Tech­nique de vol : le B777 (3) - les écrans

Bien que les écrans soient de plus en plus stan­dar­di­sés dans les cock­pits de der­nière gé­né­ra­tion, chaque construc­teur pos­sède sa lo­gique, qui a un im­pact sur l’er­go­no­mie du cock­pit. Celle de Boeing pour le 777 mé­rite un cha­pitre à part en­tière.

Micro Simulateur - - SOMMA - ParVé­ro­ni­queRey­nier

Comme dans la sa­ga Air­bus, après avoir vu com­ment le pi­lote en­voyait ses ins­truc­tions au B777, c’est au tour de l’ap­pa­reil d’adres­ser des mes­sages au pi­lote. Chez Boeing, l’en­semble des écrans et des dis­po­si­tifs ren­voyant de l’in­for­ma­tion ( fig. 1) est in­clus dans le FMS (Flight Ma­na­ge­ment Sys­tem). À l’ins­tar des ap­pa­reils ré­cents, les deux postes du cock­pit sont équi­pés d’un PFD (Pi­lot Flight Dis­play) qui af­fiche toutes les don­nées liées au pi­lo­tage, et d’un ND (Na­vi­ga­tion Dis­play) qui re­groupe les in­for­ma­tions de na­vi­ga­tion. Un EICAS (En­gine-In­di­ca­ting and CrewA­ler­ting Sys­tem) af­fiche les ca­drans de la pro­pul­sion et des sys­tèmes, en fonc­tion de la de­mande de l’équi­page et de la si­tua­tion de l’avion, ain­si que les mes­sages et alertes si né­ces­saire. Le se­cond écran, in­fé­rieur, est un MFD (Mul­tiFunc­tion Dis­play). Il n’est pas ac­tif en per­ma­nence, le FCTM pré­cise que c’est pour ne pas dis­traire l’at­ten­tion des pi­lotes ; charge à l’équi­page de de­man­der telle ou telle in­for­ma­tion. Il sert aus­si pour l’ECL (Elec­tro­nic Check-List).

Les don­nées de­vant être dis­po­nibles à tout mo­ment, même en cas de dys­fonc­tion­ne­ment d’un écran, il est pos­sible de ré­af­fec­ter l’af­fi­chage, par exemple en re­di­ri­geant les in­for­ma­tions de l’EICAS sur l’écran du ND, très ai­sé­ment grâce au bou­ton si­tué sous ce der­nier ( fig. 2). Cette fonc­tion est par­fai­te­ment im­plé­men­tée dans le 777 PMDG et fa­ci­lite la ges­tion des pannes, entre autres, évi­tant de de­voir sans ar­rêt dé­pla­cer le point de vue dans le cock­pit vir­tuel. Dans cet add-on, cha­cun des écrans dis­pose d’un af­fi­chage 2D in­di­vi­duel. Dans le 777 World­li­ner pour X-Plane, le bou­ton d’échange des écrans n’est pas opé­ra­tion­nel, mais il est pos­sible de faire ap­pa­raître le ND sur le MFD, comme dans la réa­li­té et sur le 777 PMDG ( fig. 2bis).

L’af­fi­chage des sys­tèmes

Dis­po­ser des sy­nop­tiques des dif­fé­rents sys­tèmes de l’avion est une aide ap­pré­ciable tant pour vé­ri­fier que tout se passe bien que pour iden­ti­fier ra­pi­de­ment la source d’un pro­blème. Dans les Boeing ana­lo­giques des gé­né­ra­tions pré­cé­dentes, il fal­lait être ca­pable d’ana­ly­ser les in­nom­brables ca­drans qui peu­plaient le cock­pit à la re­cherche de la va­leur er­ro­née. La for­ma­tion et l’ex­pé­rience ren­daient cette dé­tec­tion très ra­pide, mais les sché­mas sont en­core plus ef­fi­caces, même si le pas­sage d’un type d’af­fi­chage à l’autre a été dif­fi­cile pour les pi­lotes les plus an­ciens.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.