A1R Piel Éme­raude

Mo­no icône !

Micro Simulateur - - EXTENSION - ParVé­ro­ni­queRey­nier

Bien connu dans le pay­sage aé­ro­nau­tique fran­çais, du moins des an­ciens puis­qu’il est dé­cé­dé en 1982, Claude Piel a bai­gné dans la construc­tion d’avions de­puis sa plus tendre en­fance, son père tra­vaillant comme me­nui­sier chez le construc­teur Ber­nard à La Cour­neuve. De­ve­nu des­si­na­teur pro­je­teur pro­fes­sion­nel, il par­ti­ci­pa à la construc­tion des Li­gnel 30 Mis­tral puis tra­vailla sur les bom­bar­diers LeO 45, Ca­pra R-80 et 90. Quand la Se­conde Guerre mon­diale écla­ta, il sui­vit son bu­reau d’études dé­lo­ca­li­sé par Ma­tra à Pau. Re­mon­té à Pa­ris quand toute la France était oc­cu­pée, il se lan­ça dans l’aé­ro­mo­dé­lisme et pra­ti­qua le vol à voile à Beynes.

C’est alors qu’il dé­cou­vrit l’ou­vrage qui a fon­dé l’avia­tion po­pu­laire en France, « Le sport de l’air » d’Hen­ri Mi­gnet, et se prit d’une pas­sion qui ne le quit­ta plus pour la construc­tion « ama­teur ». Il en­tre­prit la réa­li­sa­tion d’un HM14, dont il mo­di­fia les plans se­lon ses idées et qui de­vint le pre­mier avion Piel, le CP10 Pi­noc­chio, qui fit son pre- mier vol le 25 sep­tembre 1948 à Enghien-Moisselles. Après un crash dû à une glis­sade mal maî­tri­sée l’an­née sui­vante, Claude Piel se lan­ça dans des avions de sa propre concep­tion.

Le pre­mier d’entre eux fut l e CP20 Pi­noc­chio, qui re­pre­nait quelques élé­ments in­tacts du CP10 et s’ins­pi­rait lar­ge­ment du Spit­fire. Bien qu’ayant très peu vo­lé, il rem­por­ta la coupe Four­nier au RSA de 1951. L’unique exem­plaire vole en­core de nos jours, par­fai­te­ment res­tau­ré. Vinrent en­suite le CP40 Do­nald, ins­pi­ré du Pi­per Cub, et le CP30 Éme­raude, ver­sion bi­place du CP20. Concep­tion et cal­cul du pro­to­type prirent trois ans. Le pro­to­type fit son pre­mier vol le 19 juin 1954 et par­ti­ci­pa dès le len­de­main à une ma­ni­fes­ta­tion aé­rienne à Tous­sus-le-Noble où il fut pré­sen­té

Mo­no­mo­teur em­blé­ma­tique de la construc­tion fran­çaise des an­nées 50, le Piel Éme­raude a conquis tous les aé­ro-clubs de l’Hexa­gone ou presque jusque dans les an­nées 80. Une icône à avoir dans ses han­gars !

Vue d’en­semble du ta­bleau

de bord avant dé­mar­rage.

Le dé­col­lage avec un cran de vo­lets ne prend que quelques mètres.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.