le tou­cher­dé­col­ler cher à la for­ma­tion de base per­met d’en­chaî­ner les ma­noeuvres dans un temps plus court, mais il faut tou­jours res­ter prêt à cette éven­tua­li­té.

C’est avec quelques re­grets que la sa­ga Air­bus se ter­mine : si tous les as­pects du vol ont été trai­tés en dé­tail, une vraie QT sur l’A320 au­rait sup­po­sé l’étude des pannes et sur­tout des lois dé­gra­dées au ni­veau des com­mandes de vol. Or si les ad­dons ac­tuels res­ti­tuent de plus en plus pré­ci­sé­ment le fonc­tion­ne­ment de l’avion en condi­tions nor­males de vol, ils sont en­core éloi­gnés de la réa­li­té lorsque tout se gâte à bord. Mais l’es­sen­tiel n’est-il pas de re­trou­ver les sen­sa­tions qu’éprouve l’équi­page d’un A320 réel au quo­ti­dien ?

Un at­ter­ris­sage au­to­ma­tique bien ar­ron­di

Il est in­té­res­sant de com­men­cer par re­gar­der com­ment l’A320 se pose tout seul à l’is­sue d’une fi­nale ILS de CATIII ou IIIB. At­ten­tion tou­te­fois, même les ap­proches ILS doivent se ter­mi-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.