Ap­proa­ching Qui­to

Le dé­fi sud-amé­ri­cain

Micro Simulateur - - EXTENSION - ParVé­ro­ni­queRey­nier

L’an­cien aé­ro­port de Qui­to fai­sait par­tie des des­ti­na­tions chal­lenges pour les pi­lotes avec Kai Tak ou Luk­la pour ne ci­ter que les plus connus. Bien qu’il soit au­jourd’hui rem­pla­cé par un aé­ro­port plus ac­ces­sible, il mé­rite de conti­nuer à of­frir un dé­fi aux sim­mers et c’est ce que pro­pose Ae­ro­soft avec cette scène.

La si­tua­tion géo­gra­phique de Qui­to, ca­pi­tale de l’Équa­teur, ne fa­ci­lite pas sa des­serte par avion. Ins­tal­lée à 2 850 mètres d’al­ti­tude, soit presque 10 000 ft, sur les flancs du vol­can Gua­gua Pi­chin­cha – qui est en­tré en érup­tion en 1999 – la ville compte mal­gré tout plus de deux mil­lions d’ha­bi­tants et conti­nue à croître ra­pi­de­ment. Son pre­mier aé­ro­port est au­jourd’hui un parc du centre-ville, ce­lui de la scène, Ma­ris­cal Sucre, a ou­vert en 1960 et fut fer­mé en 2013.

Consi­dé­ré comme un des aé­ro­ports les plus hauts du monde, de plus en­cla­vé entre le re­lief et la ville, Ma­ris­cal Sucre réus­sis­sait tout de même, dans les an­nées 2010, à ac­cueillir près de 4 mil­lions de pas­sa­gers. Mais l’ab­sence de pers­pec­tives de dé­ve­lop­pe­ment me­nait le gou­ver­ne­ment équa­to­rien à lan­cer la construc­tion du nou­vel aé­ro­port in­ter­na­tio­nale de Qui­to à Ta­la­be­la à 18 km de la ville. Ce­lui-ci ne se trouve plus qu’à près de 8 000 ft d’al­ti­tude, ce qui reste éle­vé, et ses abords sont un peu plus dé­ga­gés. Mais ce qui a mo­ti­vé les créa­teurs de la scène est jus­te­ment la dif­fi­cul­té que re­pré­sen­tait l’an­cien Ma­ris­cal Sucre.

Ap­proa­ching Qui­to est ven­du 23,14 € sur le site d’Ae­ro­soft.

Les bâ­ti­ments de l’aé­ro­port sont per­son­na­li­sés, la ville a son au­to­gen.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.