Flight School

Micro Simulateur - - SOMMAIRE -

Bon­jour à Mi­cro Si­mu­la­teur et tous les sim­mers. Je viens d’ache­ter le nu­mé­ro où fi­gure le test de Do­ve­tail Games Flight School. Nous sa­vons vous et moi que ce nou­veau si­mu­la­teur est fait pour les dé­bu­tants c’est très bien pour eux, mais en es­pé­rant que l’édi­teur ou bien les édi­teurs de si­mu­la­teurs de vol puissent un jour réa­li­ser un mo­dèle ba­sé sur Flight Si­mu­la­tor X amé­lio­ré. Je pense que c’est le sou­hait de tous les ex­perts de si­mu­la­tion voire de cer­tains pi­lotes réels. Ce­ci dit, je vous re­mer­cie pour vos com­men­taires et vos in­for­ma­tions à ce su­jet car à l’heure ac­tuelle il n’y a que le si­mu­la­teur FS 2004 « Un siècle d’avia­tion » et FS X sur le mar­ché. Les édi­teurs de­vraient si pos­sible tra­vailler de ma­nière à res­sor­tir un jour pro­chain des DVD de ces lo­gi­ciels. Ce se­rait bien­ve­nu pour la com­mu­nau­té des sim­mers et des pi­lotes ou des ex­perts. N’ou­blions pas que les clients sont rois, ce sont eux qui paient ces jeux au fi­nal. Donc si la de­mande est là, ce n’est pas pour rien ! À bien­tôt sur votre blog.

Ja­cky

Nous n’avons re­te­nu qu’un seul cour­rier ce mois-ci, mais il mé­rite jus­te­ment de longs dé­ve­lop­pe­ments, presque une chro­nique à part en­tière. Ce mes­sage sou­lève plu­sieurs ques­tions dé­li­cates qui peuvent in­té­res­ser tous les sim­mers, qu’ils soient pas­sion­nés de longue date ou dé­bu­tants cu­rieux. Tout d’abord, un pe­tit re­tour sur DG Flight School : si vous avez ra­té le nu­mé­ro de juin de Mi­cro Sim, le test met­tait en évi­dence le fait que c’est un FS X « al­lé­gé », li­mi­té dans ses fonc­tions et sans pos­si­bi­li­té d’ajout d’ex­ten­sions ou de dé­cor (du moins sans in­ter­ven­tion dans les fi­chiers, ce qui s’as­si­mi­le­rait à une dé­com­pi­la­tion pi­rate). En contre­par­tie, Flight School pro­pose un dé­cor très bien réa­li­sé, bien meilleur que ce­lui de FS X ou P3D par dé­faut, grâce aux ex­ten­sions glo­bales si­gnées Orbx. Il dis­pose d’une in­ter­face en fran­çais, qua­li­té non né­gli­geable de ce cô­té de la Manche (ou de l’At­lan­tique), et il convient très bien à de grands dé­bu­tants qui sou­hai­te­raient s’ini­tier à la si­mu­la­tion de vol sans trop in­ves­tir ni en temps ni en ar­gent. Ce­la amène à un constat im­pla­cable : si on pos­sède dé­jà un FS 2004 ou un FS X (ou autre, nous y re­vien­drons), Flight School n’a au­cun in­té­rêt. Contrai­re­ment à ce que laisse pen­ser ce mes­sage, FS X est tou­jours com­mer­cia­li­sé. Certes les sup­ports DVD de­viennent rares et sont trop sou­vent re­ven­dus en oc­ca­sion à des ta­rifs pro­hi­bi­tifs par des in­di­vi­dus qui font le jeu de la spé­cu­la­tion. Que ce soit clair : dé­pen­ser plus de 40 eu­ros pour les DVD de FS X, c’est une ar­naque. C’était le ta­rif of­fi­ciel du cof­fret Gold au mo­ment où Mi­cro­soft a re­ven­du ses droits à Do­ve­tail Games. Dé­sor­mais, le pack FS X Steam Edi­tion (qui com­prend FS X et l’Ac­ce­le­ra­tion Ex­pan­sion Pack) est pro­po­sé sur la pla­te­forme de té­lé­char­ge­ment Steam pour moins de 25 eu­ros, de ma­nière lé­gale et trans­pa­rente, avec de sur­croît des opé­ra­tions pro­mo­tion­nelles ponc­tuelles. Cer­tains ob­jec­te­ront qu’il n’est pas tra­duit, ce­la peut être un frein au­près des grands dé­bu­tants, mais pour les vieux bris­cards, ce­la ne de­vrait po­ser au­cun sou­ci. La com­pa­ti­bi­li­té avec la ma­jo­ri­té des ex­ten­sions pa­rues pour FS X « clas­sique » est ex­cel­lente. Le seul frein pour cer­tains est l’obli­ga­tion d’avoir une connexion à haut dé­bit pour pro­fi­ter de Steam : on ré­tor­que­ra qu’au­jourd’hui uti­li­ser un or­di­na­teur sans connexion In­ter­net, c’est presque im­pos­sible. Autre avan­tage, FS X Steam est com­pa­tible avec Win­dows 10. C’est un ar­gu­ment de poids à l’heure où les vieilles ver­sions de FS 2004 ne fonc­tionnent pas tou­jours sur les sys­tèmes d’ex­ploi­ta­tion qui ont sui­vi Win­dows XP. N’ou­bliez pas que Flight Si­mu­la­tor 2004 a 12 ans, une éter­ni­té dans le do­maine in­for­ma­tique. Se plain­drait-on de ne plus trou­ver de sta­tion-ser­vice pour les vé­hi­cules à ga­zo­gène ? Il en va de la si­mu­la­tion de vol comme des autres dis­ci­plines tech­no­lo­giques, elle est sou­mise au pro­grès, quand bien même les uti­li­sa­teurs (et nous les pre­miers) le dé­plorent par­fois. Pour élar­gir le dé­bat, il ne faut pas can­ton­ner la si­mu­la­tion à FS X. On passe ra­pi­de­ment sur P3D qui n’est qu’un dé­ri­vé du lo­gi­ciel de Mi­cro­soft, et pour le­quel Lock­heed Mar­tin manque un peu de sens com­mer­cial. Pas­ser de construc­teur d’avions à édi­teur de lo­gi­ciel de si­mu­la­tion grand pu­blic n’est pas simple, voi­là jus­te­ment pour­quoi l’avion­neur amé­ri­cain a ra­che­té le code source d’une ap­pli­ca­tion exis­tante plu­tôt que de dé­ve­lop­per en in­terne ses propres al­go­rithmes – là aus­si, nous y re­vien­drons. De notre point de vue, il ne faut pas né­gli­ger X-Plane qui est ame­né à oc­cu­per une place tou­jours plus im­por­tante dans ce loi­sir. Il a évi­dem­ment des dé­fauts (une concep­tion des dé­cors moins per­ti­nente que la fa­mille FS, un ATC et un tra­fic IA qui mé­ri­te­raient une re­fonte com­plète), mais à me­su­rer les pro­grès ac­com­plis de­puis quelques an­nées, ne se­rait-ce qu’au ni­veau de l’in­ter­face de pré­sen­ta­tion, les équipes de La­mi­nar pour­raient fort bien par­ve­nir à ri­va­li­ser avec la li­cence FS. Reste l’épi­neux su­jet du de­ve­nir de FS. Vous n’êtes pas le pre­mier à de­man­der une ver­sion amé­lio­rée de FS X – par for­cé­ment un FS 11, peut-être un 10.5 suf­fi­rait. FS X com­mence ef­fec­ti­ve­ment à ac­cu­ser son âge vé­né­rable, il va fê­ter ses dix ans le mois pro­chain, et nous le cé­lé­bre­rons di­gne­ment. De notre point de vue, les amé­lio­ra­tions à ap­por­ter ne sont pas for­cé­ment celles aux­quelles les édi­teurs s’at­ten­draient. Nous pen­sons (et ce­la n’en­gage que Mi­cro Sim !) que gra­phi­que­ment le lo­gi­ciel est suf­fi­sant, nul be­soin de mul­ti­plier les pixels et les ef­fets de ré­ver­bé­ra­tion, sur­tout quand on passe le plus clair de son temps en cock­pit. Les dé­cors au sol pour­raient être mis à jour, un peu comme l’a fait Flight School, avec un nou­veau re­lief plus pré­cis et des tex­tures plus fines et va­riée. Il y a 10 ans, les ca­pa­ci­tés des disques durs, des proces-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.