Ber­lin-Te­gel X

Char­gé d’his­toire…

Micro Simulateur - - EXTENSION - ParEm­ma­nuelB­lan­chard

Cu­rieu­se­ment, Ber­lin, ca­pi­tale de l’Al­le­magne et mé­tro­pole eu­ro­péenne de pre­mière im­por­tance, ne dis­pose tou­jours pas en 2016 d’un aé­ro­port d’en­ver­gure in­ter­na­tio­nale ca­pable d’ac­cueillir des vols com­mer­ciaux en pro­ve­nance – ou à des­ti­na­tion – du monde en­tier. Aujourd’hui et pour quelques an­nées en­core, c’est Ber­lin-Te­gel qui per­met de re­joindre la ville de­puis les airs. Étran­ge­ment, cette ins­tal­la­tion à l’his­toire mou­ve­men­tée n’avait pas fait l’ob­jet d’at­ten­tions par­ti­cu­lières jus­qu’ici. Et c’est l ogi­que­ment grâce à l’édi­teur al­le­mand Ae­ro­soft que cette l acune est dé­sor­mais com­blée pour FS X et P3D. Ce qui de­vrait don­ner l’oc­ca­sion de faire évo­luer tous vos courts et moyens cour­riers dans le ciel d’Al­le­magne pour cette des­ti­na­tion par­fai­te­ment mo­dé­li­sée.

Aé­ro­port fran­çais ?

Ber­lin-Tem­pel­hof, l’aé­ro­port his­to­rique au coeur de la ca­pi­tale al­le­mande, s’était par­ti­cu­liè­re­ment illus­tré du­rant le blo­cus de 1949 en ac­cueillant une grande par­tie du tra­fic des­ti­né à ra­vi­tailler la par­tie ouest de la ville. Fer­mé au tra­fic en 2008 puis re­con­ver­ti en centre d’hé­ber­ge­ment en 2010, il fait dé­sor­mais par­tie de l’his­toire. Et le même des­tin semble pro­mis à l’autre ins­tal­la­tion des­ser­vant Ber­lin, l’aé­ro­port de Te­gel (code OACI : EDDT), lui aus­si ayant ac­ti­ve­ment par­ti­ci­pé à l’ap­pro­vi­sion­ne­ment du sec­teur ouest du­rant le blo­cus so­vié­tique. Et c’est un aé­ro­port ini­tia­le­ment fran­çais ! C’est d’abord un dé­ta­che­ment des troupes du gé­nie qui dé­blayèrent un an­cien champ de tir à la pé­ri­phé­rie de la ville afin que le sec­teur fran­çais de Ber­lin puisse bé­né­fi­cier de ses propres ins­tal­la­tions aé­ro­nau­tiques. Les tra­vaux com­men­cèrent en juillet 1948, no­tam­ment avec la construc­tion de ce qui était alors la plus longue piste en dur en Eu­rope, 2 400 mètres. L’inau­gu­ra­tion de cette ins­tal­la­tion avant tout mi­li­taire avait été pré­vue pour dé­but dé­cembre 1948, mais la dé­ci­sion so­vié­tique d’iso­ler la ville pré­ci­pi­ta les choses et les pre­miers car­gos at­ter­rirent dès le 5 no­vembre. Du­rant les 320 jours du blo­cus, Ber­lin-Te­gel ac­cueillit un tra­fic in­tense. Puis l’aé­ro­port re­de­vint la base 165 de l’Ar­mée de l’air, ou­vert néan­moins au tra­fic ci­vil, avec un ter­mi­nal en pré­fa­bri­qué… Dans les an­nées soixante, ce der­nier se ré­vé­la trop rus­tique, et on en­tre­prit d’amé­na­ger un vrai ter­mi­nal

Avec sa der­nière scène en date, Ae­ro­soft rend hom­mage à un aé­ro­port his­to­rique, mais dont la fer­me­ture est dé­jà pro­gram­mée. Au­tant en pro­fi­ter avant que les bull­do­zers ne fassent leur ou­vrage !

Le tar­mac laisse en­tre­voir un pas­sé bien char­gé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.