Ae­ro­fly FS 2

Vi­sion d’ave­nir ?

Micro Simulateur - - INFOS -

I l y a quatre ans (dé­jà !), Ika­rus avait créé la sur­prise avec son lo­gi­ciel Ae­ro­fly FS. Au­pa­ra­vant can­ton­né aux si­mu­la­teurs d’aé­ro­nefs ra­dio­com­man­dés, l’édi­teur al­le­mand se lan­çait sur le seg­ment au­pa­ra­vant ré­ser­vé à FS et X-Plane avec un pro­duit per­met­tant de prendre les com­mandes de plu­sieurs types d’ap­pa­reils (pla­neurs, avia­tion gé­né­rale, même un F/A-18) au-dessus d’une Suisse mo­dé­li­sée avec de nom­breux dé­tails. Las, 2012 n’avait pas été une an­née faste pour la si­mu­la­tion de vol : trop li­mi­té dans ses pos­si­bi­li­tés (pas de ges­tion de l’heure ou de la sai­son, pas de ra­dio­na­vi- ga­tion, pas de contrôle aé­rien ni de tra­fic vir­tuel), Ae­ro­fly FS ne par­vint pas à sé­duire le grand pu­blic. Au même mo­ment, Mi­cro­soft pu­bliait Flight, cen­sé re­prendre le flam­beau de la fa­mille Flight Si­mu­la­tor, et dont l’aven­ture ca­la­mi­teuse ne du­ra que six mois. Là en­core, le lo­gi­ciel était très jo­li mais bien trop li­mi­té dans ses pos­si­bi­li­tés pour ima­gi­ner ri­va­li­ser avec les té­nors du genre.

Il au­ra fal­lu at­tendre 2016 pour que la so­cié­té IPACS, pe­tite soeur d’Ika­rus pour les dé­cli­nai­sons nu­mé­riques, nous pré­sente sa co­pie re­vue et cor­ri­gée pour Ae­ro­fly FS 2. Pre­mier constat : c’est su­perbe (à condi­tion d’avoir la ma­chine suf­fi­sam­ment puis­sante pour le faire fonc­tion­ner). Les captures laissent en­tre­voir un monde vir­tuel bien plus réa­liste et con­vain­quant que ce qu’on avait pu sur­vo­ler jus­qu’alors – du moins en pi­lo­tage ci­vil. Pour ce deuxième opus, on quitte la Suisse pour se di­ri­ger vers l’ouest amé­ri­cain, Ca­li­for­nie, Ne­va­da et Ari­zo­na prin­ci­pa­le­ment. Le dé­cor com­prend 180 aé­ro­ports ou aé­ro­dromes ain­si que la re­pro­duc­tion des villes de Los An­geles, San Fran­cis­co, Sa­cra­men­to, Las Ve­gas, Re­no, Phoe­nix, Tuc­son et San Die­go. Les ba­lises VOR et NDB qui fai­saient dé­faut à la pre­mière ver­sion sont dé­sor­mais in­té­grées, lais­sant en­tre­voir de vraies pos­si­bi­li­tés de vol IFR. Le temps n’est plus fixe, on peut évo­luer de jour ou

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.