Sau­ve­tage dans le Cau­case

Micro Simulateur - - PRATIQUE -

Si FS X n’est pas votre si­mu­la­teur fa­vo­ri, il y a d’autres moyens de réa­li­ser des ex­ploits mon­ta­gnards en hé­li­co­ptère. Et le Mil Mi- 8 d’as­cen­dance so­vié­tique est une ma­chine in­té­res­sante pour ce genre de mis­sion…

DCS World n’a pas pour vo­ca­tion de pro­mou­voir le vol ci­vil, en­core moins dans le monde en­tier. Le si­mu­la­teur d’Eagle Dy­na­mics étant à l’heure ac­tuelle es­sen­tiel­le­ment cen­tré au­tour du Cau­case (en at­ten­dant la scène Ne­va­da), il ne vous offre pas l’Eve­rest, mais l’El­brouz, point culmi­nant de la Rus­sie. Avec ses 5 642 mètres, ce som­met conquis pour la pre­mière fois en 1874 est de­ve­nu une des­ti­na­tion de choix pour de nom­breux al­pi­nistes – et a été le théâtre de mul­tiples drames…

Il y a trois hé­li­co­ptères pi­lo­tables (en ex­ten­sions payantes) dans DCS World : lais­sons de cô­té le Ka-50, ma­chine conçue pour l’at­taque de blin­dés ; ou­blions aus­si le UH-1 de trans­port d’as­saut, idéal pour des mis­sions de re­cherche et sau­ve­tage mais plus adap­té aux opé­ra­tions au ni­veau de la mer. En re­vanche, le gros Mil Mi-8 est em­blé­ma­tique de ces hé­li­co­ptères à tout faire et, de­puis la dis­lo­ca­tion de l’em­pire so­vié­tique, cet ap­pa­reil aus­si rus­tique que ro­buste opère sous toutes les la­ti­tudes pour toutes sortes de mis­sions. Pour­quoi ne pas l’es­sayer sur les pentes de l’El­brouz, à la re­cherche d’une équipe d’al­pi­nistes ve­nus re­le­ver le dé­fi du Cau­case ?

Mis­sion dé­li­cate

L’ex­ten­sion Mi-8 est pro­po­sée pour DCS World à 49,99 US $ (en­vi­ron 45 eu­ros) mais des opé­ra­tions pro­mo­tion­nelles sont fré­quentes sur le site of­fi­ciel. Et comme la base de DCS est gra­tuite, on se dit qu’au fi­nal, moins de 50 eu­ros pour un si­mu­la­teur d’hé­li­co­ptère très réa­liste, c’est somme toute rai­son­nable.

Nous ne fe­rons pas ici le test com­plet de l’ex­ten­sion : nous vou­lons juste sa­voir si cette ma­chine peut at­teindre le som- met en­nei­gé, alors que sa fiche tech­nique dans DCS pré­cise un pla­fond utile de 5 000 mètres. Pour le sa­voir, nous avons créé une mis­sion avec l’édi­teur in­té­gré de DCS World : dé­col­lage de Nal­chik, l’aé­ro­port le plus proche de l ’aé­ro­drome, à l’est de la mon­tagne. Puis mon­tée vers le point culmi­nant, jus­qu’aux contre­forts de la chaîne du Cau­case. On peut s’ai­der de la ta­blette de na­vi­ga­tion, mais le double pic de l’El­brouz est fa­ci­le­ment re­pé­rable. Le pro­blème vient sur­tout de l’hé­li­co­ptère : même sans car­gai­son et avec 50% de car­bu­rant, il at­teint à peine la pe­tite bande de ter­rain ge­lé entre les deux som­mets de l’El­brouz. Il faut y al­ler dou­ce­ment, par une pro­gres­sion en dents de scie ( on monte de 200 m, puis on des­cend de 100, et ain­si de suite) et faire at­ten­tion au mo­teur qui est pous­sé au maxi­mum. Nous avons dû sou­la­ger le col­lec­tif à plu­sieurs re­prises… Et même de cette ma­nière, il nous a fal­lu cinq ten­ta­tives pour par­ve­nir à nous po­ser entre les deux pics. Ce dé­fi se­ra-t-il à votre hau­teur ? Il prouve en tout cas que DCS peut ser­vir à autre chose que des af­fron­te­ments mi­li­taires !

Le Mil Mi-8, ty­pique des hé­li­co­ptères de l’ère so­vié­tique.

En ap­proche de l’El­brouz, aux li­mites des ca­pa­ci­tés de l’ap­pa­reil. On de­vine les deux pics re­liés par une pe­tite bande ro­cheuse.

Po­sé… mais il va fal­loir re­par­tir !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.