X-Plane 10.40 : la re­lève ?

Micro Simulateur - - PRATIQUE - ParEm­ma­nuelB­lan­chard

g , à en­vi­sa­ger pour pi­lo­ter sur son écran. À condi­tion de sa­voir à quoi s’at­tendre !

En si­mu­la­tion de vol, il y a la fa­mille FS et la fa­mille X-Plane. Cette der­nière compte à ce jour moins d’adeptes, pour des rai­sons plus his­to­riques que tech­niques : ar­ri­vé bien après Flight Si­mu­la­tor, X-Plane a long­temps souf­fert de l’image d’un lo­gi­ciel ex­pé­ri­men­tal, com­plexe, ré­ser­vé aux uti­li­sa­teurs ini­tiés… C’est dé­sor­mais du pas­sé, l’er­go­no­mie gé­né­rale a été re­fon­due au fil des ver­sions et il est aus­si bien ac­ces­sible à des dé­bu­tants qu’à des vé­té­rans de FS sou­hai­tant re­nou­ve­ler leurs ex­pé­riences vir­tuelles. Ce qui consti­tue une dé­marche in­té­res­sante puisque X-Plane et les membres de la fa­mille FS peuvent par­fai­te­ment co­ha­bi­ter sur le même PC !

Si X-Plane existe en lo­gi­ciel à té­lé­char­ger, la ma­nière la plus simple de se le pro­cu­rer est d’op­ter pour la ver­sion boîte au­tour de 70 eu­ros : huit DVD pour cou­vrir le monde en­tier (de 74° nord à 70° sud), une tren­taine d’aé­ro­nefs va­riés (du pe­tit mo­no­mo­teur d’ap­pren­tis­sage jus­qu’au B-52 en pas­sant par le X-15 ou le pla­neur ASK21, il y en a pour tous les goûts). At­ten­tion, les mises à jour par le biais d’In­ter­net sont fré­quentes et par­fois lourdes (plu­sieurs gi­ga­oc­tets). Mais elles ont l’avan­tage d’être au­to­ma­ti­sées et op­tion­nelles.

Des qua­li­tés in­dé­niables…

De­puis sa pre­mière pu­bli­ca­tion en 1992, X-Plane a dé­chaî­né les pas­sions : sa com­mu­nau­té d’uti­li­sa­teurs ne ta­rit pas d’éloges à son su­jet, alors que les in­con­di­tion­nels de la li­cence Flight Si­mu­la­tor se dé­chaînent en cri­tiques acerbes. Comme tou­jours dans ce genre d’af­fron­te­ment, les ar­gu­ments avan­cés pour ou contre ne sont pas sys­té­ma­ti­que­ment de bonne foi… Alors ten­tons de re­te­nir hon­nê­te­ment les points prin­ci­paux qui dé­fi­nissent au mieux la phi­lo­so­phie de ce lo­gi­ciel : • X-Plane a bâ­ti sa ré­pu­ta­tion sur la fi­dé­li­té des com­por­te­ments en vol et des ef­fets aé­ro­dy­na­miques, à tel point que cer­tains construc­teurs aé­ro­nau­tiques s’en servent pour les dé­ve­lop­pe­ments de leurs ma­chines (c’est le cas de l’avion spa­tial Spa­ceS­hip One, pour n’en ci­ter qu’un !). X-Plane est plus apte à re­pro­duire des com­por­te­ments ex­trêmes (vi­tesse, masse, al­ti­tude…) là où FS est li­mi­té. • le lo­gi­ciel est com­pa­tible Win­dows, Li­nux et MacOS, il peut donc être ins­tal­lé sur un or­di­na­teur Apple (at­ten­tion à la confi­gu­ra­tion mi­ni­male re­quise tou­te­fois). Alors que FS ne fonc­tionne que sous les sys­tèmes Mi­cro­soft. Ac­ces­soi­re­ment, X-Plane • le site of­fi­ciel : www.x-plane.com • la com­mu­nau­té fran­co­phone : www.x-plane.fr • le wi­ki en fran­çais : http://wi­ki.x-plane.fr • un par­cours de for­ma­tion vir­tuelle (en an­glais) :

sur le fo­rum de www.x-plane.org, ru­brique « flight school ».

L’écran d’ac­cueil : on choi­sit son point de dé­part, sa mon­ture, la mé­téo et l’heure du jour… Par la suite, tout peut être mo­di­fié en vol, sans avoir à re­lan­cer le pro­gramme.

Le pe­tit jet d’af­faire Cir­rus, dé­part de Prague au cré­pus­cule.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.