Le pi­lote au­to­ma­tique : un al­lié à ne pas né­gli­ger

Micro Simulateur - - PRATIQUE - ParVé­ro­ni­queRey­nier

Du pe­tit mo­no­mo­teur à l’avion de ligne, presque tous les avions sont équi­pés d’un pi­lote au­to­ma­tique qui rend de grands ser­vices. En voyage, pri­vé ou com­mer­cial, son uti­li­sa­tion est in­con­tour­nable. Dans toutes les si­tua­tions, c’est un moyen ef­fi­cace d’al­lé­ger la charge de pi­lo­tage.

Le pi­lote au­to­ma­tique est un des tout pre­miers ins­tru­ments in­ven­tés pour l’aé­ro­nau­tique, grâce à La­wrence Sperry en 1912. Au dé­part, il ne ser­vait – mais c’est dé­jà beau­coup – qu’à main­te­nir l’avion dans la po­si­tion dans la­quelle son pi­lote l’avait mis. Au fil des an­nées, le PA a ap­pris à suivre une tra­jec­toire ho­ri­zon­tale et ver­ti­cale, à at­té­nuer la tur­bu­lence et même, avec l’au­to­ma­nette ( cf. en­ca­dré p. 42), à gé­rer aus­si la vi­tesse. En si­mu­la­tion, par­ti­cu­liè­re­ment dans FS/P3D, une ma­jo­ri­té d’ap­pa­reils est équi­pée d’un tel dis­po­si­tif, qui pré­sente un avan­tage sup­plé­men­taire par rap­port à ceux des avions réels : il per­met de se pas­ser d’un manche sans s’ar­ra­cher les che­veux à pi­lo­ter au cla­vier ou à la sou­ris trop long­temps. Une fonc­tion très ap­pré­ciée pour vo­ler sur son por­table en dé­pla­ce­ment ! Pour dé­bu­ter, c’est aus­si une ma­nière pra­tique de res­ter sur sa route en voyage, voire d’at­ter­rir sans casse.

Suivre sa route…

La toute pre­mière fonc­tion du pi­lote au­to­ma­tique, celle qui équipe les mo­dèles de base, est le sui­vi de la tra­jec­toire ho­ri­zon­tale. De la simple te­nue d’un cap à l’in­ter­cep­tion d’un axe ou au vi­rage vers un cap pro­gram­mé, cette fonc­tion ne tra­vaille que sur la di­rec­tion de l’avion, en l’in­cli­nant si né­ces­saire pour tour­ner. La te­nue de route de base uti­lise le mode « hea­ding » (cap) ou HDG. Sur les mo­no­mo­teurs, elle se gère avec la pin­nule du conser­va­teur de cap ( fig. 1). Si vous n’êtes pas au cap in­di­qué par la pin­nule, votre ap­pa­reil se met au­to­ma­ti­que­ment en vi­rage pour le re­joindre. Vous pou­vez vous amu­ser à le faire tour­ner en dé­pla­çant la pin­nule à la sou­ris.

Fig. 1 : Le pi­lote au­to­ma­tique en mode HDG : 1. Ré­gler la pin­nule au conser­va­teur de cap. 2. Ac­ti­ver le bou­ton HDG (la men­tion HDG ap­pa­raît sur l’écran LED) et le PA. (Cess­na 172 FS X)

Fig. 3 : Pour que le PA suive le GPS, il faut pas­ser l’in­ter­rup­teur cor­res­pon­dant en po­si­tion GPS, car il est par dé­faut sur le sui­vi des ins­tru­ments de na­vi­ga­tion conven­tion­nels. (Cess­na 172 FS X)

Fig. 2 : Le PA d’un li­ner en mode HDG : tour­ner le bou­ton pour af­fi­cher le cap puis ac­ti­ver le mode HDG en cli­quant sur le bou­ton en des­sous. (A320 Ae­ro­soft dans FS X)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.